les artistes

Jean-Paul Muel

Biographie

Jean-Paul Muel débute au Café-Théâtre en 1970 avec Voltaire’s Folies de Jean-François Prévand. De 1971 à 1975 il participe à tous les spectacles du Grand Magic Circus de Jérôme Savary qu’il retrouvera à Mogador pour Cyrano de Bergerac. Comédien éclectique, il aborde depuis 1976 aussi bien le répertoire classique que contemporain. Il joue Molière, Corneille, Shakespeare, Musset, Colette, Lesage, Rostand, Feydeau, Claudel, Pirandello, Büchner, Loleh Bellon, Jean-Louis Bourdon, Jean-Michel Ribes, Zach Helm, Alan Bennett, Jean-Marie Besset… Il est dirigé par Jean-Pierre Vincent, Pierre Franck, Jacques Weber, Daniel Benoin, Pierre Mondy, Gérard Desarthe, Patrice Kerbrat, Louis Do de Lencquesaing, Bernard Murat, Sandrine Anglade, Christophe Baratier, John Malkovich… Il aborde le spectacle musical avec les créations d’Alain Marcel : Les Pédalos ; Rayon Femmes fortes ; La Petite Boutique des horreurs… l’opéra avec Périchole et Barbe Bleue d’Offenbach à Genève, Lulu de Berg à Bastille…

On a pu le voir récemment dans Le Misanthrope de Molière, mise en scène de Michel Fau, Les Fourberies de Scapin de Molière, mise en scène de Marc Paquien… et dans les spectacles de Pierre Guillois : Ubu Roi de Jarry, Le Brame des Biches de Marion Aubert (Théâtre du Peuple) et Le Gros, la Vache et le Mainate.

Il met également en scène des spectacles comme La Dernière Année de Philippe Vilain, La Divine Miss V. de Mark Hampton ou Les Grandes Filles de Stéphane Guérin (Théâtre Montparnasse). Il participe à plus de cinquante films de cinéma et de télévision, sous la direction de Jean-Marie Poiré, Joël Séria, Yves Boisset, Jean-Louis Bertuccelli, Jean-Jacques Annaud, John Berry, Daniel Vigne, Jacques Rouffio, Francis Girod, Daniel Schmid, Claude Lelouch ou encore Olivier Dahan.

Le Rond-Point a déjà accueilli en 2008 dans Perthus de Jean-Marie Besset, mise en scène Gilbert Désveaux ; en 2012 dans Le Gros, la Vache et le Mainate de Pierre Guillois, mise en scène Bernard Menez et pour sa mise en scène de La Divine Miss V. de Mark Hampton en 2008.

Sur les scènes du Rond-point