Prélude à l'agonie
© Stéphane Trapier

Prélude à l'agonie


conception, mise en scène et scénographie Sophie Perez, Xavier Boussiron avec Xavier Boussiron, Marie-Pierre Brébant, Christophe Fluder, Gilles Gaston-Dreyfus, Danièle Hugues, Françoise Klein, Laurence Lang (en alternance avec Harmonie Plu), Sophie Lenoir, Jean-Luc Orofino, Stéphane Roger, Marlène Saldana, Agnieszka Szwedowska textes Sophie Perez, Xavier Boussiron, Pacôme Thiellement costumes Sophie Perez musique Xavier Boussiron régie générale et images Laurent Friquet lumière Fabrice Combier régie lumière Gildas Roudaut son Félix Perdreau décors François Maréchal sculpture Daniel Mestanza réalisation costumes Corine Petitpierre, Anne Tesson assistante scénographie et régie plateau Camille Rosa administration Julie Pagnier costumes Corine Petitpierre

durée 1h30


[PDF]> télécharger Dossier de presse Prélude à l'agonie

Il y aura un enfant qui boit du lait au pis d’une vache malade.

La conquête de l’Ouest, les territoires à dominer, les étendues à parcourir. Dans tout ça, le cirque Barnum en tournée expose ses monstres, et la cavalerie du Général Pershing décime les Sioux. Et les duels parmi les dépouilles du bétail, la nature sans pitié, le charlatan et ses élixirs, les poursuites au lasso, les familles massacrées dans la caillasse, les poteaux de torture. Le dix-neuvième siècle avance sur les cadavres. Les artistes de la Compagnie du Zerep s’emparent de ces thèmes. Fresque noire, épopée philosophique, Prélude à l’agonie fait état d’un monde sauvage soumis à la civilisation. Mais qui sont les barbares ?

Sophie Perez et Xavier Boussiron raffolent des génies et des monstres. Ils ont fréquenté Louise Bourgeois, passé des nuits dans les cabarets les plus désespérants du monde, discuté du vieux Gombrowicz avec sa veuve Rita. Ils ont créé à Chaillot ou à Avignon des spectacles protéiformes, affranchis de tout cadre. Pièces libres aux mouvements permanents « à la limite de la représentation, comme pour en éprouver les codes ». Avec Enjambe Charles présenté en septembre au Rond-Point, après Oncle Gourdin présenté en 2011, ils organisent à chaque fois une expérience sans demi-mesure. Évocation des formes du western spaghetti ou non, de Leone à Tarantino, Prélude à l’agonie combine les arts plastiques et la musique, le cabaret avec danseuses de saloon, le show avec lancers de couteaux. La performance, l’effroi et le rire, comme outils de réflexions critiques. Pierre Notte

[À voir aussi : Enjambe Charles, un spectacle de Sophie Perez et Xavier Boussiron]

production Compagnie du Zerep, coproduction Les Subsistances 2012 / 2013, Nouveau Théâtre d’Angers – Centre dramatique national / Pays de la Loire, Théâtre du Rond-Point, Scène nationale d’Orléans – Théâtre d’Orléans, Centre de Développement Chorégraphique de Toulouse / Midi-Pyrénées, avec le soutien du Théâtre de Gennevilliers – Centre dramatique national de création contemporaine et du Centre national de danse contemporaine / Angers, action financée par la Région Île-de-France
La Compagnie du Zerep reçoit le soutien de la DRAC Île-de-France et du Ministère de la Culture et de la Communication.

Les Inrocks