Comment vous racontez la partie

saison 2014-2015

Comment vous racontez la partie

texte et mise en scène : Yasmina Reza, avec : Zabou Breitman, Romain Cottard, André Marcon, en alternance avec : Michel Bompoil, avec : Dominique Reymond
 Avis de la presse et des spectateurs

5 novembre - 6 décembre 2014


Salle : renaud-barrault
Durée : 1h50

synopsis

Mes sentiments personnels n'ont pas d'intérêt...
Duel au sommet lors d'une rencontre publique en province. L'auteure de Art et de Carnage met en scène sa dernière pièce, étrange soirée où se confrontent les univers opposés d'une journaliste et d'une écrivaine.

 


Nathalie Oppenheim, écrivain, découvre la salle polyvalente de Vilan-en-Volène où elle est invitée à lire des extraits de son dernier roman Le Pays des lassitudes. Roland, responsable culturel, l'accueille. Rosanna Ertel-Keval, enfant du pays devenue une critique littéraire renommée, l'interroge en public. Mais la romancière, mal à l'aise, préfèrerait parler d'autre chose. Elle esquive les questions. Commenter son oeuvre représente pour elle une épreuve et provoque bientôt le doute, l'inconfort. L'affrontement sourd qui se joue dans l'air mélancolique de l'espace polyvalent change de nature lorsqu'arrive le maire...
Écrivain et auteur de théâtre, Yasmina Reza a connu en trente ans de carrière tous les succès possibles. Ses pièces sont jouées à travers le monde et ont remporté les prix les plus prestigieux. Parmi elles, Art, Une pièce espagnole, Trois versions de la vie, ou Le Dieu du carnage devenu Carnage pour Roman Polanski. Elle écrit ici une pièce sur la littérature et l'écrivain. «?C'est une interrogation qui est mise en abîme?», explique-t-elle. Yasmina Reza compose un quatuor à l'écriture ciselée pour voix en quête de sens et de rôles. Elle met en scène ces quatre figures opposées, les livre à des rapports de force élégants. Lors d'un combat cruel et raffiné, elle pointe les contradictions du créateur en proie à tous les malentendus afférents à la médiation de son oeuvre. Pierre Notte

distribution

Texte et mise en scène : Yasmina Reza
Avec : Zabou Breitman, Romain Cottard, André Marcon
En alternance avec : Michel Bompoil
Avec : Dominique Reymond
Décor : Jacques Gabel
Lumières : Roberto Venturi
Costumes : Nathalie Lecoultre
Son : Xavier Jacquot
Coiffures et maquillages : Romain Marietti
Collaboration à la mise en scène : Sophie Lecarpentier, Romain Marietti
Assistanat répétitrice : Pénélope Biessy
Chorégraphie : Marion Lévy
Professeur de chant : Virginie Cote
Professeur de piano : Juliette Linget
Construction décor : Atelier de l'hTh – CDN de Montpellier
Hounds of Winter (Sting) est interprétée par : Nathan Zanagar, Michel Korb, Sergio Leonardi, Jean-Philippe Reza, André Bell Bell

mentions de production

production Compagnie des Petites Heures, coproduction Théâtre du Rond-Point, Les Célestins – Théâtre de Lyon,  Les Théâtres de la Ville de Luxembourg, Théâtre Liberté / Toulon, Théâtre des Sablons / Neuilly-sur-Seine, texte publié aux éditions Flammarion 

partenaires

revue de presse avis des spectateurs

 Le Figaro magazine - Philippe Tesson

14 novembre 2014
Yasmina Reza, une indulgente cruauté
Yasmina Reza a écrit une délicieuse comédie, pleine de finesse et d'acuité, d'ironie et de mélancolie. Toutes les qualités de l'auteur sont là : la musique de l'écriture, la vivacité du dialogue, le regard ambigu, à la fois bienveillant et impitoyable que Reza porte sur le monde, l'intelligence des situations et la finesse des portraits.
 Consulter l'article

 Libération - Philippe Lançon

13 novembre 2014
Yasmina Reza, la tournée des grands doctes
Comment vous racontez la partie est un vaudeville culturel efficace, plaisant et finalement délicat. Un pur plaisir.
 Consulter l'article

 Le quotidien du médecin - Armelle Héliot

13 novembre 2014
Un quatuor irrésistible
Une comédie féroce et drôle. Yasmina Reza dirige les interprètes excellents avec malice. C’est drôle, magnifiquement joué, léger. Une comédie allègre mais en rien frivole.
 Consulter l'article

 Télérama - Fabienne Pascaud

12 novembre 2014
Comment vous racontez la partie
Une satire brillante. Yasmina Reza tire peu a peu une inquiétante mise en abyme de l'écrivain face à son œuvre et à l’acte d'écrire. Elle crée avec sophistication des effets de miroirs qui donnent le vertige. Comment vous racontez la partie évoque nos envies de meurtre, nos vanités, nos peurs. Yasmina Reza amène juste à les affronter avec chien et chic.
 Consulter l'article

 Les Echos - Philippe Chevilley

10 novembre 2014
Le fin quatuor de Yasmina Reza
On est pris par les dialogues ciselés de la dramaturge, sa façon de dire des choses profondes sur la nature humaine, en oscillant constamment entre humour acide et mélancolie. Yasmina Reza a réuni un carré magique de comédiens.
 Consulter l'article

 Le Journal du Dimanche - Annie Chénieux

9 novembre 2014
Comment vous racontez la partie
La pièce, ironique, drôle, acide, cruelle, mais confinée à la vanité de l'entre-soi, s'imprègne d'humanité et de mélancolie. La distribution est parfaite.
 Consulter l'article

 Le Monde - Brigitte Salino

8 novembre 2014
Yasmina Reza au « Pays des lassitudes »
Ce quatuor tient une jolie partition. On retrouve le goût de la satire de Yasmina Reza et le sens aigu du dialogue qui fait mouche, mais il s’accompagne de moments où Yasmina Reza prend son temps, et fait entendre des choses bien senties.
 Consulter l'article

 scèneweb.fr - Stéphane Capron

8 novembre 2014
Retour gagnant pour Yasmina Reza au théâtre
Yasmina Reza signe une mise en scène totalement cocasse, une satire bien sentie où les mondes de la littérature, de la politique et du journalisme en prennent pour leur grade. Un texte grinçant et une distribution exemplaire. Que des acteurs brillants ! L’humour est ravageur.
 Consulter l'article

 Le Figaro - Armelle Héliot

7 novembre 2014
La science des silences
Exigeante, rugueuse, elle reste la forte personnalité du théâtre français. Lumières fluides, musique insistante, costumes très étudiés, l'art de la comédie se déploie ici jusque dans les plus infimes détails. Les très jolis timbres parlés des comédiens sont un matériau sur lequel la musicienne Yasmina s'appuie. Le public rit beaucoup et admire les interprètes virtuoses.
 Consulter l'article

 Télérama

7 septembre 2014
Yasmina Reza
Vingt ans après Art, Yasmina Reza revient avec une irrésistible satire de la vie culturelle en province.
 Consulter l'article

autour du spectacle

Autour du spectacle


À la librairie du Rond-Point
Le texte de la pièce est disponible à la librairie en grand format (éditions Flammarion) et en format poche (éditions Folio Gallimard). Heureux les heureux et tous les autres textes de Yasmina Reza sont également disponibles.

également à l'affiche