Emma la clown et son orchestre

saison 2009-2010

Emma la clown et son orchestre

de : Meriem Menant, par : Emma la clown, musiques : Mauro Coceano, mise en scène : Kristin Hestad, piano : Mauro Coceano, clarinettes : Michel Aumont, batterie en alternance : Nicolas Courret, Gaël Desbois, lumières : Emmanuelle Faure, accessoires : ric Huyard, costumes : Anne de Vains, son : Bruno Le Masson, régie générale : Nicolas Lamatière
 Avis de la presse et des spectateurs

26 janvier - 27 février 2010


Salle : jean tardieu

synopsis

Je suis allée à la bouderie/Chercher de l’eau pour mon moulin/Alors je boude jusqu’à ma lie/Et je suis bien dans mon boudin.
Elle a pas mal roulé sa bosse. En a vu des vertes et des pas mûres. Elle a flâné le nez au vent. Au-dehors et au dedans ; au propre et au figuré. Emma est un clown voyageur qui se balade aussi un peu dans sa tête. Parfois sur un bout de table, il lui vient une idée. Et cette idée a la forme de chansons qui déroulent leur chapelet amusant. Elles sont comme des humeurs ou des rêveries sur d’autres pays, sur des mondes anciens ou encore tout près d’ici. Emma se raconte. Marrante et mélancolique, elle se met à nu. Un orchestre l’accompagne et, du coup, elle se sent moins seule pour se demander « c’est quoi l’odeur du gris », se souvenir du fils du roi Jean qui était amoureux de sa cousine Ida mais aussi sourd comme un pot ou encore évoquer un éléphant « tellement ridé qu’on aurait dit des escaliers ». Parfois, elle s’énerve sur trois accords et ça donne un rock farouche taillé dans l’autodérision où l’enfance rejoint l’âge adulte. Une chose est sûre, Emma, créature de Meriem Menant, ne manque pas d’imagination ni de poésie.

[déconseillé en dessous de 12 ans]

distribution

De : Meriem Menant
Par : Emma la clown
Musiques : Mauro Coceano
Mise en scène : Kristin Hestad
Piano : Mauro Coceano
Clarinettes : Michel Aumont
Batterie en alternance : Nicolas Courret, Gaël Desbois
Lumières : Emmanuelle Faure
Accessoires : ric Huyard
Costumes : Anne de Vains
Son : Bruno Le Masson
Régie générale : Nicolas Lamatière

mentions de production

coproduction La Vache Libre, Théâtre Antoine Vitez / Ivry sur Seine, ARCADI, spectacle subventionné par le Conseil Général des Côtes d'Armor, la Spedidam et la SACEM, production déléguée La Passerelle / SN de Saint-Brieuc, coréalisation Théâtre du Rond-Point 

revue de presse avis des spectateurs

 Les Trois Coups - Sylvie Beurtheret

16 février 2010
Lettre d'amour à une clown chanteuse étoile
Avec son orchestre, Emma la clown fait « la chanteuse à Paris ». Elle égrène ses chansons surréalistes écrites quand elle se perd « dans le dedans du dedans » d'elle. « Ça pulse tellement sa gomme », que ça valait bien une lettre !
 Consulter l'article

 Le Point - Marie Audran

1 février 2010
Emma la clown (en)chante
La psychanalyse, la quête du sens et des origines, les avancées de la science... Emma la clown a déjà abordé ces thèmes en tutoyant son public à tout-va, en l'amusant follement, toujours avec ce piquant subtil et sa candeur poétique qui font ses charmes. La voici à présent qui "fait la chanteuse"...
 Consulter l'article

également à l'affiche