les artistes

David Murgia

Biographie

Membre fondateur du Raoul collectif, David Murgia est né le 16 mars 1988 à Verviers, en Belgique.
Il se forme à l’ESACT (École d’acteurs du Conservatoire de Liège) et fait ses premiers pas sur les scènes internationales dans un spectacle écrit et mis en scène par Lars Norén, À la mémoire d’Anna Politkovskaïa, créé au Théâtre des Amandiers. Il joue ensuite pour son frère Fabrice Murgia dans le très remarqué Le Chagrin des ogres en 2009 ainsi que dans des pièces d’Armel Roussel, Jean Lambert et Isabelle Gyselinx.
En 2009, David Murgia co-fonde le Raoul collectif et crée en 2012 Le Signal du promeneur qui rencontre un vif succès. En mai 2012, lors du Festival Impatience 2012 à l’Odéon Théâtre de l’Europe (Paris), le collectif remporte le Prix Odéon / Télérama du Public ainsi que le Prix du Jury avec la pièce Le Chagrin des ogres. Il reçoit également en septembre 2012 le prix de la meilleure découverte au Prix de la Critique en Belgique.
En 2014, il écrit et interprète L’Âme des cafards pour le festival XS du théâtre national, puis met en scène Liebman renégat qui raconte, par les yeux de son fils, l’histoire de l’intellectuel Marcel Liebman.
En 2015, la seconde création du Raoul collectif, Rumeur et petits jours, est créée au Théâtre National de Bruxelles puis présentée en 2016 au Festival d’Avignon.
Le Raoul collectif chemine à présent vers un troisième opus qui verra le jour en 2020.
Après une rencontre avec Ascanio Celestini pour Discours à la nation en 2013 l’acteur et l’auteur poursuivent leur collaboration en ouvrant une « trilogie des bars », dont Laïka (2017) est le premier volet.
À l’écran, David Murgia fait ses débuts avec La Régate de Bernard Bellefroid (Prix du public au Festival international de films de femmes, Créteil, 2009). Il fait une apparition remarquée dans Bullhead de Michaël Roskam, et tourne La Tête la première d’Amélie Van Elmbt. Après Tango libre de Frédéric Fonteyne, il poursuit les tournages avec Tony Gatlif (Geronimo) Jaco Van Dormael (Le Tout Nouveau Testament) ou encore Bouli Lanners (Les Premiers, les Derniers).
David Murgia oscille aujourd’hui entre les tournées sur les planches francophones avec les spectacles du Raoul collectif et les récits d’Ascanio Celestini et les tournages pour le cinéma.

REPÈRES BIOGRAPHIQUES

CINÉMA
2017 15 Minutes de Guerre de Fred Grivois
2016 Dode Hoek de Nabil Ben Yadir
Tous les rêves du monde de Laurence Ferreira Barbosa
2015 Les Premiers, les Derniers de Bouli Lanners
2014 Le Tout Nouveau Testament de Jaco Van Dormael
2013 Geronimo de Tony Gatlif
Alleluia de Fabrice De Welz
Être de Fara Sene
2012 Je te survivrai de Sylvestre Sbille
Je suis supporter du standard de Riton Liebman
2011 Tango libre de Frédéric Fonteyne
La Tête la première d’Amélie Van Elmbt
2010 Bullhead (Rundskop) de Michaël R. Roskam

THÉÂTRE
2015 Rumeur et petits jours du Raoul collectif
2014 L’Âme des cafards de David Murgia
Liebman Renegat d’Henri Liebman, m.e.s David Murgia
2011 Le Signal du promeneur du Raoul collectif
2011 Quai Ouest de Bernard-Marie Koltès
2010 Têtes à claques de Jean Lambert

COURT MÉTRAGE
2017 Remember me de Fabrice Murgia
2012 Silence, on détourne de Bernard Garant

TÉLÉVISION
2011 Vermist de Joël Vanhoebrouck
À tort ou à raison d’Alain Brunard
2010 Le Temps du silence de Franck Apprederis

Sur les scènes du Rond-point