édito saison 2016 – 2017

PEUR

Rire de Résistance / saison 10

Il y a quatre siècles, dans un discours charpenté de méthode, le bon René Descartes, philosophe bardé de raison, désignait le bon sens comme la chose la mieux partagée du monde. Il serait savoureux de voir soudain ce penseur jaillir en ce début de XXIe siècle dans le brouillard brouillon où nous baignons. Apercevrait-il encore ce commun bon sens chez nos concitoyens, pataugeant sur place, la pensée anesthésiée, la révolte en berne et les rêves éteints par la crainte de quitter le XXe siècle ? Ne serait-il pas surpris de constater que la chose la mieux partagée du monde n’est plus le bon sens mais la peur ?

Peur de tout, peur de rien, peur d’hier, de demain, du terrorisme comme du gluten, peur de l’autre, d’Ebola, des banques, des migrants, du chômage, des rides, du patron, des lois, des banlieues, des arbitres, des tempêtes, du porc, des loups, des rues étroites, de l’Europe, de la drogue, des insectes, des insecticides, des médias, peur du noir, peur du rouge, des jours qui raccourcissent, des arbres qui tombent, des avions aussi, peur de son père, des Russes et des Chinois, de la banquise qui fond, des tigres qui disparaissent, des leaders éclairés, des ténèbres, du vide, peur d’être laid, de perdre sa vie, son temps, son smartphone, de n’être pas choisi, invité, remarqué, d’être seul, oublié, peur d’être soi, peur d’être…

Marchandisant aussitôt stress et angoisses, apparaissent à foison politiciens, prophètes, prêtres, guérisseurs, gourous et charlatans de tous bords, offrant promesses d’avenir, remèdes miraculeux et plantes magiques, qui n’apportent ni rassurance ni apaisement, n’aboutissant qu’à fortifier l’intranquillité de tous. Le jour s’enfuit, la lumière décline, les horizons se bouchent, Dieu est absent, la raison a cédé, nous avons peur. Que reste-t-il pour échapper à ce naufrage, sinon d’en rire ? La terreur n’a pas d’humour, nous si. Profitons-en ! S’il est un seul endroit qui résiste à l’effroi, où la danse des mots joyeux, des idées à contresens et le plaisir d’inventer font peur à la peur, c’est le théâtre. Celui du Rond-Point tente cette année encore de fustiger la peur en l’ignorant : « étonner la catastrophe par le peu de peur qu’elle nous fait », clamait déjà Victor Hugo.

Jean-Michel Ribes

couverture brochure saison 2016-2017 / crédit illustration : Stéphane Trapier

 

> télécharger la brochure 2016-2017
(!) Sous réserve des modifications apportées au cours de la saison

 

Deux modes d’abonnement :

abonnement en ligne sur notre site internet
– abonnement à la billetterie du théâtre
> télécharger le bulletin d’abonnement