Princesse Vieille Reine

Création

saison 2015-2016

Princesse Vieille Reine

de : Pascal Quignard, mise en scène et interprétation : Marie Vialle
 Avis de la presse et des spectateurs

3 - 28 septembre 2015


Salle : roland topor
Durée : 1h10 - DU MARDI AU SAMEDI : 20H30 - DIMANCHE : 15H30 - RELÂCHE LES LUNDIS

synopsis

Oui, parfaitement. L'amour est le nom qu'il faut.
Écrivain, Prix Goncourt, Pascal Quignard compose pour la comédienne Marie Vialle un ensemble de contes baroques, une galerie de silhouettes sensibles, peuplée de visages, de voix et de spectres. Portraits de femmes avec violoncelle.


Une femme et ses silhouettes, ses spectres, ses désirs, ses deuils, ses âges et ses histoires. Elle naît princesse, devient vieille reine. Le temps qui passe la décuple en cent portraits. Pascal Quignard écrit Princesse Vieille Reine pour Marie Vialle, une série de contes, une suite de sonates. L'écrivain et l'actrice composent ensemble une parole poétique, avec mouvements musicaux, autonomes mais cohérents. Evocations, rêveries, suspensions du temps. Portraits et paysages, allegros, lentos, sarabandes et rondos. C'est un ensemble peuplé de fantômes, d'animaux, de visages, de voix et de chants.
Avec Pascal Quignard, Marie Vialle a mis en scène et interprété Le Nom sur le bout de la langue et Triomphe du temps. Ils poursuivent avec Princesse Vieille Reine une collaboration poétique entamée il y a dix ans. L'auteur de Tous les matins du mondeLes Ombres errantes (prix Goncourt 2002) écrit cette fois-ci pour la comédienne une suite baroque de légendes, théâtre d'incantations. Dirigée sur scène par Luc Bondy, André Engel ou Alain Françon, Marie Vialle prend ici seule en charge la parole et met en scène les violences comme les douceurs des contes de Pascal Quignard, chants de réconciliation des morts et des choses avec les vivants. Pierre Notte

distribution

De : Pascal Quignard
Mise en scène et interprétation : Marie Vialle
Scénographie et costumes : Chantal de la Coste
Lumière : Jean-Claude Fonkenel
Musique : Pierre Avia
Conseil artistique : Julie Guibert
Direction de production et diffusion : Emmanuel Magis / Anahi

mentions de production

production Sur le bout de la langue / Marie Vialle, coproduction Théâtre du Rond-Point, Théâtre Garonne – Scène européenne / Toulouse, Bois de l’Aune / Aix-en-Provence, Équinoxe – Scène nationale / Châteauroux, avec le soutien du ministère de la Culture et de la Communication – DRAC Rhône-Alpes et de La Chartreuse – Centre national des écritures du spectacle / Villeneuve lez Avignon, remerciements à L’Odéon – Théâtre de l’Europe, spectacle répété au Théâtre de la Bastille, au Théâtre de la Ville et au Théâtre du Rond-Point, création au Théâtre du Rond-Point le 3 septembre 2015, texte publié aux Éditions Galilée 

partenaires

revue de presse avis des spectateurs

 Le Monde - Fabienne Darge

18 septembre 2015
Un délicat cérémonial féminin
Le corps ne s'oublie pas, dans le spectacle de Marie Vialle, où le plaisir naît de la rencontre entre le texte d'un véritable auteur, à la langue tenue et élégante, et un désir d'actrice - c'est-à-dire, entre toutes, une femme qui s'expose à la séduction, et doit jouer avec les multiples images de la féminité. Dans Princesse Vieille Reine, c'est impériale qu'elle est, Marie Vialle.
 Consulter l'article

 Libération - Hugues Le Tanneur

11 septembre 2015
La traversée des apparences
C'est une traversée des apparences où la comédienne s'habille et se déshabille, se glisse dans une multiplicité de vêtements, défaille, plonge dans un vieux sac, s'enroule dans des tissus infinis, chante des airs mélancoliques.
 Consulter l'article

 Figaroscope - Marie-Sarah Bouleau / Armelle Héliot

9 septembre 2015
La vie sur un plateau
Pascal Quignard écrit pour une comédienne aussi belle qu'intelligente et très douée, Marie Vialle. Dans les costumes de Chantal de la Coste, Marie Vialle nous conduit dans son rêve comme une dompteuse de songes.
 Consulter l'article

 Les Echos - Philippe Chevilley

7 septembre 2015
La princesse Vialle et le roi Quignard
Marie Vialle s'est elle-même mise en scène, avec intelligence. L'essentiel est dans le geste, l'expression et le ton - justes tout du long. Des contes de fées écrits par un roi des mots et dits par une princesse de la scène, voilà qui augure bien de la saison.
 Consulter l'article

 Les Echos - Philippe Chevilley

7 septembre 2015
La princesse Vialle et le roi Quignard
Marie Vialle s'est elle-même mise en scène, avec intelligence. L'essentiel est dans le geste, l'expression et le ton - justes tout du long. Des contes de fées écrits par un roi des mots et dits par une princesse de la scène, voilà qui augure bien de la saison.
 Consulter l'article

 M le magazine du Monde - Patrick Sourd

31 août 2015
Veuve et princesse
Seule en scène Marie Vialle tisse pour la troisième fois le lien fusionnel qu'elle entretient avec l'écriture de Pascal Quignard, dans Princesse Vieille Reine. Un conte encore doublé d'un jeu de rôles qui bouscule les frontières du temps et de l'espace.
 Consulter l'article

 M le magazine du Monde - Patrick Sourd

31 août 2015
Veuve et princesse
Seule en scène Marie Vialle tisse pour la troisième fois le lien fusionnel qu'elle entretient avec l'écriture de Pascal Quignard, dans Princesse Vieille Reine. Un conte encore doublé d'un jeu de rôles qui bouscule les frontières du temps et de l'espace.
 Consulter l'article

 M le magazine du Monde - Patrick Sourd

31 août 2015
Veuve et princesse
Seule en scène Marie Vialle tisse pour la troisième fois le lien fusionnel qu’elle entretient avec l’écriture de Pascal Quignard, dans Princesse Vieille Reine. Un conte encore doublé d’un jeu de rôles qui bouscule les frontières du temps et de l’espace.
 Consulter l'article

autour du spectacle

À la librairie du Rond-Point


Le texte de "Princesse Vieille Reine", ainsi que d'autres oeuvres de Pascal Quignard, sont disponibles à la librairie.

www.librairiedurondpoint.fr

Autour du spectacle


À la librairie du Rond-Point
Le texte de Princesse Vieille Reine, ainsi que d'autres oeuvres de Pascal Quignard, sont disponibles à la librairie.
> www.librairiedurondpoint.fr

Une voyante sous l'escalier jeudi 24 septembre - accès libre, à partir de 18h


Cartomancienne imprévisible, elle lit l'avenir dans les cartes, Tarot et autres. Dans le hall du théâtre, les spectateurs font la queue pour la voir. Elle révèle à qui s'assied face à elle, dans sa guérite planquée sous l'escalier de la salle Roland Topor, le présent, l'avenir, les secrets cachés. Annick Le Goff devient Astrid Descartes et dit tout. Séances mensuelles, pour trois à cinq minutes par session.

également à l'affiche