Sacrifices

saison 2008-2009

Sacrifices

de : Nouara Naghouche, et : Pierre Guillois, mise en scène : Pierre Guillois, avec : Nouara Naghouche, travail corporel : Stéphanie Chêne, création lumières : Jean-Yves Courcoux, costumes : Valérie Simonneau
 Avis de la presse et des spectateurs

10 mars - 11 avril 2009


Salle : jean tardieu
Durée : 1h

synopsis

Un cri du cœur. Quand c'est trop plein, il faut que ça sorte.
Un cri de libération pour ne pas étouffer. Parce qu'il fallait parler aussi au nom des autres, de celles et de ceux qui continuent de souffrir. Les mariages forcés, l'enfermement de certaines femmes par leur conjoint, le machisme exacerbé, la drogue– Nouara Naghouche raconte la violence au quotidien avec les mots justes. Sans concessions, elle gratte là où ça fait mal et n'épargne personne. Mais elle ne tombe jamais dans le pathos. Car toujours il y a chez elle la touche d'humour indispensable qui soulage et allège. Cette jeune femme élevée dans les quartiers difficiles de Colmar présente avec Sacrifices son troisième spectacle en solo. Sur scène, elle fait exister toute une galerie de personnages avec une verve et une énergie communicatives. Actrice née, elle emporte le morceau parce qu'elle sait mêler astucieusement l'humour et la tendresse sans craindre pour autant d'attaquer de front les réalités les plus sordides. Son spectacle est aussi un hommage touchant à tous ceux de son quartier.

distribution

De : Nouara Naghouche
Et : Pierre Guillois
Mise en scène : Pierre Guillois
Avec : Nouara Naghouche
Travail corporel : Stéphanie Chêne
Création lumières : Jean-Yves Courcoux
Costumes : Valérie Simonneau

mentions de production

production Atelier du Rhin - Centre Dramatique Régional d'Alsace, coproduction Théâtre du Peuple - Maurice Pottecher/Bussang, Théâtre du Rond-Point, en partenariat avec le Parc naturel régional des Ballons des Vosges, avec le soutien des Conseils Régionaux d'Alsace, de Franche-Comté et de Lorraine et du Conseil Général des Vosges              
création le 24 janvier 2008 au Théâtre de la Manufacture de Colmar 

revue de presse avis des spectateurs

 Lefigaro.fr - Armelle Heliot

19 mars 2009
Nouara Naghouche, une présence, une parole
Dépêchez-vous, dépêchez-vous, ne soyez pas les derniers à applaudir cette jeune femme, issue de l'immigration, française d'Alsace qui parle de sa culture et des gens qu'elle a croisés. Elle possède une forte personnalité. Elle a du courage. Pierre Guillois, qui dirige le théâtre du Peuple de Bussang la met en scène. Formidable !
 Consulter l'article

 Premiere.fr - Marie-Céline Nivière

19 mars 2009
La critique de la rédaction
Un spectacle remarquable co-écrit et mis en scène par Pierre Guillois, directeur du théâtre du Peuple de Bussang. Par son talent scénique et d'écriture, Nouara Naghouche souligne d'un trait d'esprit ces laissés-pour-compte de la vie. C'est drôle et bouleversant à la fois.
 Consulter l'article

 La Terrasse - Véronique Hotte

1 mars 2009
Sacrifices
Un one woman show de Nouara Naghouche dont le verbe gouailleur mâtiné d'humour rêche, ébranle notamment l'arrogance masculine musulmane face à la femme trop souvent abusée.
 Consulter l'article

autour du spectacle

Autour du spectacle


Retrouvez Sacrifices au Festival Off d’Avignon à La Chapelle du Verbe Incarné du 8 au 31 juillet à 19h.

Nouara Nagouche est nominée aux Molières 2009 dans la catégorie Révélation Théâtrale.

   

également à l'affiche