Corrida

saison 2008-2009

Corrida

de : Denis Baronnet, mise en scène : Antoine Bourseiller, avec : Steve Bedrossian, Pierre KHORSAND, Alexandre Ruby, Michaël VANDER-MEIREN, décors : Vladimir Velickovic, lumières : Philippe Albaric, son : Delphine Chambolle, accessoires : Pierre Mouton, réalisation son : Adrien Frachet
 Avis de la presse et des spectateurs

29 avril - 30 mai 2009


Salle : roland topor

synopsis

Ils sont des centaines, des centaines de toros. Ils me cernent. Ils veulent ma peau. Allez-vous en ! Laissez-moi ! Pitié !
Toréer, pour un torero, c'est une activité presque ordinaire. C'est son métier. C'est même son art, corrigeront certains amateurs - «aficionados», comme ils disent. Certes, mais quand il n'y a pas d'arènes ou que l'on a du mal à les localiser, toréer devient compliqué. Et ce n'est pas de pointer à l'ANPE qui arrangera la situation. Alors le torero rêve, trace des plans sur la comète, se perd en conjectures. Surtout quand il s'agit d'un torero bulgare comme celui imaginé par Denis Baronnet dans Corrida, une pièce pas piquée des hannetons -   pas même avec des banderilles. D'autant qu'à ce torero mélancolique, l'auteur accole un complice alcoolique et surtout tueur d'abattoir, au chômage depuis peu. Pour passer le temps en attendant de repérer où se trouvent les arènes, nos compères devisent, tapant le bout de gras avec un marin, harponneur de son métier. Ses arènes à lui, c'est locéan, rêve à voix haute le torero soudain admiratif, et la baleine est son taureau. Et de s'imaginer bientôt en «rhinorero» affrontant un rhinoceros sur la corne duquel il planterait un bâton de dynamite– Il est grand temps pour notre torero que ses affaires s'arrangent. Sinon ça va saigner.

distribution

De : Denis Baronnet
Mise en scène : Antoine Bourseiller
Avec : Steve Bedrossian, Pierre KHORSAND, Alexandre Ruby, Michaël VANDER-MEIREN
Décors : Vladimir Velickovic
Lumières : Philippe Albaric
Son : Delphine Chambolle
Accessoires : Pierre Mouton
Réalisation son : Adrien Frachet

mentions de production

production OV Productions www.ov-productions.com
Denis Baronnet tient à remercier chaleureusement son ami Emilian Tzankovski comédien qui fut le torero bulgare originel et l'inspirateur de Corrida

revue de presse avis des spectateurs

 l'Humanité - Marie-José Sirach

4 mai 2009
Ivrognes de tous les pays...
bovin . Antoine Bourseiller met en scène, au Théâtre du Rond-Point, Corrida, de Denis Baronnet. Olé !
 Consulter l'article

 theatre-contemporain.net

21 avril 2009
Entretien avec Denis Baronnet
"Le public assiste aux déboires d'un tueur d'abattoir et d'un torero bulgare. On suit les tribulations de ces deux personnages improbables dans un entre-deux qui oscille entre rêve et réalité."
 Consulter l'article

autour du spectacle

Autour du spectacle


dédicace le samedi 23 mai à l'issue de la représentation
Vers 18h15, la Librairie du Rond-Point vous invite à une rencontre-dédicace avec Denis Barronet, auteur de Corrida.

également à l'affiche