Espace pro

En s’engageant à promouvoir et à diffuser les auteurs vivants, le Rond-Point est devenu au fil des saisons un lieu incontournable de la création contemporaine.
En effet, depuis 2002, le Rond-Point s’implique activement auprès des artistes qu’il produit ou accompagne tout au long du processus de création par le biais de soutien à la production ou encore d’aide à la diffusion.
À ce jour, plus de mille représentations ont été données en France et à l’étranger (Russie, Chili, Argentine, Brésil, États-Unis, Canada, Liban, Belgique…) pour des spectacles produits, coproduits ou encore soutenus par le Rond-Point.


Contacts

Aurélia Dury – directrice de production
Bérengère Malgarini – administratrice de production
01 44 95 98 00


 

Spectacles disponibles en tournées

 

Sulki et Sulku ont des conversations intelligentes

 

8 novembre – 10 décembre 2017, 21h

texte et mise en scène Jean-Michel Ribes
avec Romain Cottard et Damien Zanoly

À peine sortis de la pièce Musée haut, musée bas, où ils figuraient en tant qu’œuvre d’art, Sulki et Sulku ont ressenti le besoin irrépressible de continuer à discuter ensemble. Jean-Michel Ribes n’est pas parvenu à les en empêcher, et ce n’est pas faute d’avoir essayé. Vous trouverez ici quelques-unes de leurs conversations qu’il a réussi à retranscrire. Ils lui ont assuré qu’elles étaient intelligentes. Il n’en est pas sûr, mais avec eux on ne sait jamais.

Sulki et Sulku font leur fête à la liberté de penser, clins d’œil d’absurdité, dans tous les sens et par tous les temps, bulles de champagne dans la morosité.

Spectacle disponible en tournée sur la saison 2018-2019

 

> dossier de diffusion Sulki et Sulku
> en savoir plus sur le spectacle

 

LE CRI DE LA POMME DE TERRE DU CONNECTICUT


Le Cri de la pomme de terre du Connecticut / Crédit photo : Giovanni Cittadini CesiPatrick Robine imite le chant de la purée ou du robinet pour raconter ses aventures folles, de Paris à la côte africaine,avec élan et lion de l’Atlas. Conte magique, rêve à péripéties tendres pour réenchanter le monde.

La presse en parle…

Rien d’impossible à Robine, dirigé avec une tendresse constamment amusée et quasi surréaliste par le complice Jean-Michel Ribes. Avec Patrick Robine, le temps se dilue, l’espace s’envole, le réel s’évanouit. Et on rit. Quel voyage ! Télérama Sortir – Fabienne Pascaud

 

 

On sort de la salle le sourire aux lèvres et au cœur, en n’étant pas tout à fait sûr de ce qu’on a vu ou entendu. Un rêve ? C’est peu probable. Les rêves ne font pas rire autant… Les Échos – Philippe Chevilley

Patrick Robine, cela ne se raconte pas. II est unique. Il donne vie. Il est la vie. Et le rire ! On rit beaucoup et l’on est ému. Le Figaro – Armelle Héliot

>
en savoir plus sur le spectacle
> dossier de diffusion
> revue de presse

 

C’est (un peu) compliqué d’être l’origine du monde

C’est (un peu) compliqué d’être l’origine du monde / crédit photo : Giovanni Cittadini Cesi

Chloé fait un test de grossesse. Tiphaine pique une crise de nerfs. Les deux femmes n’en sont qu’une, prise dans le tourbillon d’un changement de vie immédiat, définitif. Être mère. Et le ventre qui gonfle, le désir qui fuit, les peurs comme une invasion de sauterelles et les fantômes des modèles qui s’en mêlent, Simone de Beauvoir ou Élisabeth Badinter.
Elles dressent les portraits délectables des angoisses, des colères et des contradictions de la femme qui cherche un sens et sa place, au moment où son entourage la réduit au monstre procréateur, à une poule pondeuse ou à une vache sacrée.

 

 

création collective Les Filles de Simone : Claire Fretel, Tiphaine Gentilleau, Chloé Olivères
de Tiphaine Gentilleau mise en scène Claire Fretel
avec Tiphaine Gentilleau et Chloé Olivères

> dates de tournée
> en savoir plus sur le spectacle

 

Par-delà les marronniers – Revu(e)

 

Stéphane Trapier

création au Théâtre du Rond-Point le 15 mars 2016

Ce spectacle veut saluer à travers l’évocation de Jacques Vaché, Arthur Cravan et Jacques Rigaut – trois dadaïstes dandys des années vingt – l’insolence d’être, la liberté de la différence, celle de penser ailleurs et de fuir en riant les horizons de papier et les équations définitives. 
Guidé par L’Anthologie de l’humour noir d’André Breton, Jean-Michel Ribes les a rencontrés dans la fraîcheur du mois de mai 68 quand enfin il n’y avait plus rien à comprendre et tout à inventer.
Hommage joyeux à ces moqueurs de génie dont les textes et la vie nous libèrent de l’acharnement du bon sens et de la tyrannie des certitudes. Frères des dessinateurs assassinés de Charlie Hebdo, tombés le rire de résistance au poing, ce ne sont pas des kalachnikovs qui les ont tués mais une société étouffée par l’ordre moral et les raisonnements à sens unique. S’il fallait désigner ceux qui furent les phares entre 1915 et 1925, il faudrait les citer avant beaucoup d’autres.
Dans l’insolence d’un music-hall 1920, Jean-Michel Ribes célèbre trois poètes sans oeuvres, phares du dadaïsme dont l’existence foudroie la barbarie de la civilisation. Ode à la résistance par le rire pour faire sa fête à la liberté de pensée.

 

texte et mise en scène Jean-Michel Ribes
avec Maxime d’Aboville, Michel Fau, Hervé Lassïnce, Sophie Lenoir, Alexie Ribes, Stéphane Roger, Aurore Ugolin

> dossier de diffusion Par-delà les marronniers – Revu(e)
> dates de tournée
> en savoir plus sur le spectacle

 

Nous, rêveurs définitifs

Nous, rêveurs définitifs / crédit photo : Étienne Saglio

création au Théâtre du Rond-Point le 2 juin 2016

Un corps quitte le sol, s’élève, plane dans les airs. Un jongleur lâche ses balles, devenues lumineuses, qui forment seules dans l’espace une constellation d’étoiles. Un stripteaseur se volatilise en colombes et un vieillard disparaît, emporté par un ballon rouge. Apparitions, lévitations, métamorphoses, le cabaret magique rassemble des numéros classiques et inconnus, associe les exigences de la magie nouvelle et les arts traditionnels de l’illusion dans un écrin somptueux.

avec Éric Antoine, Ingrid Estarque, Yann Frisch, Etienne Saglio, Calista Sinclair
conception Clément Debailleul, Raphaël Navarro
musiciens Madeleine Cazenave, Matthieu Saglio
lumière Elsa Revol
> en savoir plus sur le spectacle