Noire

[CANICULE] La salle de spectacle est climatisée.

saison 2018-2019

Noire

d’après « Noire – La Vie méconnue de Claudette Colvin » de : Tania de Montaigne, adaptation et mise en scène : Stéphane Foenkinos, avec : Tania de Montaigne
 Avis de la presse et des spectateurs

12 - 30 juin 2019


Salle : jean tardieu
Horaires : du mardi au dimanche, 18h30 - Relâche : les lundis
Durée : 1H05

synopsis

Vous êtes noire, donc moins que rien.
Avant Rosa Parks, en mars 1955, Claudette Colvin, jeune Noire d’Alabama, dit non : elle ne cède pas dans le bus sa place à un Blanc. Tania de Montaigne s’empare de son propre texte et fait entrer l’auditoire dans la peau de son héroïne.

Comme tous les jours, Claudette achète son ticket à l’avant du bus mais doit monter à l’arrière. Places réservées, sorte de bétaillère. À l’avant, ce sont les Blancs. Mais quand ils n’ont plus de place, les Noirs doivent céder les leurs, à l’arrière. C’est la loi. La gamine noire, quinze ans à Montgomery, Alabama, ce 2 mars 1955, refuse de laisser sa place. Claudette Colvin dit non. On l’arrête, elle imagine le pire. Viol, prison, lynchage. « Sale pute noire », disent les policiers. Malgré tout, Claudette plaide non coupable et attaque la ville en justice, c’est une première. On n’en fera pas un exemple pour autant. On attendra Rosa Parks, couturière à la peau plus claire, qui, neuf mois après Claudette fera le même geste, bientôt soutenue par le jeune Martin Luther King. L’histoire est en marche. Claudette Colvin a tout permis, mais elle est celle qu’on a oubliée.
Écrivaine, chanteuse, chroniqueuse, Tania de Montaigne s’empare de son propre texte. Elle fait entrer son auditoire dans la peau de son héroïne. On avance dans la nuit de Montgomery, on revit l’année 1955, histoire récente. Publiée soixante ans après les faits par Grasset, lauréate du prix Simone Veil 2015, la biographie revient sur un temps contemporain où le Noir est une race inférieure, a fortiori si c’est une femme. Documents en fond de scène, photos d’archives, voix et témoignages, la mise en scène de Stéphane Foenkinos, réalisateur au cinéma de Jalouse, redonne la parole à Claudette Colvin qui vit encore aujourd’hui aux États-Unis ; elle a 79 ans. Pierre Notte

distribution

D’après « Noire – La Vie méconnue de Claudette Colvin » de : Tania de Montaigne
Adaptation et mise en scène : Stéphane Foenkinos
Avec : Tania de Montaigne
Assistanat à la mise en scène : Joseph Truflandier
Scénographie : Laurence Fontaine
Lumières : Claire Choffel-Picelli
Vidéo : Pierre-Alain Giraud
Voix additionnelles : Lola Prince, Stéphane Foenkinos
Administration : 984 Productions

mentions de production

production 984 Productions – Florence D’azémar - Arnaud Bertrand, coréalisation Théâtre du Rond-Point, Coproduction et accueil en résidence EPCC centre dramatique national de Normandie-Rouen, texte publié aux éditions Grasset (collection Nos héroïnes)

partenaires

revue de presse avis des spectateurs

 MEDIAPART - Guillaume Lasserre

24 juin 2019
Brillant et nécessaire
Prenant à la lettre la définition de la catharsis au théâtre, Stéphane Foenkinos en fait l'accompagnatrice parfaite pour tenter d'approcher, en essayant de se mettre dans sa peau, Claudette Colvin et au-delà, ressentir ne serait-ce qu'une fraction de seconde ce qui signifiait être noir dans les années 1950 à Montgomery, Alabama.
 Consulter l'article

 LE PARISIEN - Sylvain Merle

23 juin 2019
On est suspendu à sa parole
Un spectacle formidablement prenant que la romancière porte elle-même, montant sur le plateau pour la première fois.
 Consulter l'article

 Charlie Hebdo - G. Blard

19 juin 2019
Noire et oubliée
Dans une mise en scène quasi cinématographique de Stéphane Foenkinos, Noire nous transporte dans le Sud ségrégationniste des années 1950, à la rencontre d'une héroïne poignante évincée par la « grande histoire ».

 TÉLÉRAMA - Joelle Gayot

19 juin 2019
Ce n’est pas du théâtre, c’est mieux
L’histoire n’a pas retenu son nom ? Tania de Montaigne fait d’elle l’héroïne d’un spectacle. Ce n’est pas du théâtre, c’est mieux : un témoignage revenu du passé et qui donne vie aux invisibles.
 Consulter l'article

également à l'affiche