les auteurs

Patrick Timsit

Biographie

Après l’obtention d’un master en commerce international, Patrick Timsit ouvre une agence immobilière en 1983, avant de se lancer dans le théâtre. En 1989, il monte son premier spectacle Timsit au Théâtre Le Splendid et enchaîne par la suite les one man shows : Timsit « Lâche le morceau » en 1990 au Café de la gare, Timsit « Vite » en 1991 au Palais des glaces, Timsit « Le Millesime 93 » en 1993 au Palais des Glaces puis en tournée durant 2 ans.
En 2005, il incarne sur scène le personnage de François Pignon, dans l’adaptation théâtrale de L’Emmerdeur de Francis Veber, avec Richard Berry. De 2007 à 2009, il joue son spectacle The one man stand-up show.
En 2008 il met en scène la comédie musicale, Les Aventures de Rabbi Jacob d’après le scénario de Gérard Oury et Danièle Thompson, au Palais des Congrès.
En 2012, il joue dans Les Derniers Jours de Stefan Zweig de Laurent Seksik mis en scène par Gérard Gelas et Inconnu à cette adresse de Kressmann Taylor, adapté par Michèle Levy-Bram et mis en scène par Delphine de Malherbe.
Il débute au cinéma en 1991, en jouant dans Mayrig d’Henri Verneuil, suivi de La Crise de Coline Serreau en 1992. En 1994, il joue dans Un indien dans la ville, qui sera un immense succès populaire. Par la suite, il joue dans Pédale douce (de Gabriel Aghion, 1994),  L’Art (délicat) de la séduction (de Richard Berry, 2000), Rue des plaisirs (de Patrice Leconte, 2001), Un fil à la patte (de Michel Deville, 2004).
Plus récemment, il joue dans L’Emmerdeur de Francis Veber en 2008, Sur la piste du Marsupilami d’Alain Chabat en 2011, Prêt à tout de Nicolas Cuche en 2012 et Une chanson pour ma mère de Joël Franka en 2013.
Il réalise également des longs métrages pour le cinéma avec Quasimodo d’El Paris, co-écrit avec Jean-François Halin et Raffy Shart (1997), Quelqu’un de bien (2002) co-écrit avec Jean-François Halin et Jean-Carol Larrive et L’Américain (2004) co-écrit avec Jean-Carol Larrive.
Pour la télévision, en 1988, Patrick Timsit joue dans Deux flics à Belleville, réalisé par Sylvain Madigan Désiré Landru en 2005 et L’Innocent en 2011, réalisé par Pierre Boutron et diffusé sur TF1.

Sur les scènes du Rond-point

2014-2015