L'état amoureux : éloge du trouble

saison 2011-2012


L'Université Populaire de Caen... à Paris

L'état amoureux : éloge du trouble

une conférence de : Alexandra Destais, avec : Annie Pican
 Avis de la presse et des spectateurs

jeudi 21 juin 2012


Salle : jean tardieu

synopsis

Aujourd'hui, l'érotisme a perdu ses lettres de noblesse au profit de la transparence pornographique, d'un principe de réalité sexuelle qui dépoétise, appauvrit et déshumanise le rapport aux choses de l'amour. Il est devenu une catégorie fourre-tout qui renvoie tout aussi bien à ces vitrines du porno que sont les pseudo "salons de l'érotisme" - qui sont à l'ars erotica ce que les romans de la collection Harlequin sont à l'art d'aimer - qu'à la représentation littéraire et artistique du sexuel. En ces temps désenchantés, il est temps de renouer avec cette force motrice de l'érotisme qu'est le désir et, en particulier, avec les voluptés du trouble amoureux. Le trouble comme vacillement intime, comme stade pré-verbal du désir, comme appel discret au plaisir des sens. Quelle description  du trouble donnent à voir les oeuvres littéraires ? Comment l'ont décrit les philosophes et les psychanalystes ? Peut-on penser le trouble comme prélude à un féminisme amoureux ?

Brillantes, accessibles et gratuites, les conférences de l'Université Populaire de Caen se poursuivent hors leurs murs normands au Théâtre du Rond-Point. Pour la troisième saison, Michel Onfray et les conférenciers organisent une série de conférences autour du thème 2011-2012 élu par le Rond-Point : « Dans quel état sommes-nous ? » Un vaste programme qui enchante les animateurs de l'Université Populaire de Caen, que ce soit en mathématiques, musique, philosophie, art contemporain, bioéthique, idées politiques ou féministes, etc.

distribution

Une conférence de : Alexandra Destais
Avec : Annie Pican

mentions de production

entrée libre : réservation obligatoire sur www.theatredurondpoint.fr
ou au 01 44 95 58 81
ouverture des réservations un mois avant l’événement 

avis des spectateurs

également à l'affiche