My Rock

[Changement de danseur] > Suite à sa blessure, le danseur Bruno Mérachal sera remplacé par le danseur Fuxi Li jusqu'à la fin des représentations. 

17 novembre - 6 décembre 2015


Salle : renaud-barrault
Durée : 1h05 - DU MARDI AU SAMEDI : 18H30 - DIMANCHE : 15H - RELÂCHE LES LUNDIS ET LE 22 NOVEMBRE

synopsis

They'll be so lonely, they could die.
Jean-Claude Gallotta provoque un rapprochement physique, sexuel, entre le rock et la danse contemporaine. Il fait danser treize morceaux emblématiques de l'histoire de la musique par ses douze danseurs, dans des ballets poétiques, enragés de liberté.



 

Memphis, années cinquante. Elvis Presley chante Heartbreak Hotel. La culture rock explose. Mêmes années, à New York, Merce Cunningham marque l'émergence d'une nouvelle ère pour la danse contemporaine. À Elvis Presley succèdent les Beatles, les Rolling Stones, Bob Dylan. Le rock devient une culture, un son de révolte, une parole engagée, un défouloir ou une marge. Ailleurs, Merce Cunningham fait école. Ses exigences, la rigueur et la grâce de son geste artistique se transmettent, se déploient, se transforment. Parmi ses élèves, Jean-Claude Gallotta, fou de rock et de danse, grandit aux rythmes du Velvet Underground, de Nick Drake et d'Iggy Pop, de PJ Harvey et des Clash.
Directeur du Centre chorégraphique national de Grenoble depuis près de trente ans, créateur et chorégraphe, Jean-Claude Gallotta signe des pièces majeures de l'histoire de la danse, Ulysse ; Mammame ; Docteur Labus ; Trois Générations, ou récemment L'Homme à tête de chou d'après Serge Gainsbourg revu par Alain Bashung, succès au Rond-Point en 2009. Il provoque ici un rapprochement physique, sexuel, entre le rock et la danse contemporaine. Treize morceaux emblématiques de l'histoire de la musique, des prémices aux voix déchirées de Patti Smith ou Kurt Cobain. Il entraîne les douze corps de ses danseurs dans des ballets électriques, poèmes enragés, ivres de vie et de mort, autant d'évocations brûlantes et passionnées d'un rock pur, d'un art libre. Pierre Notte

distribution

Chorégraphie : Jean-Claude Gallotta
Avec : Alexane Albert, Ximena Figueroa, Jean-Claude Gallotta, Paul Guëllo, Ibrahim Guétissi, Georgia Ives, Fuxi Li, Bernardita Moya Alcalde, Fatoumata Niang, Jérémy Silvetti, Gaetano Vaccaro, Thierry Verger, Béatrice Warrand
Assistanat à la chorégraphie : Mathilde Altaraz
Textes : Claude-Henri Buffard, Jean-Claude Gallotta
Costumes : Marion Mercier, Jacques Schiotto
Assistanat aux costumes : Anne Jonathan
Montage vidéo : Benjamin Houal
Recréé par : Pierre Escande

mentions de production

production Centre chorégraphique national de Grenoble, avec le soutien de la MC2 : Grenoble, le Centre chorégraphique national de Grenoble est financé par le ministère de la Culture et de la Communication – DRAC Rhône-Alpes, la Ville de Grenoble, le Département de l’Isère et la Région Rhône-Alpes, avec le soutien de l’Institut français pour les tournées internationales 

partenaires

revue de presse avis des spectateurs

 Europe 1 - Diane Shenouda

27 novembre 2015
Vrai coup de coeur
Chronique culture : Diane Shenouda est allée voir le spectacle « My Rock ». Réécoutez l'émission. (1'24''). « Une danse magnifique, très libre, sauvage. »
 Consulter l'article

 ELLE - Manou Farine

26 novembre 2015
Rockégraphie
Les douze danseurs de Jean-Claude Gallotta célèbrent une histoire du rock à coups de mouvements de bassin terribles, de petits pas secoués et de grandes traversées libératrices. Bilan : la danse n'est inaccessible à rien et, surtout, prenez garde à votre bassin.
 Consulter l'article

 France 5 - Laurent Goumarre

26 novembre 2015
Gallotta, let's rock
« Un spectacle vitaminé en treize chorégraphie. » Pour avoir quelques avis de spectateurs, visionnez l'émission « Entrée libre » du 26/11/2015.
 Consulter l'article

 Télérama - Emmanuelle Bouchez

25 novembre 2015
My Rock
Rock ardent, mélancolique ou brut sur lequel Jean-Claude Gallotta invente à ses douze danseurs des partitions propres. Chacun y est libre et puissant. Ces corps dansants expriment si bien les passions, les élans, les désirs.
 Consulter l'article

 TV5Monde - Jean-Baptiste Urbain

23 novembre 2015
Quand le rock côtoie la danse contemporaine
C'est de la danse contemporaine, ce qui fait toute la singularité, l'originalité et la beauté de ce spectacle.
 Consulter l'article

 Les Echos - Philippe Noisette

19 novembre 2015
Danse?: Gallotta on the rock
il y a un courant continu d'énergie porté autant par la bande-son que par la compagnie. «?My Rock?», en ces temps troublés, réchauffera plus d'un esprit rock.
 Consulter l'article

 Le Monde - Rosita Boisseau

17 novembre 2015
La playlist musclée de Jean-Claude Gallotta
La danse pulse, dévale, ruisselle de sensations vives. Elle remonte aussi les manches pour s'inventer encore plus libre, plus déflagrante, toujours neuve.
 Consulter l'article

 FigaroScope - Arianne Bavelier

13 novembre 2015
Le rock selon Gallotta
Le chorégraphe a écrit et chorégraphié son histoire du rock. Et c'est un best-seller. Il y a de l'amour et de la rage, et surtout une féroce envie de liberté.
 Consulter l'article

 Le Figaro magazine - François Delétraz

13 novembre 2015
Rock et danse : le mariage de raison
Ici, pas de prise de tête. les danseurs se meuvent naturellement aux rythmes des Beatles, d'Iggy Pop? Un spectacle de qualité, ouvert à tous les publics.
 Consulter l'article

autour du spectacle

À la librairie du Rond-Point


Le livre "Gallotta, souvenirs obliques d'un chorégraphe" de Guy Delahaye et Claude-Henri Buffard (éditions Actes Sud), ainsi que l'album jeunesse "L'Enfance de Mammame", de Jean-Claude Gallotta et Claude-Henri Buffard, sont disponibles à la librairie. Retrouvez également les CD des bandes originales des spectacles "Yvan Vaffan" et "L'Étranger" de Jean-Claude Gallotta.

> en savoir plus

Une voyante sous l'escalier mercredi 18 novembre - accès libre, à partir de 18h


Cartomancienne imprévisible, elle lit l'avenir dans les cartes, Tarot et autres. Dans le hall du théâtre, les spectateurs font la queue pour la voir. Elle révèle à qui s'assied face à elle, dans sa guérite planquée sous l'escalier de la salle Roland Topor, le présent, l'avenir, les secrets cachés. Annick Le Goff devient Astrid Descartes et dit tout. Séances mensuelles, pour trois à cinq minutes par session.
ventscontraires
My Rock

Jean-Claude Gallotta en podcast


consulter
ventscontraires
Vedettes etc.

Jean-Claude Gallotta : "Ils voulaient changer la vie, beaucoup s'y sont perdus"


consulter
ventscontraires
Vedettes etc.

Jean-Claude Gallotta : "Danser un mois dans un même théâtre, ça nous était jamais arrivé"


consulter
ventscontraires
VEDETTES ETC.

Jean-Claude Gallotta : "Quand on essaie de s'élever, on peut chuter"


consulter

également à l'affiche