Pompier(s)

Création

saison 2019-2020

Pompier(s)

 Avis de la presse et des spectateurs

10 septembre - 13 octobre 2019


Salle : jean tardieu
Horaires : du mardi au dimanche 18h30 - Relâche : les lundis, le 15 septembre et le 1er octobre
Durée : 1h20
En cas de date momentanément indisponible, contactez la billetterie au 01 44 95 98 21

synopsis

On ne donne pas des gens à d’autres, même pour le plaisir.
La Fille trimballe la grâce de son innocence. Le jeune homme est pompier.
Ils se retrouvent au tribunal. Malaise. Avec ses collègues, il aurait abusé d’elle. Déficiente mentale à l’expression fragile, elle a cru en l’amour. Son corps a vingt-cinq ans, mais quel âge a-t-elle dans sa tête ? Coupable ou innocente, celle qui n’a pas su dire non ?


Baskets trouées, jean délavé, un sac plastique au bout des doigts, la Fille trimballe la grâce de son innocence. Le jeune homme est pompier, et beau gosse. Ils se retrouvent dans une arrière-salle de tribunal, autour d’un banc en bois. Malaise. Avec ses collègues, il aurait abusé d’elle. Il doit en répondre, au monde, à la société, comme à elle, devenue objet sexuel. Déficiente mentale à l’expression fragile, la Fille a cru en l’amour. Son corps a vingt-cinq ans, mais quel âge a-t-elle dans sa tête ? Coupable ou innocente, celle qui n’a pas su dire non ? La Fille répond par une rose des sables au fond de son sac plastique. C’est l’étrange fruit de son amour.

En 2001, Libération fait état du viol collectif d’une bande de pompiers sur une gamine handicapée. Docteur en pharmacie converti au théâtre et au roman, Jean-Benoît Patricot s’inspire du fait divers. Il compose une partition saisissante, poème pour deux voix aux langues opposées. Il soulève les questions des responsabilités individuelles et collectives. Le texte reçoit le soutien de l’association Beaumarchais-SACD et du Centre national du théâtre. Catherine Schaub cofonde les Productions du Sillon avec Léonore Confino et se consacre depuis dix ans aux auteurs vivants. Elle orchestre le duel, huis clos aux tensions tangibles pour un théâtre nécessaire : où situer les limites du respect de l’autre, quand plus personne ne se comprend ? Pierre Notte

distribution

Texte : Jean-Benoît Patricot
Mise en scène : Catherine Schaub
Avec : Antoine Cholet, Géraldine Martineau
Scénographie : Florent Guyot
Lumières : Thierry Morin
Costumes : Julia Allègre
Assistanat à la mise en scène : Agnès Harel

mentions de production

Production 42 production, Compagnie Productions du sillon, diffusion Laurence Fabre, coréalisation Théâtre du Rond-Point

partenaires

revue de presse avis des spectateurs

 Le Monde - Sandrine Blanchard

17 septembre 2019

"Phénoménale dans la pièce de Jean-Benoît Patricot, elle trouble et bouscule dans ce personnage de fille qui se donne sans compter."

"La petite fille est devenue une artiste surprenante, mêlant, sans en avoir l’air, vivacité et gravité."
 Consulter l'article

 Théâtr'elle

12 septembre 2019

"Ce texte sonne comme un uppercut"

"Catherine Schaub porte ce texte puissant à la scène avec brio"

 La Terrasse - Catherine Robert


"Une scénographie épurée qui exacerbe les tensions entre ces deux vies bloquées dans un présent indigeste"

"Un texte nécessaire pour un théâtre coup de poing"

 Spectatif - Frédéric Perez


"Un coup de poing et une percée au coeur (...) un éclat d'éveil habile et salvateur"

"Une partition magnifique aux interprètes (...) Géraldine Martineau est stupéfiante dans son rôle"

 Froggy's Delight


"Un texte d'une grande force"

 Politis - Gilles Costaz


"ça cogne, ça bouleverse, ça coupe le souffle"

"Paris découvre au Rond-Point ce texte formidable de puissance et d'intériorité"

"Une stupéfiante Géraldine Martineau et un Antoine Cholet troublant (...) Un spectacle foudroyant"

autour du spectacle

rencontre-débat / le dimanche 22 septembre à l'issue de la représentation


En partenariat avec le Collectif National pour les Droits des Femmes, une rencontre-débat aura lieu à l’issue de la représentation le dimanche 22 septembre, entre les artistes, Suzy Rojtman et Sophia Hocini du collectif, et le public.
Réservation indispensable par mail : rp@theatredurondpoint.fr

À la librairie du Rond-Point / Actes Sud


Les 13, 14, 20, 21 et 28 septembre à 20h, une dédicace de Pompier(s) de Jean-Benoît Patricot paru aux Éditions Riveneuve / Archimbaud est proposée à la librairie. 

Une voyante sous l'escalier / Vendredi 19 septembre, 18H


Sous l’escalier de la salle Topor, dans le hall du théâtre, on fait la queue pour la voir. Voyante attitrée du Rond-Point, Annick Le Goff devient Astrid Descartes, cartomancienne imprévisible, et qui dit tout...

également à l'affiche