Une histoire d'âme

[INFORMATION RESERVATIONS] > Il n’y a plus de places disponibles sur Internet. Nous mettons des places en vente chaque matin pour la représentation 14 jours plus tard, par téléphone au 01 44 95 98 21 (ouverture à 11h) ou au guichet (ouverture à 12h). 

saison 2011-2012

Une histoire d'âme

de : Ingmar Bergman, traduction, adaptation et mise en scène : Bénédicte Acolas, avec : Sophie Marceau
 Avis de la presse et des spectateurs

13 octobre - 19 novembre 2011


Salle : jean tardieu
Durée : 1h15

synopsis

Je ne voulais pas que la vie file entre mes doigts.
Sophie Marceau incarne Viktoria, figure emblématique d'Ingmar Bergman, en irrésoluble contradiction, faite de folie et de raison, de rage et dedouceur, dans une société bouffie de conventions tyranniques.


Sophie Marceau, entourée de rares projections, incarne une figure emblématique d'Ingmar Bergman. Viktoria ne veut pas se lever. Oublier tout, dormir encore, fumer des cigarettes. Elle est peut-être folle. Cruelle, perdue, à la fois trop vieille et trop jeune. Trop belle. Actrice inaccomplie qui se parle à elle-même et femme trompée, infiniment malheureuse et révoltée. Viktoria est fille d'évêque, femme d'un homme qui la trompe, qu'elle accule à la crise. L'héroïne d'Ingmar Bergman admire Richard Strauss, lui parle : « La musique nous a été offerte pour que nous comprenions qu'il y a une réalité d'harmonie infinie au-delà de notre exil terrestre. » Puis elle parle à la mort. Une histoire d'âme fouille les tréfonds des ratages partagés, vies pourries d'hypocrisies, de désirs non satisfaits dans une société bouffie de conventions tyranniques. Elle est malade. Viktoria cite l'Apocalypse selon Saint Jean, une infirmière, vieille femme, apparaît.
« La difficulté est bien sûr que je vis dans un vide que je remplis de mes rêves et de mes fantasmes » dit-elle. Le monologue rappelle Persona, comme les couples de femmes du Silence, de Sonate d'automne.
Les deux femmes d'Une histoire d'âme recherchent l'innocence et la grâce disparues de Fanny et Alexandre, s'acheminent vers les ombres rongées par le temps de Saraband. Bénédicte Acolas est issue de la danse contemporaine et de la communication. Elle se forme aux métiers du cinéma, scénario et réalisation. Metteur en scène, adaptatrice, elle a obtenu directement de Bergman l'autorisation en 2006 de porter à la scène ce monologue. Après la mort du cinéaste, les ayants droit l'encouragent à poursuivre un projet que le maître a parrainé.
Sophie Marceau prend les voix de Viktoria, être en irrésoluble contradiction, fait de folie et de raison, de rage et de douceur, de passion et de patience.

distribution

De : Ingmar Bergman
Traduction, adaptation et mise en scène : Bénédicte Acolas
Avec : Sophie Marceau
Scénographie : André Acquart
Lumières : Katell Djian
Costumes : Olga Karpinsky
Costumes : Martine Pichon
Créatrice coiffures et maquillages : Catherine Nicolas
Musique : Yoichiro Yoshikawa
Assistante à la mise en scène : Émilie Capliez
Assistante à la scénographie : Flore Guillemonat
Accompagnement et arrangement : Jean-Marie Sénia
Vidéo : Katell Djian, Nicolas Milteau, Bénédicte Acolas

mentions de production

production déléguée Théâtre du Rond-Point / Le Rond-Point des tournées, production Théâtre du Rond-Point, Compagnie L’Homme de la montagne, coproduction CDDB – Théâtre de Lorient / CDN, Les Célestins Théâtre de Lyon, avec le soutien de La Ménagerie de Verre dans le cadre des STUDIOLAB, les oeuvres théâtrales de Ingmar BERGMAN sont représentées dans les pays européens de langue française par l’agence DRAMA-Suzanne Sarquier www.dramaparis.com en accord avec la Fondation Bergman www.ingmarbergman.se c / o Josef Weinberger Limited à Londres 

partenaires

revue de presse avis des spectateurs

 Les Echos - Philippe Chevilley

21 octobre 2011
Quand Sophie entre en scène
"Tout se joue en une poignée de secondes. La façon d'entrer en scène, de capter la lumière, d'occuper l'espace, de lancer les premiers mots comme une flèche, qui frappe le spectateur au coeur. Grande actrice de cinéma, Sophie Marceau est aussi une comédienne de théâtre rare..." (...)
"Bénédicte Acolas la met en scène avec sobriété, faisant confiance a l'instinct et a la maturité de la comédienne, qui jamais ne sombre dans l'hystérie ou le pathos. Le public très attentif durant tout ce monologue desesperé lui fait une ovation au final."
 Consulter l'article

 La théatrotèque - Caroline Vernisse

20 octobre 2011
Une histoire d'âme
"C'est un beau moment lyrique"
 Consulter l'article

 Le Figaro - Armelle Héliot

28 septembre 2011
Sophie Marceau dans les pas de Bergman
"Par sa présence, sa voix si belle, son regard, son autorité naturelle, la profondeur de son analyse, la finesse de son interprétation, la justesse de sa vision, par sa générosité envers le personnage enfermé dans des rêves inaccomplis, la frustration féroce, par ce qu'il sourd de tout son être d'enfance impétueuse, Sophie Marceau subjugue".
 Consulter l'article

 Le Parisien - Thierry Dague

23 septembre 2011
Le beau solo de Sophie Marceau
" (...) l'actrice épate aussi et surtout par son jeu. Vif, précis,
varié, surprenant."
 Consulter l'article

autour du spectacle

Autour du spectacle


Rendez-vous au Balzac
Le cinéma Le Balzac vous propose deux rendez-vous autour de l'oeuvre d'Ingmar Bergman.
Cinéma Le Balzac - 1, rue Balzac 75008 Paris

samedi et dimanche, 15 octobre - 20 novembre, 11h
supplémentaires à 20h15 tous les jours du 19 au 25 octobre

Saraband (2003, Suède, 1h47) : dernier film d'Ingmar Bergman, tourné en numérique.
tarifs : 6 euros sur présentation de la carte Rond-Point ou d'un billet du spectacle Une histoire d'âme

lundi 7 novembre, 19h
Ingmar Bergman : une vie de théâtre mise en film rencontre publique avec l'équipe artistique du spectacle, des historiens, dramaturges et chercheurs, sous le parrainage de l'Ambassade de Suède, et projection du film En présence d'un clown.
tarif unique : 12 euros / pré-vente FNAC : www.fnacspectacles.com

également à l'affiche