les artistes

Anne Artigau

Biographie

Après le Conservatoire d’Art Dramatique de Lyon, Anne monte à Paris. Elle rencontre Michèle Guigon avec qui elle écrit et met en scène Strapontin, produit par Jérôme Deschamps. En 1984 elle fonde la Cie du P’tit Matin avec Michèle Guigon et Yves Robin, pour créer les spectacles Marguerite Paradis ou l’histoire de tout le monde, Etats d’amour. Elle est aussi assistante sur le film de Jacques Baratier L’Araignée de satin, et casting pour Le Comptoir de Marie de Sophie Tatischeff.
Elle poursuit son travail d’écriture et de mise en scène, entre autres dans la Cie du P’tit Matin avec En face ou la chanson perdue, Chantefables de Desnos & Wiener, Il y a…, ou avec le Zero Théâtre L’Espèce, pièce pour laquelle elle reçoit le prix de la mise en scène, décerné par Pierre Etaix, au Festival de Longjumeau.
Pour explorer davantage son univers, elle crée la compagnie Les Fantômes avec Yves Robin, Christian Termis et Marc François-Pascaud. Elle écrit avec eux Le Pont des nuits blanches, Les Écossais, Les Habitants de la lune.
Elle signe la mise en scène de ces trois créations ainsi que l’adaptation du Journal du ghetto du polonais Yanus Korczak, met en scène Antigone de Sophocle, Je ne suis personne de Fernando Pessoa, Je suis folle et je le resterai de Anne Deborde Munoz (Prix Paris Jeunes Talents 2008) et dirige Malika Berrichi pour ses tours de chant dans les cabarets parisiens.
Elle collabore depuis 3 ans aux spectacles du clown Buffo, Howard Buten.
Parallèlement elle mène une carrière de photographe, où elle réalise un travail sur les ombres – que l’on retrouve dans ses mises en scène. Certaines de ses photos tournent avec l’exposition Ombre et Lumières de la Cité des Sciences. 

Sur les scènes du Rond-point

2010-2011
La vie va où ?...