La Journée d'une rêveuse

saison 2016-2017

La Journée d'une rêveuse

(et autres moments...)
De : Copi, adaptation et mise en scène : Pierre Maillet, avec : Marilú Marini, piano : Lawrence Leherissey, avec les voix de : Marcial Di Fonzo Bo, Michael Lonsdale, Pierre Maillet
 Avis de la presse et des spectateurs

2 - 21 mai 2017


Salle : renaud-barrault
Horaires : DU MARDI AU DIMANCHE, 18H30 - Relâche : LES LUNDIS
Durée : 1h20

synopsis

Vous avez quelque chose à me donner à manger ?
Folle magistrale, clown funeste, Marilú Marini jongle avec les mots de Copi, compatriote de Buenos Aires, dessinateur entre autres de La Femme assise. Ce météore théâtral dessine un portrait libre, éclaté de Copi et de ses créatures.



 

Robe noire, royale, elle s'assied. Regard intense, yeux grands ouverts. Folle magistrale, clown funeste, Marilú Marini examine l'assemblée. Accent argentin, elle lâche « encore une journée ». Et les mots de Copi, compatriote de Buenos Aires débarqué à Paris au début des années soixante, fusent, pétaradants, explosifs dans le champagne. Ce soir, elle refuse la tyrannie des tâches et d'un emploi du temps domestiques. Elle vit, rayonne, irradie. Associations d'idées, provocations, fantasmes, délires et fantômes, elle déballe tout. À ses côtés, Lawrence Leherissey, pianiste et partenaire, joue quand il peut, molesté par la dame.

Copi meurt il y a tout juste trente ans en laissant des traces indélébiles à Libé, au Nouvel Obs ou Charlie Hebdo : dessins, entre autres, de sa Femme assise, sale bonne femme à gros nez, immobile et fâchée, vociférant après un poulet. Il laisse des pièces de théâtre, dont La Tour de la défense ; Eva Perón ; Loretta Strong ou Le Frigo. Il laisse La Journée d'une rêveuse, poème théâtral, et un roman autobiographique, Rio de la Plata, texte inédit dont s'empare aujourd'hui le metteur en scène Pierre Maillet. Ces facettes, morceaux de choix, édifient un portrait libre et éclaté. Égérie d'Alfredo Arias, Winnie de Oh les beaux jours pour Arthur Nauzyciel, Marilú Marini porte ce météore théâtral, reine des joyeux démons de Copi. Pierre Notte

distribution

De : Copi
Adaptation et mise en scène : Pierre Maillet
Avec : Marilú Marini
Piano : Lawrence Leherissey
Avec les voix de : Marcial Di Fonzo Bo, Michael Lonsdale, Pierre Maillet
Lumières : Bruno Marsol
Son : Manu Léonard
Costumes : Raoul Fernandez
Maquillage : Jean-Luc Don Vito
Assistanat à la mise en scène : Sébastien Ribaux, Thomas Jubert
Réalisation décor et costumes : les ateliers de la Comédie de Caen
Sous la direction de : Benoit Gondouin
Tailleur costume du pianiste : Julien de Caurel

mentions de production

production Comédie de Caen – Centre dramatique national / Normandie, coréalisation Théâtre du Rond-Point, avec le soutien des Lucioles / Rennes, du CENTQUATRE-PARIS et du Dièse # Rhône-Alpes, spectacle créé le 17 novembre 2015 aux Célestins — Théâtre de Lyon 

partenaires

revue de presse avis des spectateurs

 Politis - Gilles Costaz

17 mai 2017
Copi et son double féminin
Marilú Marini est entre le grandiose et le trivial, l'autoritaire et le lunaire, avec une très rare capacité de métamorphose, grande clownesse d'un cirque satirique et métaphysique.
 Consulter l'article

 France Culture - Joëlle Gayot

16 mai 2017
Marilù Marini : le corps de l'exil
Marilù Marini était interviewé sur France Culture - Réécoutez l'émission. Elle est tragique et comique, enfantine et antique, aérienne et terrienne.
 Consulter l'article

 l'Humanité - Julie Briand

16 mai 2017
Rencontre au sommet entre Copi et Marini
L'actrice incarne et restitue chaque inflexion du texte.  Marilù Marini a quelque chose d'une grande s'ur argentine de Philippe Caubère.
 Consulter l'article

 France Inter - Kathleen Evin

14 mai 2017
Marilu Marini
Marilù Marini était l'invitée de Kathleen Evin dans l'émission l'Humeur vagabonde. Réécoutez l'émission. Elle trône en scène, royale, tantôt soliloquant, perdue dans ses souvenirs, égarée dans un monde étrange, tantôt invectivant un interlocuteur qu'elle seule peut voir.
 Consulter l'article

 Le Canard Enchaîné - Mathieu Perez

10 mai 2017
Copicaresque
Chacune des répliques de ce spectacle férocement comique est une aventure. Et quelle aventure ! Ces textes, Marilú Marini les porte en elle. Un moment inoubliable.

 RFI - Jean-François Cadet

8 mai 2017
Marilú Marini
Marilú Marini a une présence et un magnétisme à vous couper le souffle. À peine le spectacle commencé, elle vous agrippe les yeux, les oreilles, le c'ur et le cerveau.
 Consulter l'article

 Le Figaro - Armelle Heliot

8 mai 2017
Marilu Marini, l'exil et le royaume
Marilú Marini va et vient, somptueuse et cocasse, bouleversante et d'une irrésistible drôlerie.
 Consulter l'article

 Madame Figaro - Élisabeth Quin

5 mai 2017
Rêver à la folie
L'histrionique et merveilleuse Marilú Marini remonte sur scène pour « La journée d'une rêveuse » de son ami Copi. L'occasion de réaliser combien la subversion aiguë du dramaturge nous manque !

 La terrasse - Manuel Piolat Soleymat

3 mai 2017
La Journée d'une rêveuse (et autres moments?)
Alliant sens du burlesque et profondeur, Marilù Marini touche ici à ce qu'il y a de plus précieux dans l'univers de Copi : un rire franc et audacieux, à l'occasion irrévérencieux, qui transperce le réel pour dessiner le chemin d'un ailleurs poétique.
 Consulter l'article

 Les Echos - Philippe Chevilley

2 mai 2017
Marilú Marini ressuscite Copi au Rond-Point à Paris
Marilú Marini réveille avec bonheur le fantôme polymorphe de Copi. L'actrice joue les clowns gais et tristes, vole sur la scène avec grâce comme ses personnages rêvés, transforme la mélancolie de Copi en un grand sourire argenté.
 Consulter l'article

 L'Humanité - Jean-Pierre Léonardini

7 décembre 2015
Marilù Marini pour l'amour de Copi
Il n'est pas un geste, un souffle, un regard, qui ne témoigne, en Marilù Marini, d'un savoir d'instinct porté par l'amour de l'être absolu de l'autre qu'elle joue. On voudrait que cela ne finisse pas.

 Blog Mediapart - Jean-Pierre Thibaudat

3 décembre 2015
Marilù Marini illumine « La Journée d'une rêveuse » et l'Argentine de Copi
Pierre Maillet offre une subtile partition à la plus française des actrices argentines, Marilú Marini, au firmament de son art.
 Consulter l'article

 Les Inrockuptibles - Patrick Sourd

2 décembre 2015
Copi pour mémoire
La comédienne nous apparaît comme une reine en son royaume. Marilù Marini et Pierre Paillet dressent un portrait sensible de Copi.

autour du spectacle

À la librairie du Rond-Point / Actes Sud


Rencontrez Marilú Marini le 10 mai à 20h15 à l'occasion d'une séance de dédicaces de sa biographie, Marilú Marini, chroniques franco-argentines sortie aux éditions Les Solitaires Intempestifs.

> la librairie du Rond-Point / Actes Sud

UNE VOYANTE SOUS L'ESCALIER #9


Voyante attitrée du Rond-Point depuis cinq saisons, Annick Le Goff devient Astrid Descartes, cartomancienne imprévisible, et qui dit tout.

à voir aussi


La Cuisine d'Elvis de Lee Hall, mise en scène et interprétation Pierre Maillet du 3 au 27 novembre à 21h.
ventscontraires
vedettes etc.

Copi fait rire Marilú Marini et Pierre Maillet dans leur loge #1


consulter
ventscontraires
vedettes etc.

Copi fait rire Marilú Marini et Pierre Maillet dans leur loge #2


consulter

également à l'affiche