les artistes

Eric Chevillard

Biographie

Eric Chevillard est né un 18 juin à la Roche-sur-Yon, anciennement

Napoléon-Vendée. Il ne s’endort pas pour autant sur ses lauriers puisqu’on le

voit encore effectuer bravement ses premiers pas cours Cambronne, à Nantes. Il

a deux ans lorsqu’il met un terme à sa carrière de héros national. Il brise

alors son sabre sur son genou puis raconte à sa mère qu’il s’est écorché en

tombant d’une balançoire et elle feint gentiment de le croire. Ensuite, il écrit. Purs morceaux de délire selon certains, ses livres

sont pourtant l’œuvre d’un logicien fanatique. L’humour est la conséquence

imprévue de ses rigoureux travaux. Il partage son temps entre la France (quarante-sept années) et le Mali

(cinq semaines). Hier encore, un de ses biographes est mort d’ennui. Ses romans (une quinzaine, parmi lesquels Mourir m’enrhume, Palafox, La Nébuleuse du crabe, Du hérisson, Oreille

rouge, Choir, Dino Egger) ne sont

pas tout à fait des romans, ses nouvelles

(Scalps, Commentaire autorisé sur l’état de squelette) ne sont pas

exactement des nouvelles, sa poésie (Iguanes

et moines)  n’est pas ce qu’on

appelle de la poésie et son journal n’a rien d’intime puisqu’il est publié

assidûment sur son blog http://l-autofictif.over-blog.com/. Ses livres paraissent aux éditions de Minuit, Fata Morgana et l’Arbre

vengeur. 

Sur les scènes du Rond-point