Le Fils

saison 2018-2019

Le Fils

texte : Marine Bachelot Nguyen, idée originale, mise en scène et scénographie : David Gauchard, avec : Emmanuelle Hiron
 Avis de la presse et des spectateurs

19 mars - 14 avril 2019


Salle : jean tardieu
Horaires : du mardi au dimanche, 18h30 - Relâche : les lundis, le 24 mars et le 9 avril
En cas de date momentanément indisponible, contactez la billetterie au 01 44 95 98 21

synopsis

Touche pas à mon Christ.
Catherine, pharmacienne, suit la pente des intégristes religieux, rejoint la « Manif pour tous », se laisse convaincre que Marine Le Pen n’est pas le diable. Ni condamnation ni préjugés, on entre dans le mécanisme d’une radicalisation et de ses dégâts.

Catherine, pharmacienne, travaille à l’officine de son mari, propriétaire des murs. Bretagne d’aujourd’hui. Deux fils : l’aîné glisse vers le Front National, le cadet préfère la musique, la douceur. Catherine suit un prêtre, manifeste contre un spectacle dont elle ne sait rien, Sur le concept du visage du fils de Dieu de Romeo Castellucci. « Blasphème ! », crie-t-on. Elle suit la pente des intégristes religieux, refuse de vendre des produits contraceptifs, rejoint la « Manif pour tous », se laisse convaincre que « l’homosexualité, ça se soigne », et que Marine Le Pen n’est pas le diable. Elle intègre une certaine bourgeoisie provinciale, caste combative qui veut le bien du monde et la paix sur la terre, débarrassée des déviants. Elle milite, elle revit, elle trouve sa place.
Des lumières chaudes, un clavecin. On voit la pharmacie, l’église, les chambres des garçons et le drame arriver. La mère, aveugle, précipite la catastrophe. Entre deux prières de rue organisées par les « veilleurs », elle perd pied. David Gauchard commande un texte sans manichéisme à Marine Bachelot Nguyen. Ni condamnation ni préjugé, on entre dans le mécanisme d’une radicalisation et de ses dégâts. Emmanuelle Hiron, fascinante dans l’incarnation d’un bon sens aveugle, est cette mère que l’obéissance imposée conduira en enfer. Elle sombre dans une spirale pieuse sans pitié, sans pardon et sans Dieu. Pierre Notte

distribution

Texte : Marine Bachelot Nguyen
Idée originale, mise en scène et scénographie : David Gauchard
Avec : Emmanuelle Hiron
Collaboration artistique : Nicolas Petisoff
Lumière : Christophe Rouffy
Régie lumière : Alice Gill-Kahn
Son : Denis Malard
Musique : Olivier Mellano
Enregistrement clavecin : Bertrand Cuiller
Voix : Benjamin Grenat-Labonne
Diffusion : La Magnanerie

mentions de production

production L’unijambiste – Nathalie Perrault, coproduction Espace Malraux – Scène nationale de Chambéry et de la Savoie, Théâtre de l’Union – Centre dramatique national du Limousin, avec le soutien de Théâtre Expression 7 / Limoges, Théâtre de Poche – Scène de territoire Bretagne Romantique & Val d’Ille / Hédé, CCM Jean Gagnant / Limoges,  Théâtre L’Aire Libre / Saint-Jacques-de-la-Lande et du Fonds SACD Musique de Scène, texte publié aux éditions Lansman

avis des spectateurs

également à l'affiche