les artistes

Gérald Garutti

Biographie

Gérald Garutti est metteur en scène, auteur et traducteur. Il travaille en Angleterre et en France. Il étudie les lettres (École Normale Supérieure, agrégation de lettres), les sciences sociales (Sciences Po Paris), la philosophie politique (University of Cambridge) et l’art dramatique (Cours Simon).

Il met en scène en anglais : Roberto Zucco de Koltès traduit par Martin Crimp (ADC Theatre, 2003),  Richard III de Shakespeare (ADC Theatre, 2004), The Fall of the House of Usher d’Edgar Poe (Vingtième Théâtre, 2005), Les Liaisons Dangereuses de Christopher Hampton d’après Choderlos de Laclos (Royal Shakespeare Company, 2011), Notes From Underground / Les Carnets du Sous-sol d’après Dostoïevksi avec le comédien anglais Harry Lloyd (The Print Room, Londres, 2014). Il prépare pour l’automne 2017 la mise en scène de Tartuffe à Londres.

En français, il compose et dirige de nombreuses adaptations scéniques, dont Le Banquet des Démons (L’Athénée, 2007), Mal mais vite (Odéon, 2008), Les Chasseurs d’absolu (France Culture, 2009), Le Dialogue des Carmélites (Brangues, 2010), Le Sens du désir (Odéon, 2010), Correspondance à trois : Rilke-Pasternak-Tsvétaïeva (Printemps des poètes, 2011). Il écrit et met en scène Haïm – à la lumière d’un violon (Salle Gaveau et tournée française de 2012 à 2015, à Londres à la Print Room en 2016). En 2015, il adapte et met en scène Lorenzaccio de Musset avec trente comédiens (Suresnes, Montansier, La Criée). En 2016, il crée Richard III – Loyaulté me lie d’après Shakespeare, qu’il traduit et met en scène avec Jean Lambert-Wild et Lorenzo Malaguerra (L’Aquarium, Théâtre de l’Union, TNG, Le Volcan, La Ferme du Buisson).

Il traduit de l’anglais Les Rives d’Utopie de Tom Stoppard (Bourse de la Maison Antoine Vitez) et Le Pouvoir de dire oui de David Hare (France Culture, Chantiers d’Europe, 2011). D’autres langues, il traduit en collaboration Songs de Brecht (La Colline, LEXI/Textes, 2009) et Don Juan – L’abuseur de Séville de Tirso de Molina (TNP, 2011).

Il publie Le Procès : Franz Kafka et Orson Welles (Bréal), Haïm – à la lumière d’un violon (Robert Laffont), Richard III – Loyaulté me lie (Les Solitaires Intempestifs), et des articles, notamment pour La Revue littéraire, Passages, et Frictions, dont « Un rêve de théâtre ». Il prépare un essai, Une autre histoire de l’héroïsme. Ses cycles de conférences, notamment sur l’héroïsme, l’utopie et les figures du pouvoir, sont accessibles sur internet.

En 2006, il est dramaturge à la Comédie-Française sur Grief(s) et à La Colline sur L’Autre d’Enzo Cormann. De 2006 à 2011, il est le conseiller littéraire du TNP et le dramaturge de Christian Schiaretti sur une quinzaine de spectacles dont Coriolan (Nanterre, Molière du meilleur spectacle et Prix du Syndicat de la critique), Par-dessus bord (La Colline, Grand Prix du Syndicat de la critique), Philoctète avec Laurent Terzieff (Odéon), Créanciers et Mademoiselle Julie (La Colline), Don Juan et La Célestine (Les Amandiers).

Il dirige depuis 2009 le département Théâtre à Sciences Po Paris, depuis 2007 le département Arts et Humanités à l’ENSATT (ex-Rue Blanche), et depuis 2005 la compagnie franco-anglaise C(h)aracteres, en résidence à  La Ferme des Jeux avec le soutien de la Ville de Vaux-le-Pénil, du Département de Seine-et-Marne et de la  Région Île-de-France.

Sur les scènes du Rond-point