les artistes

David Migeot

Biographie

David Migeot intègre le Conservatoire national supérieur d’art dramatique de Paris après une formation en Classe libre du Cours Florent. Il y suit les enseignements de Klaus Michael Grüber, Catherine Hiegel, Philippe Adrien, Muriel Mayette, Philippe Garrel. À sa sortie du Consevatoire, il est dirigé par Frédéric Belier-Garcia qui monte sa première pièce, Biographie : un jeu de Max Frisch au Théâtre de l’aquarium à la Cartoucherie de Vincennes, puis au Théâtre de la Commune à Aubervilliers. S’en suivra une collaboration fidèle : il jouera près de dix spectacles sous sa direction dont La Ronde d’Arthur Schnitzler au Théâtre de la Criée à Marseille, La Cruche Cassée de Heinrich von Kleist au Théâtre Le Public à Bruxelles, Yaacobi et Leidental de Hanokh Levin au Théâtre du Rond-Point (2010) et Les Caprices de Marianne au Théâtre de la Tempête à la Cartoucherie de Vincennes.
À l’opéra, il est récitant sur Verlaine Paul de Georges Boeuf (Théâtre de la Criée) et Le Barbier de Séville de Gioacchino Rossini (Angers-Nantes-Opéra)
Il joue également sous la direction de Maurice Bénichou dans Nefs et Naufrages d’Eugène Durif , Jacques Osinski dans Un fils de notre temps de Odon Von Horvath et Woyzeck de Georg Büchner à la MC2 de Grenoble, Bérangère Jannelle dans La Nuit des Rois de William Shakespeare à l’auditorium du Carreau du Temple, Frédéric Cacheux dans Mojo de Jez Butterworth au Théâtre de la Tempête, Lucie Bérélowitsch dans L’Histoire du soldat de Igor
Stravinsky, Sophie Lecarpentier dans 3 Folles journées ou La Trilogie de Beaumarchais, Rodolphe Dana dans Merlin ou la terre dévastée de Tankred Dorst au Théâtre le Quartz de Brest, Catherine Hiegel dans Le Bourgeois Gentilhomme de Molière au Théâtre de la Porte Saint-Martin.
En 2013, il interprète une dizaine de faux auditeurs pour la dramatique radiophonique quotidienne de France Inter À votre écoute, coûte que coûte, dirigée par Zabou Breitman et Laurent Lafitte.
En 2015, Il crée avec Berangère Jannelle et Rodophe Poulain Z comme zig-zag, fabrique théâtrale de philosophie d’après l’abécédaire de Gilles Deuleuze au Centquatre-Paris.
En 2016 Il met en scène avec Denis Fouquereau C’est un métier d’homme, conférence théâtrale d’après une vingtaine d’autoportraits du collectif d’auteurs OULIPO à la Bibliothèque Nationale de France.
En 2018-2019, il joue sous la direction de Marc Lainé Hunter au Théâtre National de Chaillot, interprète Harpagon pour L’Avare, mis en scène par Fred Cacheux au TAPS (Strasbourg), Mr Smith dans La Cantatrice chauve mis en scène par Fabrice Pierre et créera le rôle de Franck dans Héritiers, nouvelle production de Nasser Djemaï au Théâtre National de la Colline.
Au cinéma et à la télévision, on a pu le voir dans Très bien, merci d’Emmanuelle Cuau, Violence des échanges en milieu tempéré de Jean-Marc Moutout, Fast Life de Thomas N’Gijol, Ares de Jean-Patrick Benes et Le Métis de Dieu de Ilan Duran Cohen. Il prête sa voix à de nombreux documentaires, notamment pour Frédéric Biamonti, Michaël Gaumnitz et Tania Rakhmanova.

Sur les scènes du Rond-point