À vif

[SUPPLÉMENTAIRE] > Représentation supplémentaire le vendredi 29 septembre à 14h30.

 

> à voir aussi : Carte Blanche à Kery James, deux soirées proposées par Kery James

reprise

saison 2017-2018

À vif

texte : Kery James, mise en scène : Jean-Pierre Baro, avec : Kery James, Yannik Landrein
 Avis de la presse et des spectateurs

12 septembre - 1 octobre 2017


Salle : renaud-barrault
Horaires : DU MARDI AU DIMANCHE, 18H30 - Relâche : LES LUNDIS ET LE 17 SEPTEMBRE
Durée : 1h15

synopsis

Combien parviennent jusqu’à la porte ?
Kery James, rappeur et poète humaniste, écrit une joute en phase avec le monde : deux avocats s’affrontent, les voix de « deux France » opposées, nantis et délaissés. Une agora passionnée pour un théâtre politique, radical.



Avec son art de la contestation, son discours engagé, sa parole enflammée, Kery James a rempli Bercy et les Bouffes du Nord. Poète humaniste, rappeur, inventeur de langue, les mots sont pour lui les instruments d’un combat, une arme libertaire. Après plus de vingt ans de carrière, il remet en cause son outil, écrit un dialogue. Deux voix s’opposent dans une joute en phase directe avec le monde. Deux avocats défendent des causes ennemies. Pour le premier, l’État est coupable de la situation des banlieues. Mais le second atteste que les citoyens sont responsables de leur condition. Et ça fuse, ça crie. Ça rit, aussi, car il s’agit d’un concours organisé en fin du cursus de l’École de formation du barreau. L’exercice consiste en un affrontement verbal, ludique, éclatant.
Kery James lui-même assume le rôle de maître Souleymane. Le comédien Yannik Landrein lui tient tête. Il a travaillé sous la direction de Luc Bondy, John Malkovich ou Nicolas Bouchaud, il revêt la robe de maître Yann. Leur metteur en scène Jean-Pierre Baro, associé au Centre dramatique national de Sartrouville et aux Scènes du Jura, a croisé les routes de Jean-Pierre Vincent ou de David Lescot. Il organise le dialogue dans une agora passionnée, convoque les voix de « deux France » pour les faire entendre, pour y voir plus clair. À vif restaure un cadre possible du « vivre ensemble » par l’échange de la parole : il réveille un théâtre politique, radical, nécessaire parce que poétique. Pierre Notte

distribution

Texte : Kery James
Mise en scène : Jean-Pierre Baro
Avec : Kery James, Yannik Landrein
Voix off : Jean-Pierre Baro
Collaboration artistique : Pascal Kirsch
Conseiller à la dramaturgie : Samuel Gallet
Scénographie : Mathieu Lorry-Dupuy
Son : Loïc Le Roux
Lumières et vidéo : Julien Dubuc
Régie plateau : Thomas Crevecœur

mentions de production

production Astérios Spectacles, coproduction Les Scènes du Jura – Scène nationale, Le Radiant-Bellevue / Caluire-et-Cuire, Le Train Théâtre / Portes-lès-Valence, Maison de la Musique / Nanterre, L’Atelier à Spectacle / Vernouillet, coréalisation Théâtre du Rond-Point, avec le soutien à la création du Pôle Culturel / Alfortville, spectacle créé en janvier 2017 aux Scènes du Jura – Scène nationale (Lons-le-Saunier), publication du texte aux éditions Actes Sud-Papiers le 14 septembre 2017 

partenaires

revue de presse avis des spectateurs

 L'humanité Dimanche - Michaël Melinard

21 septembre 2017
Passe d'armes sur les quartiers
Les deux rhéteurs s'affrontent dans un dialogue virulent, passionné et passionnant. Les échanges, forts, déroutent et bousculent les certitudes.

 Télécable Sat - Nathalie Jacquet

21 septembre 2017
Kery James donne de la voix
Le spectateur rit, s'interroge, s'indigne, réfléchit. À vif est à la fois poétique et politique. Et cela fait sacrément du bien aux méninges.
 Consulter l'article

 Figaroscope - Armelle Héliot

20 septembre 2017
Kery James, idéal fédérateur
Kery James développe son argumentation avec fermeté et dans un style éblouissant. On l'écoute, fasciné par ce qui pulse en lui. Il est formidable et formidablement fédérateur ; mobilisateur. Yannik Landrein est parfait, fin, nuancé, sincère.

 l'Express - Julien Bordier

20 septembre 2017
Kery James, une voix sur les planches
Le dialogue, courtois mais ferme, passionné mais clair, balaye grandes idées (intégration, racisme, éducation, repli communautaire) et petits préjugés, inhérents aussi bien aux banlieusards qu'aux résidents du XVIe arrondissement.
 Consulter l'article

 L'Humanité - Fara C.

27 janvier 2017
Kery James dans un foudroyant duel sans armure
Pour sa première sur les planches comme auteur et comédien, le phare du rap manie la nouvelle corde à son arc avec maestria. Et touche ses cibles ' complaisance, soumission... ' en plein dans le mille. À vif nous emporte là où nous ne nous y attendons pas. Habité d'une exigence artistique et d'une probité intellectuelle acérées, Kery James s'empare du théâtre avec brio. Il nous interpelle, secoue les clichés, pique d'humour ou d'ironie son verbe radical.
 Consulter l'article

 Clique TV - Laura Aronica

27 janvier 2017
Pourquoi on l'aime : « À vif »
On a trouvé du rythme et de la nuance, une pièce humble et puissante qui donne à réfléchir.
 Consulter l'article

 France Info - Yann Bertrand

12 janvier 2017
"À vif", prête ses mots et leur puissance au théâtre
Une réflexion puissante et crue sur une France souvent mise de côté, avec les mots et l'engagement d'un artiste plus que convaincant sur scène. Du rap aux planches, les mots de Kery James ne perdent aucune force. Sur scène, le rappeur prolonge son art en se faisant réellement avocat, engagé dans une joute verbale avec un autre aspirant au barreau qu'incarne Yannik Landrein. Plus que les mots, percutants, que le rythme, emballé et puissant, c'est le lieu et le public, mélangé, qui importent. La banlieue, ce mot qui fait souvent peur, objet de fantasmes et de déformations médiatiques... On en rit, on la prend en pleine figure. Avec À vif, ce sont surtout deux France qui ne se rencontrent jamais qui se côtoient enfin pour un temps.
 Consulter l'article

 Télérama Sortir - Laurent Rigoulet

10 janvier 2017
Le choix des mots
Dans ses concerts, dans ses disques et au théâtre, Kery James endosse l'habit du pédagogue et du guide. Rude parfois, virulent, sentimental ou décoiffant, il file les métaphores sans reprendre son souffle.

 Artistikrezo.com - Hélène Kuttner

10 janvier 2017
Une joute oratoire et politique éblouissante
Sur un tempo d'enfer, les mots fusent comme du rap. Un moment formidable à découvrir d'urgence. Quelle présence scénique et quels beaux textes !
 Consulter l'article

autour du spectacle

À la rencontre des artistes


Dimanche 24 septembre à 20h, salle Renaud-Barrault
Joute verbale, affrontements, discours engagé? Prolongez le débat d'«À vif» et rencontrez le rappeur et poète humaniste Kery James. Il vous donne rendez-vous en bord de scène à l'issue de la représentation pour répondre à toutes vos questions.
> Entrée libre, réservation obligatoire sur www.theatredurondpoint.fr ou au 01 44 95 58 81

> en savoir plus sur la rencontre

À la librairie du Rond-Point / Actes Sud


Le texte de la pièce est disponible à la librairie.

> La librairie du Rond-Point / Actes Sud

ventscontraires
Les bonus de la saison

Kery James : faire se rencontrer les deux France


consulter
ventscontraires
Auteurs maison

Kery James : "J'ai écrit ma pièce comme une battle de rap"


consulter
ventscontraires
Auteurs maison

Kery James : "Au théâtre tu ne peux pas te cacher"


consulter

également à l'affiche