les artistes

Laetitia Casta

Biographie

Laetitia Casta débute sa carrière d’actrice en incarnant Falbala dans Astérix et Obélix contre César en 1999. Elle poursuit en 2000 dans le téléfilm à grand succès La Bicyclette bleue de Thierry Binisti. On la retrouve en 2001 dans Les Âmes fortes, un drame réalisé par Raùl Ruiz, puis dans Rue des Plaisirs en 2002 de Patrice Leconte.
En 2004, Laetitia Casta monte sur scène où elle interprète Ondine de Jean Giraudoux dans une mise en scène de Jacques Weber. En 2006, elle tourne dans le film de Pascal Thomas Le Grand Appartement, puis dans celui de Gilles Legrand La Jeune Fille et les loups en 2007, et dans celui d’Olivier Ducastel et Jacques Martineau Née en 68 en 2008. Cette même année, elle tiendra l’un des rôles principaux dans Visage de Tsai Ming-Liang, qui fut présenté dans la sélection officielle du Festival de Cannes 2009. 

En parallèle elle remonte sur les planches avec Elle t’attend écrit et mis en scène par Florian Zeller au Théâtre de la Madeleine.
En 2010, son interprétation magistrale de Brigitte Bardot dans le film de Joann Sfar Gainsbourg, vie héroïque, lui vaut une nomination aux Césars dans la catégorie meilleur second rôle féminin. Kamen Kalev lui offre un rôle dans son film The Island (2010) qui sera sélectionné à la Quinzaine des Réalisateurs de Cannes en 2011. En 2012, elle joue dans le film d’Yvan Attal, Do not disturb, ainsi que dans La Nouvelle Guerre des boutons de Christophe Barratier, et dans le thriller de Nicholas Jarecki, Arbitrage, dans lequel Laetitia Casta a pour partenaires Susan Sarandon et Richard Gere. Le film reçoit un très bon accueil au Festival du film de Sundance, Salt Lake City. En 2013, on la retrouve dans Des lendemains qui chantent de Nicolas Castro. 

Laetitia Casta tourne en 2014 dans le film d’Audrey Dana Sous les jupes des filles.
En 2015, sur France télévisions la diffusion du téléfilm d’Arnaud Sélignac Arletty, une passion coupable lui décerne le Laurier d’or pour son interprétation féminine.
Elle remonte sur scène en 2017 dans Scènes de la vie conjugale d’Ingmar Bergman mis en scène par Safy Nebbou où elle joue aux côtés de Raphaël Personnaz au Théâtre de l’Œuvre. S’ensuit une importante tournée internationale notamment en Italie, en Chine...
En 2018 Laetitia est dans L’Incroyable Histoire du Facteur Cheval réalisé par Nils Tavernier. On la retrouve la même année dans L’Homme fidèle réalisé par Louis Garrel.
En 2019, on peut voir Laetitia Casta dans le film de Delphine Lehericey Le Milieu de l’horizon et dans la série Arte Une île réalisée par Julien Trousselier.
En 2020, Laetitia enchaîne les tournages avec Selon la Police de Frédéric Videau, La Croisade de Louis Garrel et Lui de Guillaume Canet.
Parallèlement à sa carrière d’actrice, Laetitia Casta s’engage aux côtés de l’UNICEF pour défendre les enfants soldats.
Laetitia Casta a également été nommée Chevalier des Arts et des Lettres en 2011 par Frédéric Mitterrand, Ministre de la Culture. 


REPÈRES BIOGRAPHIQUES DEPUIS 2010

THÉÂTRE 

2017 Scènes de la vie conjugale d’Ingmar Bergman, m.e.s Safy Nebbou 
2009 Elle t’attend de et m.e.s Florian Zeller
2004 Ondine de Jean Giraudoux, m.e.s Jacques Weber 


CINÉMA (DEPUIS 2010) 

2021 Lui de Guillaume Canet La Croisade de Louis Garrel 
Selon la police de Frédéric Videau 
2019 Le Milieu de l ’horizon de Delphine Lehericey 
2018 L’Homme fidèle de Louis Garrel 
2017 L’Incroyable Histoire du facteur cheval de Niels Tavernier 
2014 Des apaches de Nassim Amaouche
Sous les jupes des filles d’Audrey Dana 
Una donna per amica de Giovanni Veronesi 
2013 Une histoire d’amour d’Hélène Fillières 
2012 Arbitrage de Nicholas Jarecki
Do not disturb d’Yvan Attal 
2011 La Nouvelle Guerre des boutons de Christophe Barratier 
The Island de Kamen Kalev 
2010 Derrière les murs de Julien Lacombe et Pascal Sid 
Gainsbourg, vie héroïque de Joann Sfar

TÉLÉVISION 
2019 La Flamme – saison 1 de Jonathan Cohen, Jérémie Galan, Florent Bernard 
2018 Une île de Julien Trousselier 
2014 Arletty, une passion coupable d’Arnaud Selignac 
Des lendemains qui chantent de Nicolas Castro 

 

 

 

 

Sur les scènes du Rond-point