La Bancale se balance

saison 2005-2006

La Bancale se balance

Au rythme de son plaisir elle se voit à l'infini.
Auteur : Louise Doutreligne, Mise en scène : Antonio Arena, Scénographie : Stefano Pace, Lumières : Jean-Marc Colonna d'Istria, Son : Michel Bertier, avec : Marianne Basler, Thierry DE CARBONNIERES
 Avis de la presse et des spectateurs

20 septembre - 22 octobre 2005


Salle : roland topor

synopsis

Dans le même lit où à sa naissance elle faillit mourir, la découverte du premier émoi solitaire l'a rattachée à la vie. Désormais, elle sait que s'adonner aux plaisirs charnels l'absoudra d'être la petite bancale, la pas aimée, la laissée pour compte. Le sexe est son sauveur, elle en fera une religion. Lorsqu'elle sera assassinée par une passion de jeunesse, c'est naturellement devant le dieu Eros qu'elle s'agenouillera afin de ressusciter. De parking en hall de gare, d'hôtel de passes en plages désertes, elle recherche toujours le même homme, son assassin. Et dans cette quête voluptueuse et suicidaire, elle parvient à se trouver elle-même : une enfant sensuelle libre, qui conjure la mort de l'âme en souriant aux anges .

Antonio Arena



La bancale ne l'est plus, oui elle ose balancer son passé, elle ose parler, alors elle balance sa parole en avant devant ceux-là qui l'écoutent pour mourir de ne pas mourir ou plutôt désirer le désir de vivre.

Louise Doutreligne

distribution

Auteur : Louise Doutreligne
Mise en scène : Antonio Arena
Scénographie : Stefano Pace
Lumières : Jean-Marc Colonna d'Istria
Son : Michel Bertier
Avec : Marianne Basler, Thierry DE CARBONNIERES

mentions de production

Paru aux éditions Théâtrales

Production Compagnie Persona (subventionnée par le Conseil Général du Val-de-Marne) Fontenay-en-Scènes (Fontenay-sous-Bois), Théâtre Jean Vilar de Vitry-sur-Seine, aide à la création du Conseil Général du Val-de-Marne, avec le soutien de Beaumarchais-SACD et de la DRAC Ile-de-France-ministère de la Culture et de la Communication, coréalisation Théâtre du Rond-Point 

avis des spectateurs

également à l'affiche