Some use for your broken clay pots

festival

Some use for your broken clay pots

conception et interprétation : Christophe Meierhans

samedi 11 février 2017

Salle : Roland Topor

Horaires : 18H30

Durée : 1h30

Synopsis

Nous sommes à la fois au théâtre et inclus dans une espèce d’assemblée populaire. Programmée dans de nombreux pays, cette performance interactive « citoyenne » présente au public un projet novateur de constitution démocratique que Christophe Meierhans a élaboré avec des politologues de différentes universités belges. Une constitution pour un État démocratique qui n’existe pas encore et qui ne fonctionnerait plus du tout comme le font nos démocraties électives en crise. Loin d’être inactif le public réagit, questionne, cherche les failles, les incohérences. Et chaque fois Meierhans apporte une réponse qui va rendre son projet, d’abord déroutant, de plus en plus convainquant. À l’heure où partout dans le monde on réfléchit à introduire Internet et le tirage au sort dans nos pratiques démocratiques, cette pièce utopique et subtilement comique ouvre de joyeuses pistes pour imaginer d’autres manières de nous organiser ensemble.

Distribution

  • conception et interprétation : Christophe Meierhans
  • dramaturgie : Bart Capelle
  • scénographie : Sofie Durnez
  • conseillers conceptuel : Rudi Laermans
  • conseillers constitution : Anne-Emmanuelle Bourgaux, Rudi Laermans, Jean-Benoît Pilet, Dave Sinardet
  • juriste : Anne-Emmanuelle Bourgaux
  • captation vidéo : Larissa Pignatari, Léo Scalco

Mentions de production

production Théâtre du Rond-Point, Mokum, coproduction Kaaitheater (Bruxelles), Workspace Brussels, Vooruit Arts Centre (Gand), Teatro Maria Matos (Lisbonne), BIT Teatergarasjen (Bergen), Kunstenfestivaldesarts (Bruxelles), avec le soutien de la Commission Communautaire Flamande et du Gouvernement de Flandres

Partenaires

Aucune revue de presse pour ce spectacle.

Autour du spectacle

Ventscontraires
Micaël

Démocratique

Consulter
Ventscontraires
Vedettes etc.

Paul Jorion : "Vivons-nous encore en démocratie ?"

Consulter