La Mastication des morts

La Mastication des morts

saison 2007-2008

La Mastication des morts

Théâtre et musique
d'après un texte de : Patrick Kermann, un spectacle de et par : Eva Vallejo, Bruno Soulier, et avec : Corinne Bastat, et avec (violon) : Léa Claessens, et avec (guitare électrique) : Ivann Cruz, et avec : Pascal Martin-Granel, Michel Quidu, adaptation et mise en scène : Eva Vallejo, adaptation, musique et piano : Bruno Soulier, scénographie : Hervé Lesieur, lumières : Xavier Boyaud, costumes : Dominique Louis, assisté de : Sohrab Kashanian, sonorisateur : Olivier Lautem, régisseur général : ric Blondeau, assistante à la mise en scène : Marie-Aurore D'Awans, construction : Alexandre Herman
 Avis de la presse et des spectateurs

20 septembre - 28 octobre 2007


Salle : jean tardieu
Durée : 1h30

synopsis

"Pour nous, le son est lié au sens. Déjà par sa résonance, le mot possède un sens." Eva Vallejo et Bruno Soulier

Avec la mort, la mémoire disparaît. Mais avec la disparition de la mémoire, n'est-ce pas la mort qui s'empare du vivant et engloutit sans même qu'il enprenne conscience des pans entiers de sa vie? Patrick Kermann considérait la perte de mémoire comme un des maux majeurs de notre époque. Face à la succession rapide des événements, à l'accélération de l'Histoire et du flux des informations, le monde devient de plus en plus irréel. Dans La Mastication des morts, il donne la parole à des hommes et des femmes qui, enterrés dans le même cimetière, continuent de ressasser ce que fut leur vie, évoquant notamment les guerres du siècle dernier (1914-18; 1939-45; la guerre d'Algérie). Un texte saisissant, non dépourvu d'ironie, dont Eva Vallejo et Bruno Soulier donnent une version vibrante sous la forme d'unoratorio théâtral. Construit comme une partition, mêlant étroitement théâtre et musique, ce spectacle nous fait entendre ces voix qui ruminent leur passé en accordant une très grande attention au son. Les mots "mastiqués " ne sont pas chantés mais scandés produisant un effet hypnotique, fascinant et envoûtant, nous entraînant avec eux dans ce que l'on pourrait définir comme une polyphonie de l'au-delà.

distribution

D'après un texte de : Patrick Kermann
Un spectacle de et par : Eva Vallejo, Bruno Soulier
Et avec : Corinne Bastat
Et avec (violon) : Léa Claessens
Et avec (guitare électrique) : Ivann Cruz
Et avec : Pascal Martin-Granel, Michel Quidu
Adaptation et mise en scène : Eva Vallejo
Adaptation, musique et piano : Bruno Soulier
Scénographie : Hervé Lesieur
Lumières : Xavier Boyaud
Costumes : Dominique Louis
Assisté de : Sohrab Kashanian
Sonorisateur : Olivier Lautem
Régisseur général : ric Blondeau
Assistante à la mise en scène : Marie-Aurore D'Awans
Construction : Alexandre Herman

mentions de production

coproduction compagnie L'Interlude T/O, Théâtre du Nord, Théâtre National Lille, Tourcoing / Région Nord-Pas-de-Calais, La Comédie de Béthune / CDN Région Nord-Pas-de-Calais, la Scène Watteau / Théâtre de Nogent sur Marne, Passerelles / Théâtre à Montreuil sur Mer

avec le soutien de l'ADAMI et de la SPEDIDAM, avec le soutien à la diffusion d'Arcadi (Action régionale pour la création artistique et la diffusion en Ile de France)

coréalisation T 

revue de presse avis des spectateurs

 Télérama - Joshka Schidlow

20 octobre 2007
Un spectacle dont on sort étonnamment ragaillardi
 Consulter l'article

 Webthea - Corinne Denailles

11 octobre 2007
Chronique rurale
Ils donnent à entendre les mille bavardages qui bruissent la nuit dans un petit cimetière rural, quand les morts, ranimant la flamme du souvenir, redonnent vie à un village entier, avec ses petites et ses grandes histoires.
 Consulter l'article

 Le Monde - Martine Silber

29 septembre 2007
La bruissante parole des morts fait vibrer le cimetière
 Consulter l'article

 La Terrasse - Veronique Hotte

15 novembre 2006
Remâcher allègrement sa vie
 Consulter l'article

 L'Humanité - Souvenirs d'outre-tombe, par Marie-José Sirach

23 octobre 2006
Souvenirs d'outre-tombe, par Marie-José Sirach
Souvenirs d'outre-tombe, par Marie-José Sirach
 Consulter l'article

autour du spectacle

Autour du spectacle


Le Drap

également à l'affiche