Et l'enfant sur le loup

saison 2010-2011

Et l'enfant sur le loup

de : Pierre Notte, mise en scène : Patrice Kerbrat, avec : Julien Alluguette, Judith Magre, Jean-Jacques Moreau, Pierre Notte, collaboratrice artistique : Céline Billès-Izac, décorateur : Edouard Laug, créateur lumière : Laurent Béal, costumière : Pascale Bordet, assistée de : Caroline Martel
 Avis de la presse et des spectateurs

6 janvier - 13 février 2011


Salle : jean tardieu
Durée : 1h10

synopsis

L’homme, un loup pour l’homme ? quelle rigolade (le loup)
Derrière la porte verrouillée, des cris. À peine sortie de l’enfance, une gamine nue, enfermée, allaite son môme. Le père du môme ? probablement le père de la fille. La mère ferme les yeux, se fait maquiller. Aveugle en tout, elle enrage. Un loup vient raconter l’histoire, et l’horreur domestique laisse place au conte cruel et fantastique. La gamine mord le père à l’oreille et emporte l’enfant. Dans la forêt profonde, l’enfant grandit, se nourrit en dévorant sa mère et rencontre le loup. L’enfant connaît la faim et le froid, mais ni la peur ni l’effroi. Il bouffe le loup, endosse sa peau et rejoint la ville pour y régler leurs comptes à ses semblables humains qui ont fait de lui un monstre.
Vingt ans plus tard, quand le jeune homme débarque, l’homme et la femme, ses grands-parents, traînent un minable cirque ; numéros de cracheur de feu et de cartomancienne. L’enfant les retrouve, s’occupe de leur sort, sans s’inscrire pourtant ni dans la vengeance ni dans le pardon. Et le loup souligne : « L’homme, un loup pour l’homme ? ce propos désormais, je le tiens pour dégradant. » Ancien secrétaire général de la Comédie-Française, passé auteur associé et conseiller du Théâtre du Rond-Point, Pierre Notte est l’auteur de Moi aussi je suis Catherine Deneuve (Molière du théâtre privé), des Deux petites dames vers le Nord, de J’existe foutez-moi la paix (présenté au Théâtre du Rond-Point en 2009) et des Couteaux dans le dos.
Découvreur du théâtre de Yasmina Reza ou de Jean-Marie Besset, ancien compagnon de route d’Antoine Vitez, Patrice Kerbrat signe la mise en scène du conte, dirigeant dans une fresque grinçante une imagerie aussi proche de l’élégance des fables japonaises du kabuki, que de l’énergie foutraque des tréteaux du théâtre forain.

> Téléchargez le dossier pédagogique réalisé par le CRDP.

distribution

De : Pierre Notte
Mise en scène : Patrice Kerbrat
Avec : Julien Alluguette, Judith Magre, Jean-Jacques Moreau, Pierre Notte
Collaboratrice artistique : Céline Billès-Izac
Décorateur : Edouard Laug
Créateur lumière : Laurent Béal
Costumière : Pascale Bordet
Assistée de : Caroline Martel

mentions de production

coproduction Félix Ascot, Jean-Claude Lande et Jean Martinez, Théâtre du Rond-Point, publié aux éditions L’avant-scène théâtre 

revue de presse avis des spectateurs

 Télérama - Fabienne Pascaud

25 janvier 2011
Critique
De multiples faits divers autour de la séquestration et de l’inceste, Pierre Notte a tiré ce conte noir où un loup qu’il incarne lui-même tel un Monsieur Loyal magicien commande constamment la sordide et magique histoire, car l’enfant loup va triompher sinon se venger. La fable est effrayante et enchantée à la fois. Récit aussi inquiétant qu’un méchant conte de fées pour enfants pas sages, le spectacle reste étrange, pas banal, une curiosité qui saisit, dérange, ravit. Un ovni.
 Consulter l'article

 Politis - Gilles Costaz

21 janvier 2011
La peur de l'homme
"C’est un conte cruel. Mais les contes sont presque toujours cruels. Celui-là, Et l’enfant sur le loup de Pierre Notte, est plutôt un anti-conte de fées, dont le sujet terrible est traité, ou plutôt soigné, par l’humour le plus noir."
 Consulter l'article

 Les Echos - Philippe Chevilley

17 janvier 2011
Le Théâtre insensé de Pierre Notte
Pierre Notte fait le pari osé de marier le fait divers ignoble et le conte de fées. La mise en scène délicate, foraine et stylisée de Patrice Kerbrat, l’interprétation fine des comédiens, Judith Magre en tête magnifient ce texte drolatique, d’une poésie noire d’encre.
 Consulter l'article

également à l'affiche