Un mage en été
© Stéphane Trapier

Un mage en été


de Olivier Cadiot mise en scène Ludovic Lagarde avec Laurent Poitrenaux
afficher toute la distribution


[PDF]> télécharger Dossier de presse Un mage en été

Je ferme les yeux pour voir les choses car on ne voit pas de la même façon les yeux ouverts, non ?
Artiste associé de la 64e édition du Festival d’Avignon avec Christoph Marthaler, le romancier-poète-dramaturge Olivier Cadiot présentait lors du dernier festival Un mage en été. L’auteur signe ici un « livre, entre les livres » dit-il. Il convoque son héros récurrent, Robinson. Seul en scène, l’homme se laisse imprégner par ses souvenirs, bribes de nostalgies, colères, bonheurs et anxiétés. Robinson a fui l’île déserte, il a quitté le château qui l’a réduit à l’esclavage. Le dandy du Retour définitif et durable de l’être aimé revient, debout, droit dans ses bottes, mais habité. Les images le traversent, un lac, une femme. La parole vive fuse. Mots en étoiles filantes, hypnotiques, imprévisibles. C’est une évocation, un rêve, un état second. « Dans ce texte, dit encore l’écrivain, notre héros Robinson ne bouge plus. Il s’enferme, il ne construit plus des cabanes dans les arbres. Son île est intérieure, il devient l’archéologue de sa vie quotidienne. »
Comédien d’exception, Laurent Poitrenaux semble voler, flotter. Présence flamboyante dans une immobilité quasi permanente. Autour de lui, des sons travaillés au scalpel à l’Ircam, des images somptueuses envahissent l’espace. C’est un rêve traversé de paysages incompréhensibles, autres lieux et mondes inconnus. L’expérience est unique, résultat du trio exigeant et rare Cadiot, Lagarde, Poitrenaux, triumvirat inventeur de formes littéraires et scéniques, d’espaces sonores inouïs. Un mage en été déploie une partition de bruits ou de musiques depuis la voix déformée ou non d’un acteur puissant, figure d’une humanité suspendue au coeur d’une machinerie technique qui fabrique le rêve.

Ce spectacle est dédié à Odile Duboc

La représentation du 3 juin est donnée dans le cadre de ManiFeste 2012, festival-académie de l'Ircam

production La Comédie de Reims / CDN, coproduction Festival d’Avignon, Ircam / Les Spectacles vivants - Centre Pompidou, CDN Orléans / Loiret / Centre, créé pour le 64e Festival d’Avignon du 21 au 27 juillet 2010, la Comédie de Reims reçoit le soutien de la Région Champagne-Ardenne pour cette création, publié aux éditions P.O.L

Ce spectacle a bénéficié des recherches de l’équipe Analyse/ synthèse des sons de l’Ircam pour la transformation de la voix de Laurent Poitrenaux et pour les effets de spatialisation

Télérama France Inter Arte Libération Les Inrocks