les artistes

Stanislas Nordey

Biographie

Metteur en scène de théâtre et d’opéra, acteur, Stanislas Nordey est un homme partisan du travail en troupe. Avec sa compagnie, il est artiste associé au Théâtre Gérard-Philipe de Saint-Denis de 1991 à 1995, avant de rejoindre, toujours avec sa troupe de douze comédiens, le Théâtre Nanterre-Amandiers, à la demande de  Jean-Pierre Vincent qui l’associe à la direction artistique.
De 1998 à 2001, il dirige avec Valérie Lang le Théâtre Gérard-Philipe, Centre dramatique national de Saint-Denis.
En 2001, il rejoint le Théâtre national de Bretagne comme responsable pédagogique de l’école, puis comme artiste associé.Il y crée Violences de Didier-Georges Gabily (2001), La Puce à l’oreille de Georges Feydeau (2004), Électre de Hugo von Hofmannsthal (2007), Incendies de Wajdi Mouawad (2008), Les Justes d’Albert Camus (2010), Se trouver de Luigi Pirandello (2012), spectacles repris ensuite à La Colline — théâtre national (Paris) où il devient artiste associé en 2011. Il y met en scène notamment Tristesse animal noir de Anja Hilling (2013) et dirige plusieurs ateliers d’écriture et de jeu.
Artiste associé à l’édition 2013 du Festival d’Avignon, aux côtés de l’auteur, comédien et metteur en scène congolais Dieudonné Niangouna, il crée Par les villages de Peter Handke dans la Cour d’honneur du Palais des Papes. Dernièrement, il crée aussi Lucia di Lammermoor de Gaetano Donizetti à l’opéra de Lille (2013), Neuf petites filles de Sandrine Roche (2014) et Affabulazione de Pier Paolo Pasolini (2015).
On lui doit la création de nombreuses pièces d’auteurs contemporains, notamment de Martin Crimp, Roland Fichet, Laurent Gaudé, Jean Genet, Hervé Guibert, Manfred Karge, Jean-Luc Lagarce, Armando Llamas, Magnus Dahlström, Frédéric Mauvignier, Fabrice Melquiot, Heiner Müller, Fausto Paravidino, Pier Paolo Pasolini, Christophe Pellet, Falk Richter, Bernard-Marie Koltès, Didier-Georges Gabily, Wajdi Mouawad, sans compter ses incursions dans le répertoire avec Marivaux, Feydeau ou Hofmannsthal…
Ces dernières années, il entame une collaboration forte avec l’auteur allemand Falk Richter. Il met en scène tout d’abord plusieurs de ses textes : Sept secondes ; Nothing hurts ; Das System puis propose d’inventer un spectacle avec lui – Falk Richter en tant qu’auteur et metteur en scène et Stanislas Nordey en tant qu’acteur et metteur en scène ; ce sera My Secret Garden avec, également, Anne Tismer et Laurent Sauvage.
En tant qu’acteur, il joue sous la direction de plusieurs artistes et compagnons de route, dont Christine Letailleur pour Pasteur Ephraïm Magnus de Hans Henny Jahnn (2004 et 2005), La Philosophie dans le boudoir d’après le Marquis de Sade (2007) et récemment Hinkemann de Ernst Toller (2014) ; Anne Théron pour L’Argent de Christophe Tarkos (2012) et les auteurs metteurs en scène Wajdi Mouawad pour Ciels (2009) et Pascal Rambert pour Clôture de l’amour (2011) et Répétition (2014).
Stanislas Nordey est directeur du Théâtre National de Strasbourg et de son école depuis septembre 2014 où il engage un important travail en collaboration avec une vingtaine d’artistes associés – auteurs, acteurs et metteurs en scène – à destination de publics habituellement éloignés du théâtre et dans le respect d’une parité artistique assumée. L’intérêt qu’il a toujours porté pour les écritures contemporaines se retrouve dans le projet qu’il a conçu pour le TNS. En mars 2016, il crée son premier spectacle à Strasbourg, Je suis Fassbinder, en duo avec l’auteur allemand Falk Richter et recrée Incendies de Wajdi Mouawad. En 2017, il met en scène Erich von Stroheim de Christophe Pellet et joue Baal dans la pièce éponyme de Bertolt Brecht mise en scène par Christine Letailleur.

 

 

Sur les scènes du Rond-point