Carte blanche à Philippe Caubère: Clémence Massart

saison 2006-2007

Carte blanche à Philippe Caubère: Clémence Massart

 Avis de la presse et des spectateurs

samedi 18 novembre 2006


Salle : théâtre du rond-point

synopsis

La Vieille au bois dormant

C’est avec elle que Ferdinand, son double, sa Marie au Théâtre du Soleil dans La Fête de l’amour et c’est sous son regard qu’il a commencé à improviser ce qui allait devenir Le Roman d’un acteur. Le 18 novembre Philippe Caubère vous invite à retrouver Clémence Massart, personnage complice de ses spectacles, pour un concert unique à l’occasion de L’Homme qui danse. Elle revient seule sur scène chanter de terribles chansons oubliées mais aussi de nouvelles, écrites pour elle, cruelles et drôles, sur sa décrépitude annoncée, sur les paradis artificiels, l’alcool, la jalousie, le crime et le rhume. Un va-et-vient continu entre le théâtre, la chanson réaliste, la musique et l’improvisation.

avis des spectateurs

également à l'affiche