les artistes

Christophe Rauck

Biographie

Comédien de formation, Christophe Rauck a joué notamment auprès de Silviu Purcarete et Ariane Mnouchkine.

En 1995, c’est le début d’une nouvelle aventure avec la création de la Compagnie Terrain vague (titre provisoire) autour d’une équipe de comédiens issus du rang Théâtre du Soleil.

Le Cercle de craie caucasien de Bertolt Brecht au Théâtre du Soleil, pièce qui est jouée six semaines au Théâtre du Soleil puis en tournée dans de nombreux lieux, notamment au Berliner ensemble entre 1997 et 1998, dans le cadre du centenaire de Brecht. En 1998-99, il suit le stage de mise en scène de Lev Dodine à Saint-Petersbourg dans le cadre de l’École nomade de mise en scène du JTN.

Il met en scène par la suite Comme il vous plaira de Shakespeare, au Théâtre de Choisy le Roi – Paul Éluard en 1997, La Nuit des rois de Shakespeare à Louviers avec le Théâtre d’Évreux – scène nationale en 1999, Théâtre ambulant Chopalovitch de L. Lioubomir Simovitch au Théâtre du Peuple de Bussang en 2000, Le Rire des asticots d’après Cami en 2001 au Nouveau Théâtre d’Angers – CDN, puis en tournée en 2001 et 2002, L’Affaire de la rue Lourcine de Labiche en 2002 avec le Théâtre de Vidy-Lausanne, Le Dragon d’Evgueni Schwartz en 2003, repris en tournée en 2004-2005, La Vie de Galilée de Bertolt Brecht en 2004, Le Revizor de Nicolas Gogol en 2005, Getting attention de Martin Crimp avec le Théâtre de Vidy-Lausanne et le Théâtre de la Ville en 2006.

En 2007, il présente L’Araignée de l’Éternel d’après les textes et les chansons de Claude Nougaro au Théâtre de la Ville (reprise au TGP en mars 2010).

Il dirige des ateliers, au Conservatoire national supérieur d’art dramatique de Paris, et au Théâtre National de Strasbourg.

De janvier 2003 à janvier 2006, il est directeur du Théâtre du Peuple de Bussang. Il est nommé directeur du TGP – CDN de Saint-Denis le 1er janvier 2008. Il y crée en janvier 2009 Coeur ardent d’Alexandre Ostrovski. La saison suivante, il met en scène Le Couronnement de Poppée, opéra de Claudio Monteverdi, direction musicale Jérôme Correas, avec Les Paladins. L’opéra est un succès, il tourne dans de nombreux théâtres en France et est repris au TGP pendant la saison 2010-2011.

Lors de cette saison, il met également en scène au TGP Têtes rondes et têtes pointues de Bertolt Brecht, dans une nouvelle traduction d’Éloi Recoing et Ruth Orthmann. En janvier 2012, il crée Cassé, une comédie grinçante inédite de Rémi De Vos, sur le monde du travail. En octobre 2012, il crée Les Serments indiscrets de Marivaux, spectacle qui recevra le Grand Prix du Syndicat de la critique (meilleur spectacle de la saison 2012-2013) et retrouve Jérôme Correas, les Paladins et l’arcal pour Le Retour d’Ulysse dans sa patrie, opéra de Claudio Monteverdi.

Il crée Phèdre de Racine le 6 mars 2014 au Théâtre Gérard-Philipe, spectacle qu’il présente au Théâtre du Nord, CDN de Lille-Tourcoing. Cette même année, il est nommé directeur du Théâtre du Nord et de l’école rattachée, l’École du Nord, à Lille.

C’est là qu’il créée Figaro Divorce d’Odön von Horvath le 3 mars 2016 à Lille avant de partir en tournée dans toute la France. La mise en scène sera de nouveau distinguée par le Syndicat de la critique avec le prix de la meilleure création en région 2016.

Il commande à Rémi De Vos, un monologue pour la comédienne Juliette Plumecocq-Mech, Toute ma vie j’ai fait des choses que je savais pas faire, présenté en Avignon OFF 2016 à La Manufacture.

En janvier 2017, il crée Amphitryon de Molière avec les comédiens de l’Atelier Piotr-Fomenko à Moscou puis à Lille et en tournée au TGP à Saint-Denis.

En janvier 2018, il créera Comme il vous plaira de William Shakespeare au Théâtre du Nord à Lille.

 

 

 

REPÈRES BIOGRAPHIQUES DEPUIS 2005

 

THÉÂTRE (MISES EN SCÈNE)

 

2017 Amphitryon de Molière

2016 Figaro divorce de Ödön von Horváth

2014 Phèdre de Jean Racine

2012 Les Serments indiscrets de Marivaux

Cassé de rémi De Vos

2009 Coeur ardent dAlexandre Ostrovski

2006 Getting attention de Martin Crimp

2005 Le Revizor de Nicolas Gogol 

Sur les scènes du Rond-point