Les Diablogues

Les Diablogues

saison 2008-2009

Les Diablogues

de : Roland Dubillard, mise en scène : Anne Bourgeois, avec : Jacques Gamblin, et : François Morel, assistante à la mise en scène : Marie Heuzé, direction technique : Pascal Araque, décor : Edouard Laug, lumières : Laurent Béal, costumes : Isabelle Donnet, son : Jacques Cassard
 Avis de la presse et des spectateurs

15 octobre - 7 décembre 2008


Salle : renaud-barrault
Durée : 1h30

synopsis

Il faut des acteurs étranges, sobrement comiques, à l’oreille fine, un peu ahuris, pour jouer ce texte sucré-salé. Cette fois, c’est François Morel et Jacques Gamblin. Le premier, fils de Deschamps et des Deschiens, est l’autruche: il relève la tête du sol, d’une question, d’une réponse, et toute l’horlogerie du monde se détraque sous les rires, puisqu’il l’a avalée. Le second, danseur et sportif, est un chamois d’or: corps fin et musclé, tout en arêtes et edelweiss, en équilibre sur la ligne de rêve. Deux très vieux mioches décortiquant les miettes qui tombent, mot à mot, comme si la vie en dépendait. Ce qui est leur cas, et le nôtre. Philippe Lançon – Libération, 6 décembre 2007

Ça philosophe, ça déraisonne, ça jongle avec les mots. Et on rattrape ces mots sur la pointe de la langue. L’effroi n’est jamais très loin du rire, tant on est happé par les vertiges de la parole. Derrière tout cela, rien pour se raccrocher, rien, si ce n’est le néant. Jean-Louis Pinte – Figaroscope, 11 novembre 2007

Comme tous les grands duos burlesques, ils sont différents et complémentaires: Morel, toujours au bord de l’exaspération ou de l’ahurissement, a cette évidence dans l’aberration qui fait tout le sel de l’univers de Dubillard. Gamblin, lui, fin, filou, funambule. Ils sont drôles, très drôles, mais émouvants, aussi, infiniment. Fabienne Darge – Le Monde, 11 décembre 2007

[INFO]> Le 13 novembre à 18h30 et le 15 novembre à 16h, les représentations sont accessibles aux spectateurs déficients visuels avec Accès Culture.

distribution

De : Roland Dubillard
Mise en scène : Anne Bourgeois
Avec : Jacques Gamblin
Et : François Morel
Assistante à la mise en scène : Marie Heuzé
Direction technique : Pascal Araque
Décor : Edouard Laug
Lumières : Laurent Béal
Costumes : Isabelle Donnet
Son : Jacques Cassard

mentions de production

création le 7 novembre 2007 à La Coursive/SN de La Rochelle, production Félix Ascot, Théâtre du Rond-Point, Les Productions de l’Explorateur, La Coursive/SN de La Rochelle
publié aux éditions Gallimard collection Folio 

revue de presse avis des spectateurs

 Télérama - Fabienne Pascaud

10 décembre 2007
Les Diablogues
Qui eût pensé qu'il pouvait exister des liens entre Molière et Roland Dubillard ? A voir simultanément leurs Précieuses ridicules et autres Diablogues, l'extravagante parenté pourtant saute aux yeux : c'est la langue même, à laquelle les deux mélancoliques dramaturges s'attaquent avec un humour amoureux. A trois siècles de distance, chacun d'eux provoque les mots et les câline pour raconter une société où règne l'incertain.
 Consulter l'article

 Libération - Philippe Lançon

6 décembre 2007
Des Diablogues qui débloquent à bloc
Anne Bourgeois met en scène Gamblin et Morel dans le texte sucré-salé de Dubillard. Les Diablogues, le diable est dans les détails, et l'humour suit. Anne Bourgeois en a pris et classés certains, pas tous, pour monter un spectacle d'une heure trente sans une réplique d'ennui.
 Consulter l'article

 Le Nouvel Observateur - Odile Quirot

8 novembre 2007
A deux, c'est Dubillard !
Ils écrivaient et jouaient chacun de son côté. Ca devait arriver : Jacques Gamblin et François Morel se retrouvent autour d'un dialogue absurde et désopilant signé Dubillard. Deux personnages, Un et Deux, devisent sur la pluie, la montagne, la trajectoire d'une balle de ping-pong ou la musique. Pour «le Nouvel Observateur», ils poursuivent la conversation.
 Consulter l'article

autour du spectacle

Autour du spectacle


Le 13 novembre à 18h30 et le 15 novembre à 16h, les représentations sont accessibles aux spectateurs déficients visuels avec Accès Culture. Un casque d'audiodescription ainsi qu'un programme en braille et caractère agrandis sont disponibles, sur inscription auprès de Louise Petit au 01 44 95 98 09.

Roland Dubillard a reçu le Molières 2008 du meilleur auteur pour Les Diablogues

   

également à l'affiche