Clôture de l'amour

saison 2013-2014

Clôture de l'amour

texte et mise en scène : Pascal Rambert, avec : Audrey Bonnet, Stanislas Nordey
 Avis de la presse et des spectateurs

22 février - 2 mars 2014


Salle : renaud-barrault
Durée : 2h

synopsis

Ce qui était beau et émouvant va devenir laid et tendu méchant petit.
Pour Stanislas Nordey et Audrey Bonnet, le poète et chorégraphe Pascal Rambert organise une magistrale scène de rupture. Clôture de l'amour, joué dans le monde entier, a illuminé le Festival d'Avignon 2011.



 

Ils y croyaient, ils y ont cru. L'amour fou, absolu, définitif. Mais c'est fini. Stan et Audrey se font face, se tiennent droits, en finissent. Clôture de l'amour, chant de la séparation, étend un dialogue de rupture. Deux artistes, dans une salle de répétitions aux néons crus, lancent et reçoivent les mots comme des projectiles. La diagonale est celle du fou, aux échecs. L'échec est flagrant, le champ de ruines infini. Corps en tension, sans merci ni négociation, Stan et Audrey rompent. Seul un ch'ur d'enfants suspend le procès. Un ch'ur vient chanter Happe de Bashung et disparaît. La parole change de camp, le poison se distille, chacun marque son territoire de la fin dans cette chambre des tortures. La partition, en deux temps, fait se débattre les êtres à l'intérieur d'eux-mêmes, et se répercuter les mots sur la peau. Tous impacts visibles, comme les chutes et les relèvements.

Pascal Rambert, directeur du Théâtre de Gennevilliers, chorégraphie une magistrale scène de rupture. Danse mentale, Clôture de l'amour, joué par ailleurs de Moscou à Tokyo, à New York, en Allemagne, en Italie ou à Zagreb, a illuminé le Festival d'Avignon 2011, et reçu entre autres le Grand Prix de littérature dramatique. Audrey Bonnet quittait la Comédie-Française en 2006 pour participer à des aventures autrement radicales. Elle rejoint ici Stanislas Nordey qui dirigeait et interprétait récemment au Rond-Point La Conférence de Christophe Pellet et My Secret Garden de Falk Richter. Sous les noms d'Audrey et de Stan, ils jouent de tout leur corps une matière organique composée pour eux. Ils magnifient la violence de la séparation dans un déchirement poétique. Pierre Notte

distribution

Texte et mise en scène : Pascal Rambert
Avec : Audrey Bonnet, Stanislas Nordey
Scénographie : Daniel Jeanneteau
Parure : La Bourette
Arrangement musical : Alexandre Meyer
D'après Happe d' : Alain Bashung, Jean Fauque
Lumières : Pascal Rambert, Jean-François Besnard
Assistant à la mise en scène : Thomas Bouvet
Production et diffusion : Pauline Roussille

mentions de production

production Théâtre de Gennevilliers – Centre dramatique national de création contemporaine, coproduction Festival d’Avignon, Théâtre du Nord / Lille, avec le soutien du Conseil régional d’Île-de-France, de la ville de Gennevilliers, de la Caisse des Dépôts, du groupe Prisma Presse, de la Fondation d’entreprise La Poste et de la Fondation du Crédit Mutuel pour la Lecture avec l’aimable autorisation des éditions Barclay / Universal pour l’utilisation de la chanson Happe, le texte est édité aux éditions des Solitaires Intempestifs
Clôture de l’amour a reçu le Prix du théâtre public au Palmarès du Théâtre 2013 – Dithea, le Prix de la Meilleure création d’une pièce en langue française par le Syndicat de la Critique 2012 et le Grand Prix CNT de littérature dramatique. 

partenaires

revue de presse avis des spectateurs

 La Croix - Didier Méreuze

25 février 2014
L'amour en rupture
Cette "Clôture de l'amour" écrite et mise en scène Pascal Rambert avec deux acteurs fabuleux résonne avec une violence qui frappe au coeur, cogne au ventre. Submergeant le spectateur d'un irrépressible sentiment de compassion.
 Consulter l'article

 Un fauteuil pour l'orchestre - Suzanne Teïbi

25 février 2014

Le projet est impressionnant, fort, impeccablement maîtrisé, dans l’abandon et dans les fêlures mêmes. Si la situation de la rupture amoureuse est universelle, ce n’est pas forcément le sujet qui bouleverse le plus. Ce qui bouleverse, c’est cet engagement, cette implication totale.
 Consulter l'article

 Les Echos - Philippe Chevilley

21 février 2014
Clôture de l'amour, un bien beau divorce
La pièce raconte une séparation en deux longs monologues épiques, aux allures de match de boxe sentimental. Avec deux acteurs-combattants fantastiques : Stanislas Nordey et Audrey Bonnet. Courez-y !
 Consulter l'article

 Le Journal du Dimanche - Anne Chénieux

21 février 2014
La fin du couple
Stanislas Nordey, avec sa singulière dynamique de jeu, et Audrey Bonnet, à la force époustouflante, sont, comme leur partition, inoubliables.
 Consulter l'article

 Trois Couleurs - Eve Beauvallet

17 février 2014
Agenda
Une œuvre foudroyante sur la séparation.
 Consulter l'article

autour du spectacle

Autour du spectacle


À la librairie du Rond-Point

également à l'affiche