les artistes

Daniel Benoin

Biographie

Il est directeur de la Comédie de Saint-Étienne, Centre Dramatique National, de juillet 1975 à fin 2001 puis directeur du Théâtre National de Nice, CDN Nice Côte d’Azur, depuis le 1er janvier 2002. Il est aussi le fondateur de l’École Nationale d’Acteur de la Comédie de Saint-Etienne et de la Convention Théâtrale Européenne qu’il préside de 1989 à 2005.
Parmi plus de cent mises en scènes en France et à l’étranger depuis 1969, citons : Le Roi Lear de Shakespeare, Hamlet de Shakespeare, Woyzeck de Büchner, Faust 1 et 2 de Goethe, Roméo et Juliette de Shakespeare, L’École des femmes de Molière, Lucrèce Borgia de Victor Hugo, Les Troyennes d’Euripide pour les pièces classiques et Deutsches Requiem de Pierre Bourgeade, Cache ta joie de Jean-Patrick Manchette, Proust ou la passion d’être de Serge Gaubert, Les apparences sont trompeuses de Thomas Bernhard, Ghetto de Joshua Sobol, Les Sept Portes et personne d’autre de Botho Strauss, L’Absence de guerre de David Hare, Variations Goldberg de George Tabori, La Jeune Fille et la Mort de Ariel Dorfman, Top Dogs d’Urs Widmer, Manque de Sarah Kane pour les créations contemporaines.
Au Théâtre National de Nice, il met en scène : L’Avare de Molière, Festen de Thomas Vinterberg et Mogens Rukov (au Théâtre du Rond-Point en 2003), Misery de Simon Moore d’après Stephen King, Dom Juan de Molière, Gurs : une tragédie européenne de Jorge Semprun (au Théâtre du Rond-Point en 2006), A.D.A. : L’Argent des autres de Jerry Sterner, Maître Puntila et son valet Matti de Bertolt Brecht, La Cantatrice chauve de Ionesco, Faces d’après le film de John Cassavetes et Le Nouveau Testament de Sacha Guitry dans un dyptique sur la rupture créé au Théâtre National de Nice puis repris en tournée dans plusieurs villes durant la saison 2008/2009 (notamment au Théâtre des Amandiers de Nanterre), Le Collectionneur de Christine et Olivier Orban, Rock’N’Roll de Tom Stoppard, Le Roman d’un trader de Jean-Louis Bauer, Le Rattachement de Didier Van Cauwelaert, Des jours et des nuits à Chartres de Henning Mankell et au printemps dernier Après tout si ça marche, adapté de Woody Allen.
Parallèlement, il crée plus d’une vingtaine de mises en scène de théâtre à l’étranger (Allemagne, Belgique, Suède, Espagne…), des opéras en France, en Allemagne, en Italie, il met en scène Nabucco de Verdi à l’Opéra National de Corée, La Bohème de Puccini à l’Opéra de Trieste et à l’Opéra de Nice, Wozzeck de Berg à l’Opéra de Nice, La Marquise d’O d’Heinrich von Kleist à l’Opéra de Monte-Carlo, ainsi que des réalisations pour la télévision et un long métrage, Bal perdu, pour le cinéma.
Daniel Benoin a traduit de nombreuses pièces de théâtre et a écrit : Sigmarinen (France), éditée par Actes Sud-Papiers.

 

REPÈRES BIOGRAPHIQUES DEPUIS 2005

 

THÉÂTRE

 

2017 Misery de William Goldman, d’après le roman de Stephen King
2016 Le Remplaçant d’Agnès Desarthe
Ça va ? de Jean-Claude Grumberg
2015 Le Souper de Jean-Claude Brisville
2013 La Contrebasse de Patrick Süskind
2012 L’Enterrement [Festen… la suite] de Thomas Vinterberg et Mogens Rukov
Après tout, si ça marche… (Whatever Works) d’après le film de Woody Allen
2010 Des jours et des nuits à Chartres de Henning Mankell
Le Collectionneur de Christine et Olivier Orban
Le Rattachement de Didier Van Cauwelaert
2009 Le Roman d’un trader de Jean-Louis Bauer
2008 Rock’n’Roll de Tom Stoppard
2007 Faces d’après John Cassavetes
Le Nouveau Testament de Sacha Guitry
2006 La Cantatrice chauve d’Eugène Ionesco
2005 Maître Puntila et son valet Matti de Bertolt Brecht

 

OPÉRA

 

2017 Carmen de Georges Bizet
2016 La Chauve-Souris de Johann Strauss
La Bohème de Giacomo Puccini
2015 Une tragédie florentine d’Alexander von Zemlinsky
2014 Dreyfus de Didier Van Cauwelaert, musique Michel Legrand
Avec Brio de Michel Serres
2011 La Marquise d’O de René Koering
2007 Madame Butterfly de Giacomo Puccini
2006 Wozzeck d’Alban Berg
La Bohème de Giacomo Puccini
2005 Nabucco de Verdi

Sur les scènes du Rond-point

2017-2018

2002-2003

2005-2006

2012-2013

2015-2016