les artistes

Hélios Azoulay

Biographie

Compositeur, clarinettiste, homme de scène, conférencier, essayiste, romancier, poète, Hélios Azoulay est un artiste insaisissable.
Il s’est produit dans toute la France (Opéra Garnier, Théâtre du Rond-Point, Salle Gaveau, Opéra de Nice, Opéra de Rouen, Abbaye de Royaumont, Transbordeur à Lyon, Rocher de Palmer à Bordeaux, Casino Théâtre Barrière à Toulouse, Saline Royale d’Arc-et-Senans, …), ainsi qu’à l’étranger (Italie, Belgique, Allemagne, Azerbaïdjan). Il a reçu de nombreuses commandes institutionnelles : Les grands moments de la musique classique (Opéra de Nice) ; L’arpeggione de Schubert (Philharmonie de Bucarest) ; La mort blanche (Opéra de Rouen) et La Passion de Jeanne d’Arc, musique pour le film de Dreyer (Ville de Rouen) ; Aaaaaaaaah ! (Cérémonie d’Ouverture de Marseille-Provence 2013 - Théâtre de La Criée) ; La rose et le chien (Musée d'Art Moderne de Strasbourg) ; Gnouf (Hommage National aux Nomades internés en France) ; Poussière d’ouragan (25ème commémoration du Génocide des Tutsi)…
Egalement Directeur Musical de l’Ensemble de Musique Incidentale, il interprète, depuis 10 ans, les musiques composées dans les camps de concentration, explorant toutes les formes musicales, de la berceuse jusqu’à l’opéra. Cette œuvre de transmission a été accueilli dans de nombreux lieux de Mémoire et par les plus nobles institutions en France et à l’étranger : Le Mémorial de la Shoah (Paris), l’Union des Déportés d’Auschwitz (Paris), Fondation Auschwitz (Bruxelles), Atelier Marcel Hastir (Bruxelles), Association pour la Mémoire de la Shoah (Bruxelles), Kazerne Dossin (Malines), Gedenkstätte Ahlem (Hanovre)…
Il consacre deux disques, les premiers en France, à ce répertoire oublié : « … même à Auschwitz » et « Sauvée des cendres », tous deux salués et récompensés par la presse.
Par ailleurs, son œuvre musicale personnelle aborde de nombreuses formes et/ou styles : musique pour orchestre, musique de chambre (il est l’auteur d’une centaine de quatuor à cordes), musique expérimentale, jazz et chanson.
Hélios est l’inventeur d’un instrument à vent, le « suprême Clairon », avec lequel il interprète la musique du film Chienne d’Histoire de Serge Avédikian (Palme d’Or Cannes 2010 du meilleur court-métrage).
Il a enseigné l’Histoire de la Musique et l’Histoire de l’Art à l’Université d’Evry-Val d’Essonne et la composition à l'EICAR (Ecole Internationale de Création Audiovisuelle et de Réalisation).
Il est le fondateur et le directeur artistique de deux festivals : « Tout est Musique », en Ardèche ; « Pom’Pom’Pom’Poooom’ », en Normandie.
Chroniqueur pour Radio-Canada, Hélios Azoulay est également l’auteur de plusieurs livres : Scandales ! Scandales ! Scandales ! (JC Lattès) ; Tout est Musique (Vuibert) ; L’enfer aussi a son orchestre (Vuibert). Ses poèmes paraissent dans la revue Conférence, ses articles et nouvelles dans de nombreuses revues.
Son premier roman, Moi aussi j’ai vécu, paraîtra aux éditions Flammarion en janvier 2020.
Hélios Azoulay est régulièrement invité en France et à l'étranger dans de nombreuses émissions radios (France Musique, France Inter, France Culture, Radio France Internationale, Radio Canada, RTBF...) et télévisions (France 2, France 3, C8, Paris Première, i24 News...).

Sur les scènes du Rond-point