Pierre. Ciseaux. Papier.

saison 2020-2021

Pierre. Ciseaux. Papier.

de : Clémence Weill, mise en scène et scénographie : Laurent Brethome, avec : Benoît Guibert, Julie Recoing, Thomas Rortais, musicien : Benjamin Furbacco
 Avis de la presse et des spectateurs

19 avril - 14 mai 2016


Salle : jean tardieu
Durée : 1H30 - DU MARDI AU SAMEDI : 18H30 - RELÂCHE LES LUNDIS, LES DIMANCHES ET LE 5 MAI

synopsis

Le monde est autant un mystère qu'un terrain de jeu ' sans fin.
Deux hommes et une femme se succèdent au micro, croisent leurs regards, leurs paroles. Les liens se dessinent et se disloquent lors de mises en miroir dangereuses. Un trio d'humanités contemporaines à la drôlerie incisive.


Sur une sorte de ring, ils se succèdent au micro, ils croisent leurs regards, leurs jugements, leurs souvenirs. Ils se dénoncent, se racontent, se dissèquent. Un jeune homme, une femme et un homme mûr, comme pris au piège d'un jeu de pouvoir, une mise à l'épreuve tordue, sans pitié. Chacun dit les deux autres, les décrit, les dépeint. Les liens se dessinent. Portraits, règlements de comptes, anecdotes. On rappelle les humiliations, les a priori. On évoque un coït particulier, un licenciement compliqué, des ingérences étranges dans les souvenirs des uns, des analyses implacables de la psychologie des autres. Jeu de cartes habile, mises en miroir dangereuses, la pièce se déroule comme une mise à mort des impressions fausses, des idées reçues.
Clémence Weill, trente ans, a adapté et dirigé les textes de Fritz Zorn, Heiner Müller, Shakespeare, Pasolini, Wilde. Elle écrit le plus souvent au plateau. Sa pièce Pierre. Ciseaux. Papier., remarquée lors d'une Piste d'envol au Rond-Point, a été lauréate des Journées de Lyon des Auteurs de Théâtre, elle a reçu les encouragements du Centre national du Théâtre avant de recevoir le Grand Prix de littérature dramatique 2014. Acteur, pédagogue, metteur en scène insatiable, Laurent Brethome a signé à trente-cinq ans une trentaine de mises en scène de Levin, Minyana, Copi, Marlowe, Molière. Il dirige ce trio d'humanités contemporaines à la drôlerie incisive, dans un labyrinthe de la connaissance de l'autre, où les analyses et les sentiments se percutent, où les certitudes comme la routine volent en éclats. Pierre Notte

distribution

De : Clémence Weill
Mise en scène et scénographie : Laurent Brethome
Avec : Benoît Guibert, Julie Recoing, Thomas Rortais
Musicien : Benjamin Furbacco
Composition musicale : Antoine Herniotte
Assistanat à la mise en scène : Anne-Lise Redais
Dramaturgie : Daniel Hanivel
Lumière : David Debrinay
Costumes : Julie Lacaille
Conseiller chorégraphique : Éric Lafosse
Régie générale : Bastien Pétillard

mentions de production

production LMV – Le menteur volontaire, coproduction / résidence Théâtres Sorano – Jules-Julien / Toulouse, avec le soutien de la SPEDIDAM et de l’Adami, Le menteur volontaire est en convention avec le ministère de la Culture et de la Communication – DRAC Pays de la Loire, la ville de La Roche-sur-Yon et le Conseil régional des Pays de la Loire, il est soutenu par le Conseil départemental de Vendée, texte publié aux éditions Théâtrales, Grand Prix de Littérature dramatique 2014, sous l'égide du CnT 

partenaires

revue de presse avis des spectateurs

 Politis - .

17 mai 2016
Pierre. Papier. Ciseaux
Pièce inconfortable et drôle, ludique et corrosive, Pierre. Ciseaux. Papier est mise en scène par Laurent Brethome.
 Consulter l'article

 l'Humanité - Gérald Rossi

3 mai 2016
Une affaire de découpage et de collage humain
Laurent Brethome met en scène au Rond-Point un texte fortiche et drôle de Clémence Weill qui décortique les rapports humains dans leur quotidien et leur intimité réelle ou supposée.
 Consulter l'article

 Un fauteuil pour l'Orchestre - Anna Grahm

25 avril 2016
Pierre. Ciseaux. Papier.
Le texte de Clémence Weill est brillant, juste et percutant. Nous restons éblouis par la finesse de jeu de ce trio d'acteurs, tout à la fois placides, emphatiques et magnétiques, qui sait si bien  faire glisser les masques.  
 Consulter l'article

 artistikrezo - Émilie Darlier

23 avril 2016
Un collage théâtral
La jeune auteur Clémence Weill propose un univers original, patchwork d'inspirations puisées ça et là. Laurent Brethom conduit avec une ironie enjouée les trois comédiens qui surfent habilement dans ce réseau qu'il associe à « la magie d'un théâtre pauvre », et il trame à partir de ce labyrinthe articulé un paysage théâtral résolument contemporain.
 Consulter l'article

autour du spectacle

également à l'affiche