les artistes

Olga Karpinsky

Biographie

Après des études à Duperré, et aux Beaux-Arts de Paris, Olga Karpinsky entre en section scénographie au Théâtre National de Strasbourg où elle rencontre Georges Aperghis avec qui elle collabore sur plusieurs spectacles. De 1993 à 2005, elle collabore avec Christophe Perton pour Affabulazione et Porcherie de Pier Paolo Pasolini, Les Soldats de Jakob Lenz, Faust de Nikolas Lenau, La Condition des soies d’Annie Zadek, Médée et Les Phéniciennes de Sénèque, Mon Isménie d’Eugène Labiche, Les gens déraisonnables sont en voie de disparition de Peter Handke, La Chair empoisonnée de Franz Xaver Kroetz, Dido & Aeneas de Henry Purcell, Lear d’Edward Bond, Monsieur Kolpert de David Gieselmann, Woyzeck de George Büchner et Pollicino de Hans Werner Henze.

Elle crée les costumes des mises en scène de Frédéric Fisbach pour Forever Valley d’après le roman de Marie Redonnet, Bérénice de Racine, Les Paravents de Jean Genet, Agripinna d’après le livret de l’opéra de Haendel, Kyrielle du sentiment des choses de Jacques Roubaud, L’Illusion comique de Corneille, Shadowtime de Brian Fernayhough, Animal de Roland Fichet, Gens de Séoul d’Oriza Hirata et Feuillets d’Hypnos de René Char.

Depuis 2006, elle collabore avec Daniel Jeanneteau et Marie-Christine Soma pour Into the little hill, opéra de George Benjamin et Martin Crimp, Adam & Eve de Mikhaïl Boulgakov, Feux d’après August Stramm, Les Soldats de Jakob Michael Reinhold et Bulbus d’Anja Hilling. Elle crée également les costumes de Jacques Vincey pour Amphitryon de Molière et La vie est un rêve de Calderon, travaille avec Blandine Savetier et Thierry Roisin pour La Vie dans les plis, d’après l’œuvre de Henri Michaux, Michel Didym, Richard Dubelski, Sylvain Prunenec, Matsumoto (Résidence à Tokyo Wonder Site Japon) et Benoît Résillot. 

Sur les scènes du Rond-point