Petites pièces douces-amères. - Théâtre du Rond-Point Paris" /> Petites pièces douces-amères. - Théâtre du Rond-Point Paris" /> Le Mardi midi des textes libres - "Entre temps j'ai continué à vivre" de Jacques Hadjaje.<br>Petites pièces douces-amères. - Théâtre du Rond-Point Paris

Le Mardi midi des textes libres

saison 2002-2003

Le Mardi midi des textes libres

"Entre temps j'ai continué à vivre" de Jacques Hadjaje.
Petites pièces douces-amères.
Direction artistique : Louise Doutreligne
 Avis de la presse et des spectateurs

mardi 11 mars 2003


Salle : roland topor

synopsis

Texte lu par les comédiens de A mots Découverts.

Cela se passe de nos jours, à Wittelshiem, modeste localité alsacienne où, depuis plus d'un siècle, on exploite un gisement de potasse. Les puits ont pour noms Théodore, Amélie, Marie-Louise. Une des nombreuses marques du rapport d'intimité qui s'est developpé entre la mine et ceux qui l'exploitent. Aujourd'hui, le rythme de cette exploitation s'est considérablement ralenti. Et c'est toute une région qui, de fermetures de sites en pénibles reconversions, semble contrainte à s'inventer un avenir.
Je n'ai jamais été à Wittelsheim. Je sais seulement qu'il y a vingt-cinq ans s'y est déroulé un fait-divers - l'assassinat d'une jeune fille, sur fond de règlement de compte politique - triste affaire, à ce jour non-élucidée. Il plane donc sur le nom de cette petite ville - du moins tel qu'il est inscrit au fond de ma mémoire - un parfum de douloureux secret.
Les personnages qui habitent ces histoires sont des êtres blessés. Et parfois même, depuis fort longtemps. Leur blessure ne s'est jamais refermée. Leur corps, leur coeur, tout leur être, en portent les marques. Mais ils ne sont pas parvenus à soigner ces blessures. Ni même à en parler.
Entre-temps, ils ont continué à vivre.
Ils on travaillé, aimé... Jamais ils n'ont pu oublier.
J'ai parfois la sensation de vivre dans cet "entre-temps", enfermé en moi-même, paralysé par le souvenir de mes petites douleurs, dans la crainte d'être terrassé par toutes mes petites morts.
Alors, certains jours de courage, il me vient des envie de grand ménage.

Entrée libre

distribution

Direction artistique : Louise Doutreligne

mentions de production

Coproduction Le Rond-Point, Compagnie Influence, Fontenay-en-Scène, les Ecrivains Associés du Théâtre (EAT), Festival des Théâtres Francophones de Limoges. En partenariat avec Thécif Région ïle-de-France, la SACD.

avis des spectateurs

également à l'affiche