Opéraporno

Deux représentations avec audiodescription pour les personnes aveugles et malvoyantes vous sont proposées les vendredi 13 avril à 21h et dimanche 15 avril à 15h. 
réservé aux adultes

saison 2017-2018


Sauvons le soldat amour

Opéraporno

texte et mise en scène : Pierre Guillois, composition musicale et piano : Nicolas Ducloux, avec : Jean-Paul Muel, Lara Neumann, Flannan Obé, François-Michel Van Der Rest, violoncelle : Jérôme Huille, en alternance avec : Grégoire Korniluk
 Avis de la presse et des spectateurs

20 mars - 22 avril 2018


Salle : renaud-barrault
Horaires : du mardi au samedi, 21h - dimanche, 15h - Relâche : relâche les lundis, le 25 mars, les 1er et 3 avril
Durée : 1h25
En cas de date momentanément indisponible, contactez la billetterie au 01 44 95 98 21

synopsis

Bien dur pour un nem.
Week-end familial à la campagne, mais la fête dégénère : tromperies, sexe à gogo, scatologie et orgies enchantées. Toutes les limites sont franchies. Cette opérette marque un nouvel essor pour une pornographie chantante, décomplexée.


Tout aurait pu si bien se passer. Week-end à la campagne, bel étang, modeste baraque de famille. Mais la grand-mère reste enfermée dans la voiture. Le père s’ampute un doigt au sécateur. On le met au frigo, le doigt. On le prend vite pour un nem un peu dur. Tout le monde s’enfile dans une joie scatologique enchantée. Et le porno sort du bois, le genre n’est plus honteux. C’est une fête où tout dégénère, orgies, sexe à gogo et tous les liquides qui vont avec. Toutes les limites sont franchies. On vire à l’outrage, hilarant scandale. Mais la pièce fera la joie des partisans des valeurs sûres : il s’agit d’une œuvre lyrique, même si l’opéra traditionnel tire vers l’opérette. Une explosion du mauvais goût dans un écrin de soie.
Auteur associé au Rond-Point, ancien directeur du Théâtre du Peuple de Bussang, Pierre Guillois a commis Les caissières sont moches ; Sacrifices, avec Nouara Naghouche ; Le Gros, la Vache et le Mainate ou encore Bigre. Artiste complice du Quartz de Brest, il s’est vu proposer l’idée d’une œuvre libre par le compositeur Nicolas Ducloux. Pianiste, cofondateur avec Loïc Boissier de la compagnie Les Brigands, ce féru du répertoire bouffe de la Belle Époque rêvait d’une folie trash, qui pousserait les limites de la décence. Guillois a exaucé son voeu, sans retenue. Un nouvel essor pour une pornographie débridée, décomplexée. Tout y passe, expression ad hoc. Le défi est relevé et l’opéra aussi. Pierre Notte

distribution

Texte et mise en scène : Pierre Guillois
Composition musicale et piano : Nicolas Ducloux
Avec : Jean-Paul Muel, Lara Neumann, Flannan Obé, François-Michel Van Der Rest
Violoncelle : Jérôme Huille
En alternance avec : Grégoire Korniluk
Costumes : Axel Aust
Assisté de : Camille Pénager
Lumières : Marie-Hélène Pinon
Son et régie son : Loïc Le Cadre
Scénographie : Audrey Vuong
Assistée de : Gérald Ascargorta
Accessoires : Judith Dubois, Patrick Debruyn
Régie générale : Fabrice Guilbert
Régie plateau : Colin Plancher, Elvire Tapie
Administration et production : Sophie Perret
Assistée de : Fanny Lendemaine
Diffusion : Séverine André Liebaut – Scène 2

mentions de production

production Compagnie le Fils du Grand Réseau, coproduction Théâtre du Rond-Point, Théâtre de Liège – Centre dramatique de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Centre dramatique national de Normandie-Rouen, Théâtre l’Aire Libre – CPPC, le Fonds de dotation du Quartz – Scène nationale de Brest, Le Carré magique – Pôle national des arts du cirque en Bretagne, avec le soutien du Fonds de création lyrique, la Compagnie Le Fils du Grand Réseau est conventionnée par le ministère de la Culture – DRAC Bretagne, le spectacle a bénéficié de l'aide à la création de la Région Bretagne et de l'aide à la création et diffusion de l'ADAMI

partenaires

revue de presse avis des spectateurs

 L’Humanité dimanche - M. M.

11 avril 2018
Bouffées paillardes
Une comédie transgressive et musicale. L’hilarité survient souvent par surprise.

 Télérama - Emmanuelle Bouchez

10 avril 2018
Opéraporno
L’aventure est réussie. Pierre Guillois a ourlé, comme il se doit, les jeux de mots jusqu'à l'outrance.

 Le Journal du dimanche - Alexis Campion

3 avril 2018
Porno ma non troppo
Pierre Guillois façonne un style joyeusement agité, piquant d'une seule aiguille finesse, coquinerie et grossièreté.
 Consulter l'article

 Le Figaro - Armelle Héliot

26 mars 2018
Opéraporno, comme son nom l'indique
On rit. On rit beaucoup car la folie qui saisit les personnages, les répliques complètement délirantes, les catastrophes domestiques qui se succèdent en rafales, tout cela fait rire.
 Consulter l'article

 France Inter - Laurent Goumarre

26 mars 2018
Un Opéraporno qui tient ses promesses
Pierre Guillois présente Opéraporno sur France Inter. « Il bouleverse les lois de l’opéra et défie les codes du genre »
 Consulter l'article

 France Inter - Antoine de Caunes

23 mars 2018
Louise Bourgoin et Pierre Guillois
Pierre Guillois était l’invité de l’émission Popopop sur France Inter. Une oeuvre libre, trash au possible, qui repousse les limites du décent qui mêle opéra et pornographie.
 Consulter l'article

 France 3 Paris Île-de-France - Jean-Laurent Serra

23 mars 2018
Une bulle d’air nécessaire ?
« Une sacré tranche de rire. »
Pierre Guillois et Laura Neumann sont interviewés dans le JT du 23 mars.
 Consulter l'article

 Le Parisien - Sylvain Merle

23 mars 2018
Rire et sexe sans tabou
Spectacle déjanté, absolument outrancier et complètement hilarant. C’est salutaire et bon. Sinon pour la morale, du moins pour le moral.
 Consulter l'article

 Les Echos - Philippe Chevilley

22 mars 2018
Sexe en mode majeur au Rond-Point
L'excès provoque le rire, avec cet art consommé du second degré, voire du troisième. Pour peu qu'on soit sensible à l'humour à la « Charlie » totalement incorrect de Pierre Guillois, on ne peut que sortir ragaillardi de ce spectacle.
 Consulter l'article

 L’Express - Éric Libiot

20 mars 2018
À corps et à cul
Pierre Guillois pousses le bouchon de la bienséance, de l'absurde, du burlesque, du réalisme afin de griffer les travers de ses contemporains. Opéraporno est trash et surtout très drôle car il semble totalement incontrôlable.

 Télérama Sortir - Thierry Voisin

20 mars 2018
Opéraporno
Une comédie loufoque, grivoise et décomplexée.

 Les Inrockuptibles - Patric Sourd

16 mars 2018
Mélodie en levrette
Pierre Guillois et Nicolas Ducloux revisitent l'opérette avec Opéraporno et font voler en autant d'éclats de rire les tabous.
 Consulter l'article

 Télérama - Thierry Voisin

15 mars 2018
Opéraporno
Sur le modèle d'un opéra-bouffe, Pierre Guillois compose une comédie loufoque, grivoise et décomplexée. Tout est dans le verbe et l'enchaînement de situations incongrues.
 Consulter l'article

autour du spectacle

également à l'affiche