les artistes

Patrick Chesnais

Biographie

Premier prix au Conservatoire, il a obtenu 7 d’Or, César, Molière, prix de la Critique, plusieurs prestigieux prix d’interprétation, et une nomination du meilleur Acteur Européen, et même un prix de Meilleur jeune réalisateur de cinéma à cinquante ans passés. Et même la Légion d’honneur.

Il fait ses débuts devant la caméra de Jacques Rozier dans Les Naufragés de l’île de la Tortue en 1974. Il enchaîne ensuite de nombreux rôles de personnages atypiques, que ce soit dans L’Empreinte des géants de Robert Enrico, La Provinciale de Claude Goretta ou dans Les Sacrifiés de Okacha Touita en 1983.

En 1989, Patrick Chesnais remporte le César du meilleur acteur dans un second rôle pour sa composition dans La Lectrice de Michel Deville aux côtés de Miou Miou. À la fin des années 1980, il s’illustre dans des comédies populaires telles Les Cigognes n’en font qu’à leur tête et Promotion canapé, toutes deux réalisées par Didier Kaminka.

Au cinéma, il tourne entre autres pour Diane Kurys, Jean-Michel Ribes, Peter Kassovitz, Claude Lelouch, Pierre Granier-Deferre, Georges Lautner, Pascal Thomas, Jacques Deray, Philippe de Broca, Sam Karmann, Danièle Thompson ou encore Philippe Harel.

Au théâtre, il est notamment dirigé par Denis Llorca, Jacques Weber, Philippe Madral, Roger Planchon, Jacques Lassalle, Jean-Michel Ribes, Michel Vinaver, Michel Fagadau, Françoise Petit, Bernard Murat ou bien encore Jorge Lavelli.

Depuis 2012, il joue au cinéma sous la direction de Jean Becker (Bienvenue parmi nous, 2012) ; Frédéric Proust (Douze ans d’âge, 2013) ; Marion Vernoux (Les Beaux Jours, nomination au César du second rôle, 2013) ; Samuel Rondière (La Braconne, 2014) ; Didier Le Pêcheur (La Liste de mes envies, 2014) ; Alexandra Leclère (Le Grand Partage, 2015) ; Serge Avédikian (Celui qu’on attendait, 2016) ; Diastème (Juillet-Août, 2016).

En 2017, il sera à l’affiche deux films : Le Che et moi de Patrick Gauthier et Les Ex de Maurice Barthélémy.

Récemment au théâtre il est dirigé par Anne Bourgeois (Cochons d’Inde de Sébastien Thiéry, Molière du Meilleur Comédien, 2009 et Une famille modèle de Ivan Calberac, 2016) ; Marion Bierry (Tartuffe de Molière, 2012) ; Delphine de Malherbe (Inconnu à cette adresse de Kressmann-Taylor, 2013) ; Patrice Kerbrat (La Vérité de Florian Zeller, 2013) ; Isabelle Rattier (Le Grand Appartement de Christian Oster, seul en scène, 2013 et Le Démon du jeu de Fédor Dostoievski, 2013) ; Daniel Benoin (Le Souper de Jean- Claude Brisville, 2015) et Jean-Luc Moreau (L’Invité de David Pharao, 2016).

Sur les scènes du Rond-point