Monchichi

saison 2016-2017


Le Théâtre de la Ville au Rond-Point

Monchichi

conception, direction artistique, chorégraphie et interprétation : Wang Ramirez
 Avis de la presse et des spectateurs

14 - 18 février 2017


Salle : renaud-barrault
Horaires : DU MARDI AU SAMEDI, 20H30
Durée : 55 minutes

synopsis

Le Théâtre de la Ville au Rond-Point.
Monchichi, duo chorégraphique de Honji Wang et Sébastien Ramirez, décline les arts et les manières d'être deux. Ils explorent avec humour toutes les facettes de l'altérité.



 

Fermé pour travaux de rénovation, le Théâtre de la Ville programme, hors ses murs, deux de ses chorégraphes fidèles, que le Rond-Point s'enorgueillit d'accueillir. Deux pièces majeures : BiT de Maguy Marin et Monchichi du duo Wang Ramirez.
Maguy Marin, auteur de May B (au Rond-Point en 2012), rassemble les éléments forts de son parcours. Six danseurs allient sur le plateau les cadences de gestuelles ancestrales, populaires, et la rythmique cardiaque, les beats d'une techno exaltée. Ils passent par la fête, le rite macabre, les ballets de séduction. BiT, créé en 2014, est une affaire de rythme, un combat énergique où se dessine avec un humour noir et des fureurs brûlantes, un portrait de la société contemporaine.
Le duo Wang Ramirez créait Monchichi en 2011, pierre angulaire de sa pratique et de son histoire. Lui est français d'origine espagnole. Elle est née à Francfort de parents coréens. Sébastien Ramirez et Honji Wang déclinent les arts et les manières d'être deux, explorent avec humour toutes les facettes de l'altérité. La pièce se joue autour d'un arbre, symbole fort, dans des lumières qui font de chaque image un tableau de maître. Summum d'une danse hybride, Monchichi puise dans les multiples racines culturelles de ses deux protagonistes. Pierre Notte

distribution

Conception, direction artistique, chorégraphie et interprétation : Wang Ramirez
Dramaturgie : Vincent Rafis
Lumière : Cyril Mulon
Scénographie : Ida Ravn
Costumes : Honji Wang
Composition musicale : Ilia Koutchoukov alias Everydayz / +∞
Arrangements : Fabien Biron
Musiques additionnelles : Carlos Gardel, Alva Noto, Nick Cave, Warren Ellis
Production à la création : Dirk Korell
Production et diffusion compagnie Wang Ramirez : Manon Martin
Presse (France) et conseil en image : Matilde Incerti

mentions de production

production déléguée Compagnie Wang Ramirez – Clash66, coproduction Act'art – Conseil général de Seine-et-Marne, Le Théâtre* – Scène nationale de Narbonne, Initiatives d'Artistes en Danses Urbaines (Fondation de France – Parc de la Villette avec le soutien de la Caisse des Dépôts et l'Acsé), Tanzhaus NRW / Düsseldorf, Communauté de Communes de la Région Lézignanaise, coréalisation Théâtre de la Ville-Paris et Théâtre du Rond-Point, avec le soutien du Conseil régional Languedoc-Roussillon, de la Direction régionale des affaires culturelles Occitanie, Hebbel am Ufer – HAU / Berlin, Hauptstadtkulturfonds – Senat Berlin, La Casa Musicale / Perpignan, l’Association Départementale de Développement de la Musique et de la Danse de l'Aude et du Réseau en scène / Languedoc-Roussillon, remerciements à Dansens Hus Stockholm, la Compagnie Wang Ramirez - Clash66 est conventionnée par la Direction régionale des affaires culturelles Occitanie, ainsi que par le Conseil régional Occitanie – Pyrénées-Méditerranée et reçoit une aide à la compagnie du Conseil départemental des Pyrénées Orientales, elle bénéficie du soutien de la Fondation BNP Paribas pour le développement de ses projets, Sébastien Ramirez et Honji Wang sont artistes associés au Théâtre de l’Archipel – Scène nationale de Perpignan pour les saisons 2014-2017, dans le cadre de Brooklyn-Paris Exchange, une coopération BAM & Théâtre de la Ville-Paris

 

partenaires

revue de presse avis des spectateurs

 Les Echos - Philippe Noisette

10 novembre 2017
La danse sans chichi de Wang & Ramirez
Les deux artistes réussissent à fondre leur bagage hip-hop initial dans une écriture résolument contemporaine. Mais ce qui frappe avant tout, c'est leur complicité revendiquée en scène.
 Consulter l'article

 Télérama Sortir - Rosita Boisseau

15 février 2017
Wang Ramirez - Monchichi
Une reprise qui fait plaisir ! Une pièce identitaire entre hip-hop et contemporain, inspirée par le désir de donner corps aux identités explosées de l'un et de l'autre.
 Consulter l'article

 Les 5 pièces - Alicia Dorey

15 février 2017
Monchichi
Mêlant hip-hop expérimental, arts martiaux, danse classique et de salon, Wang Ramirez enchaînent chaque mouvement comme s'ils ne formaient qu'un seul et même corps.
 Consulter l'article

 STYLIST - Ève Beauvallet

13 février 2017
Monchichi
On déguste Monchichi avant tout comme un duo street-sensual d'une virtuosité aberrante.

 TMC - Quotidien - Yann Barthès

13 février 2017
Le duo Wang Ramirez dans le Quotidien
Honji Wang et Sébastien Ramirez étaient les invités de Yann Barthès sur TMC. Ils ont présenté un extrait de leur spectacle. En bonus ils présentent la météo : http://www.tf1.fr/tmc/quotidien-avec-yann-barthes/videos/meteo-13-fevrier-wang-ramirez.html
 Consulter l'article

 Figaroscope - Ariane Bavelier

7 février 2017
Le manifeste Monchichi
Ensemble ils dansent le quotidien, la rencontre d'un homme et d'une femme, dans tout son répertoire d'humeurs avec une joie et une virtuosité communicatives.

 La terrasse - Agnès Izrine

25 janvier 2017
Monchichi
Leurs mots sont aussi multiples que l'est leur danse : un hip hop virtuose qui s'accorde à merveille aux déliés asiatiques, du contemporain et même des accents de tango.
 Consulter l'article

autour du spectacle

Une voyante sous l'escalier


Mardi 14 février à partir de 18h, sous l'escalier Topor
Cartomancienne imprévisible, elle lit lavenir dans les cartes, Tarot et autres. Elle révèle à qui passe la voir dans sa guérite planquée sous lescalier de la salle Roland Topor, le présent, lavenir, les secrets cachés et les espoirs oubliés. Voyante attitrée du Rond-Point, Annick Le Goff devient Astrid Descartes et vous dit tout.

Accès libre

également à l'affiche