Et puis j'm'en fous,

Et puis j'm'en fous,

saison 2010-2011

Et puis j'm'en fous,

vas-y, prends-la ma bagnole
texte et interprétation : Olivier Sferlazza, mise en scène : Laura Scozzi, costumes et scénographie : Jean-Jacques Delmotte, lumières : Ludovic Bouaud
 Avis de la presse et des spectateurs

2 - 27 novembre 2010


Salle : roland topor
Durée : 1h15

synopsis

Allez accroche-toi, il n’y a que les médiocres qui atteignent leur maximum
Fils d’un prof d’EPS et d’une écervelée, conçu dans un moment d’inattention, le bonhomme semble avoir poussé là, dans une boîte obscure, sur un sol de terre. Gamin, il se prend les pieds dans le tapis de l’existence, confond les mots, se heurte à toutes les conventions, traverse l’enfer de l’école, incapable de se défendre. Mal grandi, mal foutu, mais souriant, l’adolescent ne comprend rien aux filles, au sexe des autres, au sien. Désir, masturbation, aimer, être aimé ; tout lui échappe. Il ouvre son dictionnaire, cherche des termes, les apprend. Papi disait : « Quand on est bête, ça peut servir la culture. »
Clown malgré lui, il cherche partout sa place dans un monde qui le malmène. Quelque chose vient alors le tenter : le derme, la peau de l’autre. Mais l’homme confond toucher et étrangler : « Si je serre quelqu’un très fort, par exemple ... au cou, je serai en plein rapport avec son derme. » Et il se fait prédateur, monstre comme les autres.
Née à Milan, formée à l’Académie d’Art Dramatique de Rome, metteur en scène d’opéra, chorégraphe, Laura Scozzi organise la performance de l’acteur et auteur Olivier Sferlazza. Lui a étudié la danse, le théâtre, le mime et l’acrobatie à l’École Internationale du Mimodrame de Paris Marcel Marceau. Là, il rencontre en 1988 Laura Scozzi, avec laquelle il cofonde la Compagnie Opinioni in Movimento. Ensemble, ils se produisent dans une dizaine de créations, et reprennent aujourd’hui Et puis j’m’en fous, présenté à Angoulême et à Toulouse, bijou noir et acéré, portrait d’un homme perdu à la marge du monde et des autres.

distribution

Texte et interprétation : Olivier Sferlazza
Mise en scène : Laura Scozzi
Costumes et scénographie : Jean-Jacques Delmotte
Lumières : Ludovic Bouaud

mentions de production

coproduction Théâtre d’Angoulême / SN, Compagnie Opinioni in Movimento, coréalisation Théâtre du Rond-Point 

revue de presse avis des spectateurs

 PARISCOPE - Dimitri Denorme

17 novembre 2010
Et puis j'm'en fous...
Mis en scène par Laura Scozzi, Olivier Sferlazza est poignant dans cette petite forme intelligente qui remue profondément le spectateur.
 Consulter l'article

 SCENEWEB - Stéphane Capron

8 novembre 2010
A chacun son monde, « et puis j'm'en fous... »
Olivier Sferlazza est ébouriffant de maitrise dans une mise en espace raffinée de Laura Scozzi, aux éclairages travaillés et soignés. Ce spectacle créé à Angoulême en 2006 est une vraie révélation.
 Consulter l'article

 LA TERRASSE - Gwénola David

4 octobre 2010
Et puis je m'en fous, vas-y, prends-la ma bagnole !
Laura Scozzi et Olivier Sferlazza bousculent à coups de rire les limites de la normalité dans une société de plus en plus formatée.
 Consulter l'article

également à l'affiche