Golgota

saison 2013-2014

Golgota

un spectacle de : Bartabas, chorégraphié et interprété avec : Andrés Marín, musique Motets pour voix seule de : Tomás Luis de Victoria, chant (contre-ténor) : Christophe Baska, cornet : Adrien Mabire, luth : Marc Wolff, jeu : Pierre Estorges, chevaux : Horizonte, Le Tintoret, Soutine, Zurbarán, l'âne : Lautrec
 Avis de la presse et des spectateurs

14 avril - 11 mai 2014


Salle : renaud-barrault
Durée : 1h15

synopsis

À la recherche d'une musique silencieuse.
Bartabas conjugue art équestre, musique, théâtre et danse. Avec ses chevaux, il investit le plateau du Rond-Point, accompagné par Andrés Marin, l'un des plus talentueux artistes de flamenco contemporain.



Pionnier d'une expression inédite, Bartabas conjugue art équestre, musique, théâtre et danse. Il fonde en 1984 le Théâtre Zingaro puis, voilà tout juste dix ans, l'Académie du spectacle équestre de Versailles pour laquelle il orchestre ses chants magnifiques à la gloire de l'Animal. Pour l'amour de ses chevaux, il construit l'extraordinaire vaisseau d'Aubervilliers, une nef de bois, un rêve et une folie, à la fois démesure et perfection. Opéra équestre, Chimère, Éclipse, Loungta, Triptyk, Battuta, Darshan, Calacas... Ses créations, chefs-d'oeuvre avec chevaux, témoignent d'une quête incessante, jalonnée d'interrogations mystiques. Bartabas crée régulièrement pour les théâtres des oeuvres plus intimistes basées sur des rencontres rares, comme Le Centaure et l'Animal avec Ko Murobushi au Théâtre National de Chaillot. Il initie alors des propositions plus audacieuses, parfois plus personnelles, dont il se fait l'auteur et l'interprète.

Il investit pour la première fois le plateau du Rond-Point qui deviendra le lieu, dit-il, d'un «?réel sans limite, un réel d'humanité animale et divine?». Bartabas choisit de partager cette nouvelle aventure avec Andrés Marin, l'un des plus talentueux artistes du flamenco contemporain. Chorégraphe, danseur, créateur des pièces Más allá del tiempo, Asímetrias ou El cielo de tu boca, Andrés Marin fonde sa propre compagnie en 2002, et voyage depuis à travers le monde. Ensemble, ils choisissent les effluves mystiques des oeuvres liturgiques de Tomás Luis de Victoria pour ouvrir des voies nouvelles dans leurs disciplines respectives «?à la recherche, dit Bartabas, d'une musique silencieuse?». Pierre Notte

distribution

Un spectacle de : Bartabas
Chorégraphié et interprété avec : Andrés Marín
Musique Motets pour voix seule de : Tomás Luis de Victoria
Chant (contre-ténor) : Christophe Baska
Cornet : Adrien Mabire
Luth : Marc Wolff
Jeu : Pierre Estorges
Chevaux : Horizonte, Le Tintoret, Soutine, Zurbarán
L'âne : Lautrec

mentions de production

production Théâtre équestre Zingaro, coproduction Théâtre du Rond-Point, Bonlieu - Scène nationale / Annecy, La Bâtie-Festival de Genève dans le cadre du projet PACT, Maison de la Culture / Amiens
Le Théâtre équestre Zingaro est soutenu par la DRAC Île-de-France – Ministère de la Culture et de la Communication, le Conseil général de Seine-Saint-Denis et la Ville d’Aubervilliers.
spectacle créé à Bonlieu Scène nationale / Annecy, le 8 octobre 2013 

partenaires

revue de presse avis des spectateurs

 Les Echos - Philippe Noisette

25 avril 2014
La belle prière de Bartabas"
Ne ratez pas ce spectacle rare, flamboyant et quasi mystique, œuvre de deux artistes virtuoses.
 Consulter l'article

 La Terrasse - Gwénola David

24 avril 2014
Golgota
Bartabas signe avec le danseur flamenco Andrés Marin une liturgie équestre à la fois puissante et chargée. Entre les deux hommes et l’animal se noue le mystère d’un dialogue secret. Leurs corps tendus en offrande, leurs musculatures nerveuses blessées par les années, dévoilent la chair dans sa lumineuse fragilité… profondément humaine.
 Consulter l'article

 Le Figaro - Philippe Tesson

24 avril 2014
L'homme-cheval
Il faut oser. Bartabas l'a fait, avec ce culot qu'on lui connaît, cette folie bestiale, cet imaginaire flamboyant, ce m'as-tu-vu grandiloquent et ces coups de génie souvent époustouflants.
 Consulter l'article

 Le Figaro Blog - Armelle Héliot

23 avril 2014
Bartabas et Andres Martin sur le Golgota
C'est un "spectacle" où l'art du chant et de la danse sont tressés serré. Une cérémonie dans l'économie, l'épure, la radicalité. Andres Marin est un artiste pur, comme on dit "flamenco puro". Sa présence est puissante, profonde, mystérieuse. C'est comme un songe que l'on aurait partagé. Suave et mortifère.
 Consulter l'article

 Le Huffington Post - Savannah Macé

23 avril 2014
Golgota, de Bartabas, l'intensité d'une rencontre
Une magnifique création qui nous marque par sa beauté esthétique et par sa beauté du cœur qui interroge sur notre apprivoisement à l'autre, homme et animal confondus.
 Consulter l'article

 France Inter - Stéphane Capron

17 avril 2014
Quand Bartabas se fait sacré !
Comme toujours dans les spectacles de Bartabas, les images sont magnifiques. Ici le flamenco aérien et léger d'Andrès Marin se marie magnifiquement bien avec la puissance et la force des chevaux. Un spectacle qui invite à la méditation.
 Consulter l'article

 Télérama Sortir - Rosita Boisseau

16 avril 2014
Bartabas - Golgota
Bartabas et Andrés Marín, impétueux et aventureux, hybrident leurs gestes dans une confrontation inédite au centre de laquelle règne le cheval. Après le succès du Centaure et l’animal, en complicité avec le danseur butô Ko Murobushi, Bartabas se risque sur un nouveau terrain dansé tout aussi risqué et excitant.
 Consulter l'article

 Libération - Marie-Christine Vernay

13 avril 2014
«Golgota» La procession de foi
Tout est mis en scène pour le que le flamenco et le théâtre trouvent un cheminement commun. Bartabas et Andrés Marin y jouent tout à la fois en duo ou dans des partitions solitaires. Parfois pieds nus dans la sable, le danseur est aussi à l'écoute d'un rythme qui le transporte malgré lui, comme les chevaux et leur écuyer. Golgota se veut "une prière, une assomption gitane". Où le rythme, la cadence mènent la danse.
 Consulter l'article

 Figaroscope - Ariane Bavelier

9 avril 2014
Golgota : la semaine sainte de Bartabas et Andrés Marin
Avec Golgota, les deux hommes offrent un spectacle sans concession, âpre et d'une splendeur hantée par la mystique espagnole.
 Consulter l'article

 Les Inrockuptibles - Philippe Noisette

30 octobre 2013
Bartabas en noir et or
Le centaure Bartabas rencontre l’extraordinaire danseur de flamenco Andrés Marin. Splendide. Simplicité de deux êtres au sommet de leur art.
 Consulter l'article

autour du spectacle

Autour du spectacle


À la librairie du Rond-Point

également à l'affiche