Love and Money

6 mars - 6 avril 2014


Salle : jean tardieu
Durée : 2h

synopsis

Comme si j'avais eu de l'acier en fusion dans les veines et j'ai éclaté de rire.
Dennis Kelly agence des fragments de vies d'individus accrocs à la marchandisation. Un couple se perd dans un monde pourri de cynisme. Blandine Savetier dirige un puzzle cruel et virtuose.


Jess s'interroge sur le sens de la vie. Elle aime un homme, l'épouse. Elle rêve d'un monde meilleur, et d'un sac hors de prix. David, lui, se décourage de voir sa femme sombrer, se laisse humilier par sa chef d'entreprise, et rêve d'une voiture de sport. Il vit asservi par les illusions de l'ultralibéralisme. Entre des dettes d'argent et des questions vitales, il hésite, puis commet l'irrémédiable. En sept fragments, Jess et David traversent leur destin chahuté par les désillusions d'un temps en crise. L'Anglais Dennis Kelly compose un puzzle virtuose, dont les morceaux s'imbriquent en existences tragiques, hors d'un temps narratif. Les personnages se précipitent dans la consommation massive pour fuir les manques existentiels. Dans un rire vénéneux, Love and Money raconte le début de la fin d'êtres déshumanisés en machines à consommer et à jouir.

La metteuse en scène Blandine Savetier s'intéresse aux auteurs contemporains, Beckett, Bernhard, Mankell, Jean-Pierre Siméon ou Carole Fréchette, dont elle dirigeait au Rond-Point La Petite Pièce en haut de l'escalier en 2009. Elle s'empare d'une partition minutieuse à la langue ciselée. Poème fort, fauve, Love and Money raconte une quête d'humanité dans un monde de rats et de chiens. Tous cherchent malgré tout le sens de la vie dans une marchandisation outrancière, paysage désolé. Piqué d'un humour salutaire, Love and Money met en scène une mosaïque désastreuse d'êtres fissurés par le fric, égarés dans leur manque d'amour. Pierre Notte

distribution

De : Dennis Kelly
Mise en scène : Blandine Savetier
Avec : Guillaume Laloux, Gilles Ostrowsky, Laurent Papot, Julie Pilod, Irina Solano
D'après la traduction de : Philippe Lemoine
Avec la collaboration de : Francis Aïquï
Dramaturgie et texte prologue : Waddah Saab
Scénographie : Olga Karpinsky, Sarah Leee, Blandine Savetier
Costumes : Olga Karpinsky
Son : Romain Crivellari
Lumières et vidéo : Daniel Lévy
Production et administration : Carole Willemot / AlterMachine

mentions de production

production Cie Longtemps je me suis couché de bonne heure, coproduction Centre dramatique national / Besançon – Franche-Comté, Théâtre National de Strasbourg, Théâtre du Rond-Point, Maison de la Culture de Bourges, Théâtre d’Arras – Tandem Arras – Douai, Le Phénix – Scène nationale / Valenciennes, avec le soutien de la DRAC, de la Région Nord-Pas-de-Calais et de l’Adami, spectacle créé en janvier 2014 au Théâtre National de Strasbourg, remerciements au Théâtre de l’Ouest Parisien 

revue de presse avis des spectateurs

 Télérama Sortir - Sylviane Bernard-Gresh

26 mars 2014
Love and Money
Avec justesse et sensibilité, Julie Pilod et Guillaume Laloux donnent bien toute la mesure d'un monde sans boussole.
 Consulter l'article

 Le Journal du dimanche - Annie Chénieux

25 mars 2014
L'argent et rien d'autre
Une condamnation radicale du libéralisme à outrance qui donne à réfléchir, défendue avec ardeur par Guillaume Laloux, Gilles Ostrowsky, Laurent Papot, Irina Solano, avec une mention spéciale pour Julie Pilod.
 Consulter l'article

 La Terrasse - Eric Demey

24 février 2014
Love and Money
La mise en scène de Blandine Savetier choisit de servir respectueusement le texte, avec une ingénieuse scénographie qui nous inscrit dans un monde des nouvelles technologies, d’une ville-corps dont les artères fourmillent autant de sang que d’Audi 100.
 Consulter l'article

autour du spectacle

Autour du spectacle


À la librairie du Rond-Point
Le texte de Love and Money, publié aux éditions de L'Arche, est disponible à la librairie du Rond-Point.

également à l'affiche