Dopo la battaglia (Après la bataille)

[information] > Nous avons le regret de vous annoncer que pour des raisons de santé, Marie-Agnès Gillot est dans l’incapacité de participer au spectacle.

Prix UBU Teatro 2011 meilleur spectacle de l’année en Italie

Saison 2011/2012

Dopo la battaglia (Après la bataille)

conception et mise en scène : Pippo Delbono, avec : Alexander Balanescu, Dolly Albertin, Gianluca Ballarè, Bobò NULL, Pippo Delbono, Simone Goggiano, Mario Intruglio, Nelson Lariccia, Mariga Maggipinto, Julia Morawietz, Gianni Parenti, Pepe Robledo, Grazia Spinella

17 - 29 janvier 2012

Salle : Renaud-Barrault

Horaires : du mardi au samedi, 21h - dimanche, 15h - Relâche : les lundis

Durée : 1h50

Synopsis

Il me revient en mémoire le calme après la tempête, le besoin de lucidité après la folie.
Delbono danse avec ses créatures pour raconter les vanités inhumaines et les sacrifices de tous les conflits en cours. Qu’il s’agisse de guerres et d’horreurs, le spectacle devient une fête, une célébration des forces de vie.

Distribution

Mentions de production

(*) avec la participation exceptionnelle de Marie-Agnès Gillot, danseuse étoile à l’Opéra de Paris, pour les 5 premières représentations

production Emilia Romagna teatro Fondazione, coproduction Théâtre du Rond-Point / Le Rond-Point des tournées, Teatro di Roma, Théâtre de la Place – Liège, Théâtre National de Bretagne remerciements Teatro Pubblico Pugliese et la Cinémathèque Suisse, remerciements à Brigitte Lefèvre, directrice de la Danse de l’Opéra national de Paris

Dopo la Battaglia
a obtenu le Prix UBU 2011 du spectacle de l’année
Dopo la Battaglia est présenté pour la première fois en France

Partenaires

Le Monde - Fabienne Darge
27 janvier 2012

Voyage au bout de la folie

Quel est le plus fou, du monde dans lequel on vit ou de l'univers scénique de Pippo Delbono ? Une nouvelle fois, avec son dernier spectacle, Dopo la battaglia (Apres la bataille), l'homme de theatre italien oppose a la normalisation générale, a l'aliénation robotisée la beauté libertaire de son théâtre qui redonne en cadeau au spectateur une humanité fragile et indissoluble - indissoluble parce que fragile.

Consulter l'article
Le Point - Sophie Pujas
20 janvier 2012

L’artiste doit rester intranquille

Politique, poétique et d'une énergie folle, le spectacle visite à la fois les champs de bataille contemporains et les démons intimes de son créateur, Pippo Delbono. Rencontre.

Consulter l'article
Inferno - Camilla Pizzichillo
20 janvier 2012

Cette pièce parle à tous et accède à l’universel.

Comme un magicien Pippo Delbono a été capable de maîtriser la scène et de la rendre hypnotique: la danse, le théâtre, et la musique s'hybrident à merveille. Peut-être cette pièce peut-elle sembler grossière, trop intimiste, trop italienne mais, à n’en pas douter, il y a sur la scène une vitalité et une beauté rare. Cette pièce parle à tous et accède à l'universel.

Consulter l'article
France Info - Claire Baudéan
20 janvier 2012

Une pièce de la maturité, généreuse et porteuse d’espoir

Le dramaturge performeur a obtenu le prix UBU 2011 du spectacle de l'année pour cette oeuvre lyrique et poétique, certainement l'une de ses créations les plus abouties. (...) Après la Bataille, c'est la quintessence de l'art de ce créateur, une pièce de la maturité, généreuse et porteuse d'espoir.

Consulter l'article

Autour du spectacle

Autour du spectacle


Conversation
Entre Sophie Calle et Pippo Delbono autour de leurs livres respectifs, Aveugles et Regards, publiés aux éditions Actes Sud.
Aveugles : Habituée à un art de la mise en scène et au jeu du dévoilement, hors des limites de soi, Sophie Calle ré-exploite ici le thème de l’autobiographie en donnant la parole à l’Autre, aveugle de naissance ou privé de la vue suite à un accident, dans sa différence et sa singularité. A travers une dialectique entre les témoignages de plusieurs générations d’aveugles et les travaux photographiques qu’elle a menés à partir de ces récits, Sophie Calle propose une réflexion sur l’absence, sur la privation et la compensation d’un sens, sur la notion de visible et d’invisible.
Regards : Une trentaine d’articles écrits par Pippo Delbono entre 2004 et 2009 – parus pour la plupart dans le journal italien Liberazione – sont rassemblés ici. Accompagnés de photographies très diverses prises par Pippo Delbono, ces articles sont quelques regards – effrayé, tendre, amoureux, écœuré, étonné, désenchanté et désabusé, libre surtout – que cet artiste porte sur le monde, faisant écho à ses choix de vie et à son travail. Regards est un voyage dans la lucidité folle de Pippo Delbono.
dimanche 22 janvier, 18h
salle Renaud-Barrault / entrée libre
e

Amore Carne
Le Cinéma Le Balzac projetera le film Amore Carne de Pippo Delbono (Sélection Mostra de Venise 2011, section Orrizzonti).
"Un voyage entre expérience de mort et désir de vie. Un voyage que j’ai réalisé avec un téléphone portable et une petite caméra, des moyens légers qui m’ont permis de regarder et d’être vu. D’utiliser la caméra comme un mouvement des yeux. Les yeux qui regardent en passant, s’arrêtent, ralentissent, cherchent, doutent, découvrent. La mémoire d’une chair malade, blessée, reste présente mais aussi mon désir de la transformer en une sève neuve. Il y a le désir des autres, le besoin des autres, ma volonté de saisir avec la caméra ces instants uniques, vrais. Il y a le désir de raconter, à travers un cinéma qui ne vise pas à documenter la réalité mais à l’observer quand elle devient songe, poésie. Pour chercher les fils secrets qui unissent les choses que nous ne comprenons pas. Pour révéler les scenarii cachés, les intrigues cachées, qui se trouvent derrière l’apparence fortuite des choses." Pippo Delbono
les samedis 21 et 28 janvier, 11h
tarif unique : 6 euros / réservations par email à info@cinemabalzac.com

> Cinéma Le Balzac
> en savoir plus sur le film

Pippo Delbono, le poète en colère
Découvrez sur ventscontraires.net et sur les écrans du hall des extraits du film de Béatrice Ilardi et Nathalie Jacquinot produit par La Huit. Un documentaire qui nous fait plonger – à travers des extraits de ses spectacles et des entretiens inédits – dans l'imaginaire baroque, tragique et carnavalesque de ce grand et doux ogre qui a secoué les scènes du monde entier, entouré de sa bande d'éclopés de la vie.
DVD disponible à la librairie du théâtre.
en janvier
> sur ventscontraires.net