Trousses de secours : Les Morts rigolos

saison 2014-2015


Trousses de secours

Trousses de secours : Les Morts rigolos

une conférence-performance de : Antoine Boute
 Avis de la presse et des spectateurs

jeudi 27 novembre 2014


Salle : roland topor

synopsis

Les Morts rigolos, c'est un roman en apparence (on nous raconte une histoire), mais ça se dit une blague (on nous prévient). Toutefois, ça se présente comme un poème (ou en tout cas ça semble dit par un récitant, ça a l'air performé). Et en plus c'est commenté (par un narrateur, donc, qui doit être l'auteur, le type qui raconte la blague), il y a des digressions, des réflexions '  mais surtout c'est complètement absurde, loufoque et parfaitement sérieux. Ériger le roman en blague, faire de la blague un système philosophique, repousser l'instant de la « chute », en poussant les curseurs le plus loin possible, histoire de voir combien de temps la bécane va tenir sans imploser. Comme à chaque fois avec Boute, on est pris dans un système en apparence badin qui se détraque très vite (en fait, ce sont nos attentes de lecteurs de romans qui dérapent), et le « livre » se change en une machine de guerre, riante mais néanmoins de guerre. Et de fait, Les morts rigolos orchestrent pas mal de décès. La poésie, la lecture performance, les diverses formes de la narration, l'idée même de livre : tout semble danser autour d'une vaste tombe noire (mais solaire). En optant pour le dispositif-impertinence, en associant « sauvagerie, enfance et lettrisme », Boute a peut-être créé, au sein de son stimulant et drolatique théâtre de la cruauté, une pièce de résistance : une scène primitive 2.0.

distribution

Une conférence-performance de : Antoine Boute

mentions de production

tarif unique : 10 euros
réservations sur cette page ou au 01 44 95 98 21 

avis des spectateurs

également à l'affiche