Erich von Stroheim

saison 2016-2017

Erich von Stroheim

 Avis de la presse et des spectateurs

25 avril - 21 mai 2017


Salle : renaud-barrault
Horaires : DU MARDI AU SAMEDI, 21H - DIMANCHE, 15H - Relâche : LES LUNDIS, LES 30 AVRIL ET 2 MAI
Durée : 1h35

synopsis

*Victor de Oliveira remplacera Laurent Sauvage les 25 et 26 avril et les 4, 5, 6, 10, 11, 12 et 13 mai

 

Cette histoire privée est celle de l'humanité.
Emmanuelle Béart est cette femme qui va droit au but. Elle veut un enfant. Autour d'elle, deux hommes, paumés. Nordey met en scène les troubles tangibles d'individus fissurés qui cherchent réparation.



 

Elle sait ce qu'elle veut, elle n'est la victime de personne. Elle va droit au but. Elle a quarante ans, elle veut un enfant. Elle travaille. Très affairée, elle sait où elle va. Autour d'elle, deux hommes, plus ou moins paumés. L'Un dit à l'Autre : « Nous sommes interchangeables. » Elle dira d'eux qu'ils sont « des chiens ». Elle est à la fois Célimène et Arsinoé du Misanthrope, Nora la révoltée de Maison de poupée d'Ibsen. Mais Elle est une femme libre. Et si « le couple égale un mort », Elle veut que naisse, de la mort, un enfant. Erich von Stroheim n'a pas grand-chose à faire dans tout ça, il rôde en fantôme du monde extérieur.
Stanislas Nordey, fidèle au Rond-Point, a mis en scène et interprété My Secret Garden de Falk Richter et joué Clôture de l'amour, mis en scène par Pascal Rambert. De Christophe Pellet, il a interprété et dirigé en 2011 La Conférence, vision à l'acide de l'institution théâtrale et culturelle française. Auteur, réalisateur, Christophe Pellet a signé Loin de Corpus Christi ; En délicatesse ; De passage, endormi ; Seul le feu ; Soixante-trois regards... Expérience scénique dangereuse, Erich von Stroheim s'inscrit dans leur parcours comme une nouvelle prise de risque. Trois voix, sans former un triangle amoureux, dessinent les traits d'une humanité décentrée. Troubles tangibles d'individus fissurés, qui cherchent réparation. Pierre Notte

distribution

De : Christophe Pellet
Mise en scène : Stanislas Nordey
Avec : Emmanuelle Béart, Thomas Gonzalez, Laurent Sauvage
En alternance avec* : Victor de Oliveira
Collaboration artistique : Claire ingrid Cottanceau
Scénographie : Emmanuel Clolus
Lumière : Stéphanie Daniel
Son : Michel Zurcher
Vidéo : Claire ingrid Cottanceau, Stéphane Pougnand
Décor et costumes : ateliers du Théâtre National de Strasbourg

mentions de production

production Théâtre National de Strasbourg, coproduction Théâtre national de Bretagne – Rennes, avec le soutien pour les résidences de création de l’Odéon – Théâtre de l’Europe et du Théâtre de Gennevilliers – Centre dramatique national de création contemporaine, Emmanuelle Béart et Laurent Sauvage sont artistes associés au Théâtre National de Strasbourg, avec l’autorisation de Swashbuckler Films, spectacle créé le 31 janvier 2017 au Théâtre National de Strasbourg, L'Arche est éditeur et agent théâtral du texte représenté 

partenaires

revue de presse avis des spectateurs

 Libération - Anne Diatkine

16 mai 2017
Emmanuelle Béart, déstarisée
Anne Diatkine signe un portrait d'Emmanuelle Béart dans Libération : « C'est elle qui a dit sa préférence pour la pièce de Pellet, attirée par le mélange de trivialité et de mystère du texte. »
 Consulter l'article

 La Croix - Didier Méreuze

15 mai 2017
La mécanique des corps
Rarement parole a-t-elle été donnée à entendre avec une telle justesse, une telle pudeur. Rarement les interrogations sur l'amour, la perte de soi, la perte dans l'autre, ont-elles résonné avec tant de puissance.
 Consulter l'article

 Le Monde - Fabienne Darge

12 mai 2017
Christophe Pellet dans le flux des mots
Portrait de Christophe Pellet par Fabienne Darge. À lire.
 Consulter l'article

 Télérama - Fabienne Pascaud

10 mai 2017
Erich von Stroheim
Stanislas Nordey déploie sur un espace géant ce huis clos intimiste et trouble avec lyrisme. Les acteurs sont époustouflants?
 Consulter l'article

 À nous Paris - Myriem Hajoui

9 mai 2017
Poème érotique
La force de sa mise en scène éclaire ce noir poème érotique rehaussé par les images sublimes de son scénographe Emmanuel Clolus.

 Europe1 - Le JDD - Annie Chenieux

29 avril 2017
Erich von Stroheim : l'obscur objet du désir
Formidablement présente et engagée, Emmanuelle Béart incarne cette femme dominatrice avec une force magistrale.
 Consulter l'article

 France Culture - La Grande Table - Olivia Gesbert

28 avril 2017
Les trois coups d'Emmanuelle Béart
Emmanuelle Béart était dans les studios de France Culture. Réécoutez l'émission. « Ces personnages subissent des brûlures intenses, sont dans une solitude et un moment de bascule de leur vie. »
 Consulter l'article

 France Inter - Boomerang - Augustin Trapenard

27 avril 2017
Interview d'Emmanuelle Béart
Emmanuelle Béart est l'invitée d'Augustin Trapenard. « Elle est l'une de nos comédiennes les plus iconiques et les plus discrètes. »
 Consulter l'article

 Télérama - Fabienne Pascaud

26 avril 2017
Erich von Stroheim
Stanislas Nordey déploie sur un espace géant ce huis clos intimiste et trouble avec lyrisme. Et les acteurs sont époustouflants.

 Les Echos Week-End - Philippe Chevilley

26 avril 2017
Erich von Stroheim
On ne sort pas indemne de ce spectacle magistral, à la fois lyrique et cru.

 Figaroscope - Armelle Héliot

25 avril 2017
Étrange sarabande
Les comédiens, fins, subtils, audacieux, donnent au propos une densité vénéneuse, un mystère, un charme, une grâce.

 Le Figaro - Armelle Héliot

24 avril 2017
Emmanuelle Béart : « Je me sens guerrière »
Armelle Héliot interviewe Emmanuelle Béart.
 Consulter l'article

 Express Styles - Igor Hansen-Love

24 avril 2017
Le couple mis en pièce
Emmanuelle Béart se réinvente dans l'incandescent. Erich von Stroheim, l'événement théâtral du printemps. Elle se livre comme jamais dans un entretien rare avec son metteur en scène, Stanislas Nordey.

 Télérama - Fabienne Pascaud

19 avril 2017
Erich von Stroheim
Une mise en scène formidable, qui choque et fascine. Avec un lyrisme, une émotion qu'on n'avait encore jamais vus dans les spectacles de Stanislas Nordey, en pleine maitrise d'un art électrique et fulgurant.
 Consulter l'article

 Libération - Anne Diatkine

13 février 2017
Triangle de passion froide
Hommage à eux trois, vaillants magnifiques, Emmanuelle Béart et sa quête éperdue de l'anonymat, Thomas Gonzalez et son port de la nudité, et Laurent Sauvage, à la diction et présence si singulières.
 Consulter l'article

 Libération - Anne Diatkine

13 février 2017
« La volonté de faire entendre des écritures contemporaines »
Directeur du TNS et de son école, Stanislas Nordey commente ses choix de textes pour ses mises en scène et défend l'idée d'une discrimination positive à l'égard des comédiens issus de la diversité. Lire l'interview.
 Consulter l'article

 l'humanité - Marie-José Sirach

13 février 2017
Une femme, deux hommes, trois nuances du couple
Scénographie, lumières, musique, tout fait sens, tout se déploie au service du texte, créant un formidable écrin pour les acteurs qui s'emparent de cet espace avec ardeur, avec fièvre.
 Consulter l'article

 France Culture - Les Petits matins - Émilie Chaudet

13 février 2017
Fuir la nuit
Où il sera question d'une ronde ininterrompue, d'une fête sombre, de calcaire, de rhétorique politique, de poétique révolutionnaire, d'un Brexit briseur de coeur. Réécoutez l'émission.
 Consulter l'article

 Le Monde - Fabienne Darge

3 février 2017
Entre « Elle », « l'Un » et « l'Autre », des désirs en désordre
Stanislas Nordey signe l'une de ses plus belles mises en scène, profonde, intense. Plus que jamais Nordey a mené un travail remarquable avec ses acteurs, qui jouent admirablement.
 Consulter l'article

autour du spectacle

Dédicace-rencontre à la librairie du Rond-Point / Actes Sud


Rencontrez l'auteur de la pièce Christophe Pellet à l'occasion d'une séance de dédicaces le dimanche 21 mai à 16h30.

> la librairie du Rond-Point / Actes Sud

À la librairie du Rond-Point / Actes Sud


Le texte "Erich von Stroheim" de Christophe Pellet, publié aux éditions de L'Arche, est disponible à la librairie.

> la librairie du Rond-Point / Actes Sud

UNE VOYANTE SOUS L'ESCALIER #9


Voyante attitrée du Rond-Point depuis cinq saisons, Annick Le Goff devient Astrid Descartes, cartomancienne imprévisible, et qui dit tout.
ventscontraires
La Conférence

Pellet et Nordey au vitriol avec le système culturel de l'Etat français


consulter
ventscontraires
auteurs maison

Christophe Pellet : la découverte du théâtre


consulter
ventscontraires
La Piste d'envol

[Podcast] Christophe Pellet : Le Garçon girafe


consulter
ventscontraires
auteurs maison

Christophe Pellet : "J'ai essayé d'inventer un personnage féminin pour aujourd'hui"


consulter

également à l'affiche