L'Oratorio d'Aurélia

saison 2008-2009

L'Oratorio d'Aurélia

conception et mise en scène : Victoria Chaplin, avec : Aurélia Thierrée, comédien-danseur : Julio Monge, décors : Victoria Chaplin, lumières : Laura de Bernardis, et : Philippe Lacombe, costumes : Jacques Perdiguez, Véronique Grand, Monika Schwarzl, Victoria Chaplin, direction technique et régie plateau : Gerd Walter, régie lumières : Thomas Dobruszkès, régie son : Nasser Hammadi, manipulation et intervention : Aurélie Guin, : Antonia Paradiso, Monika Schwarzl, tour manager : Didier Bendel
 Avis de la presse et des spectateurs

3 - 14 mars 2009


Salle : renaud-barrault
Durée : 1h15

synopsis

[info]> Deux représentations supplémentaires ! Les mercredis 4 et 11 mars à 15h. Réservez par téléphone au 01 44 95 98 21 ou par Internet.

Il y a en chacun de nous un espace secret ; une folie invisible aux autres et très personnelle.
Le corps démembré surgit dans le désordre. Ici une jambe là un bras qui tâtonnent en s’extirpant des tiroirs d’une commode ancienne. C’est Aurélia Thierrée que l’on découvre ainsi par morceaux. Le temps de chausser un escarpin et la femme se reconstitue. Hop, c’est la magie. Il faut dire qu’il y a urgence; le téléphone sonne. Une voix d’homme laisse un message sur le répondeur. Mais pour être franc, les événements se télescopent selon une logique endiablée. Comme dans les contes de fées ou comme dans les rêves, les objets ont leur vie propre et il vaut mieux ne pas les contrarier. Alors si l’on se retrouve en train de s’écouler dans un sablier, ce n’est peut-être pas si grave après tout. Il n’y a qu’à attendre que ça passe. D’ailleurs il serait inutile de vouloir contrôler la situation. Est-ce que ce ne serait pas ces musiques entêtantes ou virevoltantes qui mènent à leur façon toute cette sarabande? Et voilà qu’Aurélia se retrouve traversée par un train! Ce qui vaut quand même mieux que passer dessous… Avec cet Oratorio aussi poétique qu’endiablé, cette circassienne prouve en tout cas qu’elle est la digne fille de ses parents, Victoria et Jean-Baptiste Thierrée.

 

distribution

Conception et mise en scène : Victoria Chaplin
Avec : Aurélia Thierrée
Comédien-danseur : Julio Monge
Décors : Victoria Chaplin
Lumières : Laura de Bernardis
Et : Philippe Lacombe
Costumes : Jacques Perdiguez, Véronique Grand, Monika Schwarzl, Victoria Chaplin
Direction technique et régie plateau : Gerd Walter
Régie lumières : Thomas Dobruszkès
Régie son : Nasser Hammadi
Manipulation et intervention : Aurélie Guin
: Antonia Paradiso, Monika Schwarzl
Tour manager : Didier Bendel

mentions de production

production déléguée Compagnie des Petites Heures
coréalisation Théâtre du Rond-Point 

avis des spectateurs

également à l'affiche