Comparution immédiate

[SUPPLÉMENTAIRES] > Représentations supplémentaires les samedis 14 et 21 octobre à 15h30. 

saison 2017-2018

Comparution immédiate

Une justice sociale ?
de : Dominique Simonnot, mise en scène : Michel Didym, collaboration artistique et interprétation : Bruno Ricci
 Avis de la presse et des spectateurs

27 septembre - 22 octobre 2017


Salle : roland topor
Horaires : du mardi au samedi, 20h30 - dimanche, 15h30 - Relâche : les lundis
Durée : 1h15

synopsis

Justice en France, une loterie nationale.
La journaliste Dominique Simonnot, après avoir écrit pour Libération, publie depuis dix ans dans Le Canard enchaîné des chroniques judiciaires savoureuses « Coups de barre ». La scène se transforme en prétoire : au public de juger la justice de son pays.



Pays des droits de l’homme ou pas, la justice peut s’avérer expéditive. Un abattage lors des comparutions immédiates : un quart d’heure pour juger un suspect, lui éviter la détention et empêcher qu’il croupisse en préventive. Manque de moyens, lourdeurs administratives, précipitations et les cas s’enchaînent. Le détenu est relâché ou il intègre le monde carcéral. À tort ou à raison. À l’ombre, dans la réclusion, Jean Genet, Sade, Wilde ou Casanova ont signé des pages lumineuses. Hors de la prison, la journaliste Dominique Simonnot a écrit pour Libération puis Le Canard enchaîné des chroniques judiciaires savoureuses, « Carnets de justice » ou « Coups de barre ».
Comédien de cinéma et de télévision, Bruno Ricci entre en scène avec ce matériel, théâtre documentaire, propos recueillis lors des audiences de différents tribunaux. C’est la justice ordinaire qu’il donne à voir et à entendre. Policiers, avocats, procureurs, juges et prévenus, paroles authentiques, mêlées à celles des poètes des prisons. Après avoir rassemblé en 2013, au Rond-Point, Romane et Richard Bohringer dans J’avais un beau ballon rouge, Michel Didym met en scène les paroles d’hommes et de femmes comparaissant devant un tribunal correctionnel. Il invente une scène théâtrale transformée en prétoire qui permet au public de juger à son tour la justice de son pays. Pierre Notte

distribution

De : Dominique Simonnot
Mise en scène : Michel Didym
Collaboration artistique et interprétation : Bruno Ricci
Scénographie : David Brognon, Stéphanie Rollin
Assistanat à la mise en scène : Anne Marion-Gallois
Lumière : David Brognon, Sébastien Rébois
Son : Michel Jaquet
Costumes : Éléonore Daniaud
Décor : Atelier de construction du Théâtre de la Manufacture - Centre dramatique national / Nancy Lorraine

mentions de production

production Théâtre de la Manufacture – Centre dramatique national / Nancy Lorraine, coréalisation Théâtre du Rond-Point 

revue de presse avis des spectateurs

 Télérama Sortir - Joelle Gayot

20 octobre 2017
Comparution immédiate - Une justice sociale ?
C’est stupéfiant, drôle et absurde tout à la fois. Exemplaire en réalité. Car le théâtre, ici, ne rate pas sa mission, qui est de divertir, éduquer et élever son public.
 Consulter l'article

 La Croix - Didier Méreuze

12 octobre 2017
Au nom du peuple français
Sidérant spectacle mis en scène par Michel Didym, sur des textes de Dominique Simonnot.
 Consulter l'article

 Le Canard Enchaîné - Jean-Luc Porquet

4 octobre 2017
Comparution immédiate
L'acteur est très subtil, très touchant, joue en finesse, ne passe jamais en force, donne toute leur chance aux mots, à la vérité des mots.

 La Terrasse - Catherine Robert

2 octobre 2017
Comparution immédiate, une justice sociale ?
Portrait incisif et décapant d'une institution à bout de souffle. Bruno Ricci avance en funambule adroit sur le fil de la distanciation, entre incarnation et commentaire.
 Consulter l'article

 l'Humanité - Marina da Silva

2 octobre 2017
Justice, vous avez dit justice?
Un spectacle lumineux et sans faille. Bruno Ricci, subtil et épatant incarne tous les personnages avec une vérité et un engagement qui nous aimantent.
 Consulter l'article

 Le Figaro - Armelle Héliot

28 septembre 2017
Du tribunal à la scène, métamorphoses de la culpabilité
C'est féroce. On rit beaucoup. Mais ce n'est pas bêtement destructeur. Il n'y a que de l'humanité, de part et d'autre. Parfois, une lettre est glissée. Lettre venue de prison. Aussi bouleversante qu'éloquente.
 Consulter l'article

 Lefigaro.fr - Stéphane Durand-Souffland

28 septembre 2017
Tribunal des flagrantes vérités
L'interprétation de Bruno Ricci donne à voir et à entendre formidablement la justice ordinaire. Tout est vrai dans ce théâtre-là.
 Consulter l'article

autour du spectacle

À la rencontre des artistes


Dimanche 15 octobre à 16h45, salle Roland Topor
La justice en France, une loterie nationale ? Pour en savoir plus sur le spectacle, où la scène théâtrale se transforme en tribunal, rencontrez l'équipe du spectacle à l'issue de la représentation.
> Entrée libre, réservation obligatoire sur www.theatredurondpoint.fr ou au 01 44 95 58 81

> en savoir plus sur la rencontre

À la librairie du Rond-Point / Actes Sud


La librairie vous propose une sélection de textes autour du monde judiciaire ?et carcéral.

fiche parcours « Entre 4 murs » / Transvers’Arts


Découvrez la fiche parcours collège/lycée « Entre 4 murs » proposée par Transvers’Arts. Transvers’Arts, parcours d’éducation artistique et culturelle de l’ANRAT, propose des outils pédagogiques aux enseignants et à leurs élèves.

> Découvrez la fiche

ventscontraires
Auteurs maison

Dominique Simonnot : "Pourquoi envoyer tout ce monde en comparution immédiate ?"


consulter
ventscontraires
Auteurs maison

Dominique Simonnot : Une justice misérable qui s'offre un nouveau Palais à trois milliards


consulter
ventscontraires
Auteurs maison

Dominique Simonnot : Une justice-alibi à pleurer


consulter
ventscontraires
Auteurs maison

Dominique Simonnot : "Toute ma vie passée en comparutions immédiates!"


consulter
ventscontraires
Confs & Perfs

La Berryer au Rond-Point #1


consulter
ventscontraires
Confs & Perfs

Les avocats commis d'office du couple Fourniret


consulter

également à l'affiche